Étiquette : les eveilleurs

Les Eveilleurs Livre IV, Le Passage – Pauline Alphen

les eveilleurs 4 le passageRésumé : Salicande est en effervescence. L’équinoxe approche, et avec elle la fête du « Temps Vert » qui célèbre les retrouvailles avec la vie, la lumière et la fécondité.
Quatre lunaisons ont passé depuis le tournoi et l’incendie, depuis le mystérieux phénomène des sphères qui a entraîné la mort de Bahir et d’Eben, la disparition de Jad et de Jwel.
Quelques décades à peine se sont écoulées depuis l’attaque des bandits. Et au contact du peuple des Arbres, c’est tout Salicande qui s’éveille, frissonne, s’ouvre à de nouvelles sensibilités.
Mais la menace d’un ennemi inconnu pèse encore sur cette fragile harmonie. Il faut convaincre le village de se préparer à affronter des dangers qui ne seront pas ceux qu’il imagine.

Edition : Hachette

 

Mon Avis : Il y a environ un an et demi je terminais le troisième tome des Éveilleurs et je dois dire que j’avais vraiment hâte de lire la suite de cette série qui se révélait efficace, complexe avec un univers et des personnages vraiment intéressants (Chronique du Tome 1, Tome 2, Tome 3). Par conséquent quand, il y a quelques mois, est sorti le quatrième tome de ce cycle je n’ai pas mis longtemps à faire entrer ce livre dans ma bibliothèque, espérant retrouver ce qui m’avait plu dans les précédents et y trouver des réponses. À noter l’illustration de couverture qui change des précédentes, peut-être même un peu trop, mais qui se révèle sympathique.

Je trouve que le résumé de quelques pages, au début du roman, permettant de rafraichir la mémoire du lecteur sur les tomes précédents, est vraiment une bonne idée. On replonge donc dans la vie de Salicande, de ses habitants qui, suite aux bouleversements du troisième tome, doivent changer et avancer. En effet, on sent clairement que ce tome se repose sur les mêmes éléments de construction que celui du second tome, cherchant à travailler les personnages, les faire évoluer suite à tout ce qu’ils ont vécus. Ce qui fait que l’intrigue donne un peu l’impression de stagner au fil des pages, offrant un rythme lent. Cela ne gêne en rien la lecture de l’histoire tant l’auteur arrive à faire plonger le lecteur dans la vie de ses héros avec poésie, passion et envie, on se retrouve happé par les différentes émotions et les différents sentiments qu’elle nous offre, nous dévoile au fil des pages. À noter quand même que Claris n’apparaît pas dans ce tome et Jad à peine une dizaine de pages ce qui est, je trouve, légèrement frustrant, mais pas non plus complètement dérangeant.

Concernant l’univers il se révèle toujours aussi intéressant à découvrir et surtout l’auteur continue à le développer de façon efficace et captivante au fil des tomes. On en apprend déjà beaucoup plus sur le peuple des arbres ainsi que sur leurs magies, leurs empathies, qui les caractérisent tous de façon différente et à différents degrés. Un peuple vraiment intéressant bien porté par La Dame, personnage fascinant et charismatique. Surtout que l’auteur continue aussi à développer les passages sur les temps d’avant, on en apprends encore un peu plus sur le conflit qui a ravagé la terre, entre les nantis et les non-nantis, ou encore sur cette grande catastrophe qui a fait disparaitre une génération entière d’adolescent. Un univers toujours aussi intéressant, complexe, à découvrir, mais qui surtout se révèle vraiment magnifique, bien porté par les descriptions de l’auteur qui donne envie de découvrir le village, ses habitants ainsi que ses fêtes joyeuses et enthousiastes.

Concernant les personnages ils se révèlent vraiment réussis, entrainants, denses et prenants. On sent bien que l’auteur apprécie chaque personnage et cherche à les développer de façon efficace et intéressante. Chaque héros se révèle unique, ayant ses propres émotions et ses propres sentiments, ainsi que sa propre façon de réagir aux différents changements. On en apprends aussi plus sur Tierra, la Gladninja qui a décidé d’aider Salicande, ou encore sur Merlin qui se révèle un élément essentiel de l’intrigue. Hugh continue à grandir et l’auteur arrive vraiment à retranscrire ses phases d’adolescence de façon vraiment intéressante et réussie. Blaise est toujours en recherche de lui-même, oscillant entre le sage conseiller et l’homme avec ses faiblesses, il fait parti de mes personnages les plus intéressants à découvrir. Il n’y a qu’un seul personnage que j’ai de plus en plus de mal à apprécier, c’est Chandra. Je comprends qu’elle représente la femme au foyer au grand cœur, mais incomprise aussi bien dans ses sentiments que dans son envie de ne pas être la « bobonne », mais voilà cela fait quatre tomes qu’elle n’évolue pas d’un iota, oscillant entre cris et pleurs et, franchement, ça devient  vraiment lassant. Le triangle amoureux n’aide pas non plus à mon goût vu qu’il est traité un peu trop à la va-vite.

Au final j’ai trouvé ce quatrième tome un léger ton en dessous que le précédent, car il donne vraiment l’impression d’être un tome de transition. Comme je l’ai dit les personnages sont clairement mis en avant dans ce tome, laissant un peu en retrait l’intrigue. Il faut attendre le dernier tiers du livre pour vraiment voir les choses bouger et apporter son lot de surprises et de révélations, ce qui se révèle légèrement frustrant par moment. Au final cela n’empêche pas ce tome de se révéler vraiment agréable, mais on a l’impression que l’auteur a parfois du mal à mélanger intrigue et émotions, alternant un tome qui fait clairement avancer le tout avec un tome plus posé sur les évolutions de chacun suite aux changements.

La plume de l’auteur se révèle toujours aussi poétique, magique, pleine d’émotion et de sentiment, arrivant à happer le lecteur malgré le rythme lent de l’histoire. Certaines facilités apparaissent bien ici ou là, ainsi que certaines résolutions un peu simple, mais rien de bien gênant surtout considérant un roman jeunesse. Un quatrième tome, certes de transition, mais qui se révèle tout de même efficace. Je lirai la suite sans soucis en espérant obtenir aussi un peu plus de réponses.

En Résumé : J’ai passé un agréable moment de lecture avec ce quatrième tome du cycle Les Éveilleurs. Certes on sent bien qu’il s’agisse de nouveau d’un tome de transition , mettant en avant clairement l’évolution des personnages face aux derniers bouleversements, mais le tout se révèle toujours aussi poétique et entrainant. Il est juste un peu dommage de devoir attendre finalement le dernier tiers du livre pour voir enfin l’intrigue bouger, rien de non plus complètement dérangeant tant la plume de l’auteur est toujours aussi poétique et magique. L’univers continue à se développer et à évoluer, on continue à en apprendre plus sur Les Temps d’Avant et on découvre aussi le Peuple des Arbres et leurs magies. Les personnages sont toujours aussi intéressants, complexes et soignés et accrochent toujours autant le lecteur sauf, pour moi, Chandra qui donne l’impression de ne jamais évoluer ce qui est lassant. Alors certes, un tome un peu en dessous du précédent, mais je lirai la suite sans soucis et avec plaisir.

 

Ma Note : 7,5/10

Les Eveilleurs Livre III, L’Alliance – Pauline Alphen

les eveilleurs alliance Résumé : Les Trois Vallées ne sont plus la région paisible où ont grandi les jumeaux. Le château a été incendié, les routes ne sont plus sûres et le petit village isolé de Salicande est attaqué par des bandits portant des armes surgies des Temps d’Avant. Revenue de l’île dans ce monde changé et qui lui est inconnu, Claris chemine seule vers le Nomadstère pour y accomplir ce qu’elle pense être son destin : devenir Nomade de l’écriture. De son côté, Jad poursuit ses explorations dans les limbes, guidé par Gabriel, et les limbes s’avèrent être un univers lui aussi soumis aux surprises et aux changements. A Salicande, se réunissent tous autres personnages : Ugh, de retour des limbes se retrouve héros malgré lui ; Blaise, qui arrive en compagnie de l’énigmatique Peuple des Arbres ; Maya, qui est là avec Ellel et Blanc-Faucon. Ensemble, ils vont s’attacher à comprendre les nombreuses énigmes qui sillonnent l’univers des Eveilleurs.

Edition : Hachette

 

Mon Avis : Je dois bien avouer que j’avais hâte de découvrir ce troisième tome du cycle Les Eveilleurs. Après un premier tome vraiment prenant, efficace et bien mené (chronique ici) et un second tome qui s’était révélé complètement différent, poétique mais aussi assez « immobile » au niveau de l’intrigue (chronique ), j’étais impatient de découvrir ce qu’allait nous proposer l’auteur dans ce troisième tome. Alors quand Livraddict a proposé ce livre en partenariat j’ai tenté ma chance. Je remercie donc Livraddict et les éditions Hachette pour la découverte de ce troisième tome. L’illustration de la couverture est dans les mêmes tons que les tomes précédents et se révèle toujours aussi sympathique. Ce livre a été lu en LC un peu particulière avec Snow et Maxoo.

Je dois dire qu’après le second tome qui se centrait plus sur les personnages, leurs sentiments et leurs émotions, j’espérais que ce troisième tome allait se concentrer à faire avancer l’intrigue et au final je dois avouer que je ne suis pas déçu. L’intrigue continue à se développer doucement et certains aspects commencent à se révéler au fil des pages entrainant le lecteur avec envie dans la découverte de ce tome. L’auteur ne cherche pas le sensationnel, elle fait évoluer son intrigue lentement, de façon travaillée et distillant les informations de façon maîtrisée. Le rythme trouve rapidement son niveau de croisière entre le développement des personnages et l’évolution de l’histoire et je dois dire que ça marche parfaitement le lecteur se laissant emporter et tournant les pages avec envie et plaisir.

J’ai trouvé aussi ce tome plus adulte et un peu plus sombre que les précédents, les personnages grandissent et doivent faire face à un monde qui n’est pas toujours parfait et qui peut réserver pas mal de surprises, bonnes comme mauvaises. Ce roman reste tout de même jeunesse, me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, malgré son côté plus mature, mais évolue avec ses lecteurs. Alors bien sûr qui dit jeunesse, dit par moment des évolutions un peu simple, mais rien de vraiment dérangeant tant on se laisse emporter par l’histoire et aussi par la plume de l’auteur.

Concernant l’univers mis en place par l’auteur il évolue, l’auteur décide de développer un peu plus les trois vallées et les différents lieux qui les composent. Des villes et des villages qui ont évolué différemment par rapport à Salicande, où le commerce, l’argent, la violence et autres coutumes apparaissent. Cela apporte plus de densité au monde développé par l’auteur, mais ça permet aussi de mieux se rendre compte de l’évolution et des changements connus par les populations depuis la grande catastrophe, car tous n’ont pas géré cet évènement de la même façon et j’ai trouvé ces développements vraiment intéressants.

Les personnages se révèlent vraiment intéressant à suivre et surtout à voir évoluer, car après un second tome placé sur la façon d’affronter la perte d’un être cher ce tome part plus sur le fait d’avancer, d’évoluer, de surmonter ses souffrances et ses blessures. Alors par contre on retrouve Claris, certes elle évolue mais par moment elle reste butée, égoïste et elle donne envie qu’on la secoue un peu pour la recadrer. Heureusement elle va vite se rendre compte que la vie n’est pas qu’un combat. L’auteur nous propose aussi de découvrir d’autres personnages toujours aussi intéressants et surprenants comme Flèche ou encore L’Engrillagée qui est vraiment un personnage atypique et dont j’avais un peu peur, lors de sa première apparition, de l’utilisation qu’allait en faire l’auteur. Finalement elle s’en sort très bien.

La plume de l’auteur reste toujours aussi poétique, pleine d’imagination et de magie arrivant à nous faire plonger dans les émotions des personnages, mais aussi à nous faire découvrir un monde qui recèle une véritable beauté. Alors bien sûr ça reste un roman jeunesse avec certaines facilités ou des relations entre des personnages un peu trop simplistes, mais voilà rien de vraiment dérangeant tant ce tome m’a plu. Par contre un mot m’a véritablement surpris c’est Gladninja, à vous de vous faire votre avis mais j’ai beaucoup de mal avec ce terme. Un troisième tome qui se révèle un tome charnière vraiment réussi, faisant avancer l’intrigue à son paroxysme et amorçant le début de certaines réponses. Reste plus qu’à attendre pour savoir comment l’auteur va nous apporter les réponses dans les prochains tomes, j’ai vraiment hâte de lire la suite.

En Résumé : J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce troisième tome du cycle, nous offrant une intrigue qui continue à se développer et se densifier au fil des pages de façon vraiment intéressante et captivante, le tout dans un univers toujours aussi intéressant à découvrir par ces us et ses coutumes mais aussi par sa faune et sa flore. Un troisième tome un peu plus mature et plus sombre où l’évolution des personnages se révèlent vraiment travaillée et réussie et fait qu’on s’accroche facilement à eux. La plume de l’auteur est toujours aussi poétique et pleine de magie et nous happe avec facilité. Alors bien sûr ça reste un roman jeunesse avec ces facilités ou ces relations parfois un peu trop simplistes, mais rien de vraiment dérangeant tant on est pris dans l’histoire.

 

Ma Note : 8/10

© 2010 - 2020 Blog-o-Livre