Résumé : Au plus froid de l’hiver, Vassia adore par-dessus tout écouter, avec ses frères et sa sœur, les contes de Dounia, la vieille servante. Et plus particulièrement celui de Gel, ou Morozko, le démon aux yeux bleus, le roi de l’hiver. Mais, pour Vassia, ces histoires sont bien plus que cela. En effet, elle est la seule de la fratrie à voir les esprits protecteurs de la maison, à entendre l’appel insistant des sombres forces nichées au plus profond de la forêt. Ce qui n’est pas du goût de la nouvelle femme de son père, dévote acharnée, bien décidée à éradiquer de son foyer les superstitions ancestrales.

Edition : Denoël Lunes d’Encre

 

Mon Avis : Ce roman j’en ai entendu parler la première fois quand il a commencé à faire le buzz dans les pays anglo-saxons avec de nombreux retours et avis qui s’avéraient plus que positifs. La preuve sur Goodreads puisque le roman se retrouve avec une note supérieur à 4 avec près de 70000 lecteurs, ce qui est rare, même si cela reste bien entendu un indicateur versatile. J’avoue, pendant un temps j’ai même été tenté de le faire entrer dans ma PAL en VO, mais quand j’ai entendu qu’il allait être traduit et publié chez Denoël en VF, j’ai préféré attendre un peu. Il faut dire aussi que le résumé avait de quoi me convaincre, moi qui aime les contes j’avais de quoi être tenté par ce qui est présenté comme une réécriture des contes et folklore Russe. Concernant la couverture, illustrée par Aurélien Police, je la trouve tout simplement superbe.

Lire la suite