Résumé : Soit une ville immense, sombre et secrète, fondée par un peuple minéral plus secret encore — les gargouilles. De mémoire d’homme, les guildes rivales des Alchimistes et des Mécaniciens s’y livrent une lutte d’influence acharnée. Or les Mécaniciens semblent enfin en passe de l’emporter, prêts à imposer sur la cité un ordre nouveau, brutal.
Automate douée de conscience, unique en son genre, Mattie est la création d’un Mécanicien ambigu. Bien qu’émancipée, elle peine à se libérer de l’emprise de son ancien maître, une ombre qui ne l’a pas empêchée, malgré tout, d’embrasser la carrière d’alchimiste. Les gargouilles l’ont chargée d’une mission cruciale : trouver un remède au mal qui les frappe, une inexorable pétrification. Mission que compliquent des événements tragiques : des attentats frappent la ville, tandis que dans ses entrailles couvent les ferments de la révolution…

Edition : Le Bélial’

 

Mon Avis : Ce roman, j’en ai entendu parler pour la première fois il y a quelques années, quand il devait être initialement édité par les éditions Eclipse chez Panini Books. A l’époque l’éditeur ayant décidé, si je ne me trompe pas, de recentrer ses publications vers les zombies, j’ai cru que ce roman ne verrait jamais le jour en VF. J’ai donc été agréablement surpris d’apprendre il y a quelques mois que les éditions Le Bélial’ avaient récupéré les droits et allaient publier ce roman. Concernant la couverture, illustrée par Nicolas Fructus, je la trouve magnifique et elle donne clairement envie de plonger dans ce récit. De plus des illustrations sont aussi présentes dans le roman et sont tout aussi superbes, ce qui fait de ce livre un très bel objet.

Lire la suite