Résumé : THIS IS THE WAY THE WORLD ENDS… FOR THE LAST TIME.
The Moon will soon return. Whether this heralds the destruction of humankind or something worse will depend on two women.
Essun has inherited the power of Alabaster Tenring. With it, she hopes to find her daughter Nassun and forge a world in which every orogene child can grow up safe.
For Nassun, her mother’s mastery of the Obelisk Gate comes too late. She has seen the evil of the world, and accepted what her mother will not admit: that sometimes what is corrupt cannot be cleansed, only destroyed.

Edition : Orbit

 

Mon Avis : Je dois bien admettre que j’attendais le troisième et dernier tome de ce cycle, dont j’ai découvert les premiers volumes il y a quelques mois, lors de mon mini challenge pour les prix Hugo avec impatience . J’avais été rapidement emporté par un premier tome excellent, proposant un univers riche et prenant avec des personnages attachants (ma chronique ici), puis un second tout aussi prenant, même s’il faisait un peu transition (ma chronique ). C’est donc sans surprise que ce troisième et dernier tome a dès sa sortie rejoint ma PAL et que je me suis rapidement jeté dessus, en espérant que l’auteur maintienne le niveau des deux premiers tomes. A noter que ceux-ci ont gagné les prix Hugo de 2015 et 2016. Alors, comme souvent lors de chroniques de séquelles, il risque d’y avoir des spoilers sur les tomes précédents.

Lire la suite