Résumé : 1870. Après une épuisante campagne militaire, le royaume du Coronado a conquis l’essentiel de la péninsule de la Lune-d’Or. Seul l’empire du Léopard, perdu dans les montagnes, lui résiste encore.
Dans l’attente des renforts promis par sa hiérarchie, le colonel Cérès Orkatz – surnommée la Salamandre – peine à assurer l’ordre sur place, la faute à un vice-roi bien intentionné mais trop faible. Dans ce monde de jungles et de brume, les colons venus faire fortune s’épuisent et meurent à petit feu, même si certains au sein du régiment espèrent toujours découvrir la mythique cité de Tichgu, qui abriterait selon les légendes locales la fontaine de Jouvence.
Alors qu’une éclipse lunaire sans pareille approche, Cérès va devoir tenter d’assurer la survie de ses hommes, au mépris peut-être de ses allégeances…

Edition : Critic

 

Mon Avis : Pour ceux qui ne connaîtraient pas Emmanuel Chastellière il est l’un des fondateurs du site Elbakin qui est un peu devenue la référence concernant toutes les informations sur la Fantasy et l’Imaginaire en général. Il est aussi connu pour son travail en tant que traducteur et, depuis peu, il se fait une place en tant qu’auteur puisque L’Empire du Léopard est son troisième roman publié. Pour ma part j’ai été très emballé par son premier roman, Le Village (chronique ici), et par son recueil de nouvelle Célestopol (chronique ) sur l’histoire de cette ville sur la lune. Deux livres qui m’avaient fait passé un très bon moment de lecture, il était donc logique que je me laisse facilement tenter par cette dernière publication, qui plus est dans une Fantasy assez rare par chez nous encore. Concernant la couverture, illustrée par Pierre Droal, elle est sympathique, mais a un petit côté figé maintenant que je la vois publiée, contrairement à l’impression que j’en avais quand elle a été présentée sur le site de l’auteur.

Lire la suite