Résumé : La Terre est au plus mal… Ses derniers habitants n’ont plus qu’un seul espoir : coloniser le «Monde de Kern», une planète lointaine, spécialement terraformée pour l’espèce humaine. Mais sur ce «monde vert» paradisiaque, tout ne s’est pas déroulé comme les scientifiques s’y attendaient. Une autre espèce que celle qui était prévue, aidée par un nanovirus, s’est parfaitement adaptée à ce nouvel environnement et elle n’a pas du tout l’intention de laisser sa place. Le choc de deux civilisations aussi différentes que possible semble inévitable. Qui seront donc les héritiers de l’ancienne Terre? Qui sortira vainqueur du piège tendu par la toile du temps?

Edition : Denoël Lunes D’Encre (paru le 12-04-2018)
Traduction : Henry-Luc Planchat

 

Mon Avis : Adrian Tchaikovsky est un auteur que je souhaite découvrir depuis quelques mois maintenant. La preuve, lors de mon dernier voyage à Londres, j’ai fait entrer dans ma PAL en VO Guns of the Dawn de l’auteur que je dois encore lire. Puis, j’ai vu il y a quelques semaines que les éditions Denoël proposait dans leur collection Lunes d’Encre la publication de ce roman : Dans la Toile Du Temps. J’ai su que j’allai le faire entrer rapidement dans ma bibliothèque. Par conséquent quand on m’a proposé de le découvrir, je n’ai pas tergiversé longtemps avant d’accepter. Concernant la couverture, illustrée par Gaëlle Marco, je ne sais pas, elle est plutôt sympathique, mais il lui manque un petit truc pour vraiment m’accrocher. À noter que ce roman a gagné le Prix Arthur C. Clarke 2016.

Lire la suite