Étiquette : jeff vandermeer

Rempart Sud Tome 3, Acceptation – Jeff Vandermeer

Résumé : Tandis que la Zone X s’étend, l’agence chargée de l’enquête et de sa surveillance, le Rempart Sud, s’effondre. Une dernière équipe tente le tout pour le tout et traverse la frontière, déterminée à atteindre une île reculée qui pourrait apporter des réponses. Un échec mettrait le monde en péril. Acceptation creuse les circonstances entourant la création de la Zone X. Qui se trouve à l’origine de ce bouleversement ? Quelqu’un a-t-il déjà approché la vérité sur la Zone ? Ou été corrompu par elle ? Dans ce dernier livre crépusculaire et mélancolique de la trilogie du Rempart Sud, les mystères sont résolus mais la terreur monte.

Edition : Au Diable Vauvert

 

Mon Avis : Il y a un peu plus d’un an, je me suis lancé dans la lecture de ce cycle, convaincu par la communication menée autour du premier tome et par les retours que j’avais vu passer. Il proposait ainsi un récit à la fois étrange, déroutant, angoissant, mais aussi captivant à suivre dans ses mystères et ses questionnements. Les deux premiers tomes m’ont ainsi offerts de très bons moment de lecture (chronique du Tome 1, Tome 2) et, j’avoue que j’avais hâte de lire ce troisième et dernier tome pour savoir comment l’auteur allait s’en sortir et conclure son cycle. Il est à noter que Annihilation, le premier tome, a été adapté en film sur Netflix. Concernant la couverture, elle reste dans le même ton que les précédentes et colle plutôt bien au récit. Par contre, je ne sais pas si le fait que le film sortait et que l’éditeur a décidé d’accélérer la sortie de ce dernier tome, ou s’il y a d’autres explications, mais j’ai trouvé quelques coquilles assez flagrantes dans ce tome.

Lire la suite

Rempart Sud Tome 2, Autorité – Jeff Vandermeer

Résumé : Cela fait maintenant trente années que l’on tente de percer les mystères de la Zone X, ceinturée par une frontière invisible, où tout signe de civilisation a disparu. Douze expéditions, toutes tragiquement inutiles, ont été supervisées par un organisme gouvernemental tellement secret qu’il en est quasi oublié : le Rempart Sud. Fraîchement nommé à sa tête, John Rodriguez, dit Control, hérite d’une équipe méfiante et désespérée, d’une masse de questions, de notes secrètes et d’heures d’enregistrement étrangement anxiogènes. Dans Autorité, les questions d’Annihilation trouvent des réponses. Loin d’être rassurantes?

Edition : Au diable Vauvert

 

Mon Avis : Il y a un peu plus d’un an maintenant, je me lançais dans le premier tome de ce cycle, un peu par hasard n’ayant à l’époque jamais rien lu de cet auteur et attiré par un résumé accrocheur. J’avais été rapidement captivé par ce récit étrange, d’une certaine façon envoutant, et laissant plein de questions en suspens (ma chronique ici). C’est donc sans surprise que, quand on m’a proposé de découvrir ce second tome, je me sois rapidement laissé tenter tant j’avais hâte de savoir ce qu’allait pouvoir nous proposer l’auteur avec cette suite. Concernant la couverture, elle est dans la même lignée que la précédente et colle parfaitement avec ce tome, à la fois étrange et dévoilant une certaine tension.

Lire la suite

Rempart Sud Tome 1, Annihilation – Jeff Vandermeer

annihilationRésumé : La Zone X, mystérieuse, mortelle. Et en expansion. Onze expéditions soldées par des suicides, meurtres, cancers foudroyants et troubles mentaux. Douzième expédition. Quatre femmes. Quatre scientifiques seules dans une nature sauvage. Leur but : ne pas se laisser contaminer, survivre et cartographier la Zone X.

Edition : Au Diable Vauvert

 

 

Mon Avis : J’avoue l’auteur de ce roman ne m’est pas inconnu. J’en ai énormément entendu parler que ce soit à travers ses travaux d’éditeur, d’anthologiste ou bien aussi d’écrivain, mais à ce jour je n’avais encore jamais lu un de ses écrits. Il me fallait donc remédier à cela et c’est pourquoi je me suis lancé dans ce roman, premier d’une trilogie. Il faut aussi admettre que la couverture, illustrée par Eric Nyquist, a de quoi aussi attirer le regard et que le résumé se révèle plus qu’accrocheur.

Ce roman nous propose ainsi de plonger dans la découverte un journal. Pas n’importe quel journal, puisqu’il s’agit du journal d’une biologiste appartenant à une expédition qui est envoyée à l’intérieur de la Zone X. Une zone dont personne ne sait rien, ne respectant que peu les principes scientifiques, étrange et qui a déjà décimé onze expéditions avant celle-ci. Celle que l’ont va suivre en est donc la douzième. J’avoue, ce roman m’a fait passé un très bon moment de lecture, offrant un récit dont le premier mot qui me vient à l’esprit est : étrange. Clairement il n’est pas du genre à complètement se dévoiler d’un coup, c’est ce qui, je trouve, fait partie de sa force, mais pourrait aussi en surprendre plus d’un. En effet une fois la dernière page tournée, on est toujours autant perdu que l’on ne l’était quand on a plongé dedans. On a certes quelques pièces du puzzle qui s’imbriquent, mais on est loin d’en avoir la vision d’ensemble, le recul nécessaire et surtout peut-on vraiment y croire? C’est, je trouve, ce qui m’a vraiment fait tourner les pages de ce roman, ce jeu avec l’auteur qui donne un peu l’impression de me manipuler pour mieux me dérouter, me surprendre et me captiver. J’ai ainsi plongé dans cette zone X avec une certaine curiosité, une certaine envie d’en apprendre plus. Surtout que de nombreuses questions vont ainsi apparaître au fil du récit. Car oui, même si on est dans un récit de l’imaginaire, l’auteur en profite, pour poser de nombreuses questions sur nous-mêmes.  Que ce soit sur l’adaptation de l’Homme, la communication, notre façon de gérer la nature ou bien encore de façon plus globale comment l’humanité a perdue la capacité à vivre en harmonie avec son monde, le détruisant à petit feu, plusieurs réflexions sont soulevés avec plus ou moins d’intérêt.

Le point fort du roman vient aussi justement de cette Zone X, de son côté luxuriant, fascinant, étrange, déroutant et envoûtant. Cette zone où, d’une certaine façon une nature a repris ses droits, tout en remettant en cause de nombreux aspects scientifiques. Il se dégage ainsi une vraie fascination de cette richesse de faune et de flore qui tend clairement vers l’étrange, mais aussi un certain sentiment d’oppression, de malaise et de peur. Elle ne répond pas a ce que l’on connaît et surtout cette zone X peut se révéler hostile, comme elle l’a déjà montré avec les expéditions précédentes. Cela se ressent aussi franchement dans l’ambiance qui est mise en place que ce soit dans les crises qui apparaissent dans le groupe d’expédition, comme dans les révélations qui sont faites amenant ainsi une sorte de tension angoissante et dérangeante. Quand je disais que le mot étrange caractérisait ce roman, on le ressent clairement dans la découverte de cette zone X et le format assez court du roman (moins de 250 pages) rend l’ensemble je trouve encore plus percutant, plus marquant. Autre point intéressant ce sont les révélations que va soulever la Biologiste, tous les mensonges qui se dévoilent sur ces fameuses expéditions, mais je vous laisserai le découvrir pour ne pas spoiler.

Concernant les personnages, comme l’on suit le journal de la biologiste, c’est surtout elle qui se dégage de l’histoire, nous proposant une héroïne que j’ai trouvée vraiment intéressante à découvrir et à suivre. Au début elle parait distante, mais plus on avance dans le récit, plus la tension monte, plus elle se dévoile et se révèle attachante que ce soit dans ses buts comme dans ses objectifs à travers des passages mélange de descriptions de cette zone X qui la fascine et de scènes plus intimistes qui font qu’elle ne laisse pas le lecteur indifférent. Mais surtout, je trouve, l’un des point intéressant vient clairement de la véracité de ses propos. Je m’explique. C’est elle qui écrit le journal, elle écrit donc ce qu’elle veut bien mettre en avant, de plus quelques évènements de l’intrigue montre qu’elle ne posséderait pas obligatoirement toutes ses capacités de perception, ce qui fait qu’on peut douter en partie de ce qu’elle veut bien nous montrer. J’avoue j’apprécie ce genre de récit, mais je comprends que cela puisse déranger. Concernant les personnages secondaires ils remplissent parfaitement leur rôle d’amener une certaine tension, une certaine angoisse et des conflit, même si c’est vrai ils manquent un peu de profondeur. Je me suis retrouvé ainsi à suivre les aventures de l’héroïne avec plaisir, avec en point d’orgue cette rencontre, vers la fin du livre, à la fois perturbante et captivante.

Alors après tout n’est pas non plus parfait, l’auteur m’a paru parfois un peu tourner en rond dans certains passages ou des répétitions se font parfois ressentir ici ou là, ou bien encore un démarrage qui peut se révéler âpre, mais franchement rien qui ne m’ait vraiment dérangé ou bloqué tant l’ensemble compense largement ces points. La plume de l’auteur se révèle fluide, efficace, entraînante et a réussi à me happer rapidement et facilement dans son récit. Je lirai la suite sans soucis, tant ce premier tome laisse le récit complètement ouvert et tant j’ai envie d’en apprendre plus sur cette Zone X. Au final pour résumer si vous n’aimez pas les romans étranges, qui vous laissent dans le flou exprès passez votre chemin, pour les autres à vous de voir si vous tentez votre chance ou pas.

En Résumé : J’ai passé un très bon moment avec ce roman qui nous plonge dans une histoire que je caractériserai en un mot : étrange. L’intrigue se révèle accrocheuse, mais a ce don de jouer avec le lecteur du début à la fin, ce qui fait qu’une fois la dernière page tournée on a l’impression d’être toujours autant dans le flou, même si certaines pièces du puzzle commencent à se dévoiler. Cela peut en déranger certains, mais , je trouve, c’est ce qui fait aussi sa force. L’auteur ne manque pas non plus de soulever de nombreuses réflexions que ce soit sur la communication, notre adaptation, notre façon de gérer l’équilibre de notre éco-système. Au milieu de tout cela se situe la Zone X, à la fois fascinante et envoûtante, mais aussi étrange, angoissante et perturbante. Un mélange de faune et de flore qui ne respectent pas les lois scientifiques élémentaires et qui donne envie d’en apprendre plus, tout en nous glaçant. L’ensemble est aussi accentué par l’ambiance mise en place que ce soit dans les tensions du groupe comme dans les révélations. Concernant les personnages, la biologiste se révèle être une héroïne vraiment attachante et intéressante à suivre, nous plongeant avec plaisir dans cette zone étrange, tout en nous offrant des moments plus intimistes qui la rende touchante. Les personnages secondaires remplissent parfaitement leurs rôles, même si c’est vrai ils manquent un peu de profondeur. Alors après tout n’est pas non plus parfait, le début est un peu austère, certaines répétitions se font ressentir et parfois certains passages donnent une légère impression de tourner en rond, mais franchement rien de vraiment dérangeant. La plume de l’auteur se révèle efficace, entraînante et prenante, montant en tension au fil des pages avec en point d’orgue cette rencontre vers la fin à la fois étrange et fascinante. Je lirai la suite sans soucis et avec plaisir.

 

Ma Note : 8/10

 

Autres avis : Nymeria, Xapur, Lorhkan, Lune, Vert, …

© 2010 - 2019 Blog-o-Livre