Résumé : LORS DE SA DOUZIÈME ANNÉE standard, pendant la saison des Pluies Douces habarienne, Jalila quitte les hautes plaines de Tabuthal. Un voyage sans retour — le premier. Elle et ses trois mères s’installent à Al Janb, une ville côtière bien différente des terres hautes qui ont vu grandir la jeune fille. Jalila doute du bien-fondé de son déménagement. Ici, tout est étrange. Il y a d’abord ces vaisseaux, qui percent le ciel tels des missiles. Et puis ces créatures d’outre-monde inquiétantes, qu’on rencontre parfois dans les rues bondées. Et enfin, surtout, la plus étrange des choses étranges, cet homme croisé par le plus pur des hasards — oui, un… mâle. Une révélation qui ne signifie qu’une chose : Jalila va devoir grandir, et vite ; jusqu’à percer à jour le plus extraordinaire secret des Dix Mille et Un Mondes…

Edition : Le Bélial’

 

Mon Avis : J’avoue, avant de me lancer dans la lecture de cette novella, je n’avais jamais rien lu de Ian R. MacLeod. J’avais déjà entendu parler de l’auteur, principalement parce que j’ai l’habitude depuis plusieurs années de suivre de loin les différents prix internationaux, mais jamais aucun de ses écrits n’a rejoint ma bibliothèque. Je profite donc de la publication de cette novella, dans l’excellente collection Une Heure Lumière de la maison d’édition Le Bélial’, pour le découvrir. A noter la couverture, illustrée par Aurélien Police, que je trouve franchement superbe offrant comme toujours avec cette collection un superbe écrin au livre.

Lire la suite