Résumé : Année 3685. L’humanité a essaimé à travers le Système solaire et un nouvel âge d’or s’offre à elle. Une renaissance qui doit beaucoup à un homme, Michael Poole, ingénieur brillant dont les inventions ont joué un rôle crucial dans l’expansion humaine. Mais Poole voit plus grand. Plus loin. Or pour cela il lui faut des ressources à la mesure de sa démesure — une manne qu’il pourrait bien dénicher sur Titan, l’un des derniers lieux encore inexplorés du Système. Quitte à s’aventurer dans les entrailles glacées du satellite de Saturne… et y découvrir l’impensable.

 

Edition : Le Bélial’

 

Mon Avis : De Stephen Baxter, j’ai commencé à lire son cycle de Xeelees il y a plusieurs années, que j’espère reprendre prochainement (mais j’attends d’être un peu plus posé), le premier tome de son cycle écrit à quatre mains avec Terry Pratchett et son roman Anti-Glace. J’adore le côté très Hard-SF que construit l’auteur dans chacun de ses romans, mais d’un autre côté je trouve qu’il a aussi parfois un peu de mal à construire un récit et des personnages complexes. Pour autant il y a assez de qualité dans ses écrits pour continuer à me donner envie de le découvrir, même si le fameux Anti-Glace ou encore La Longue Terre m’ont légèrement plus frustré, qu’emporté. Ajouter à cela que je n’ai, à ce jour, quasiment pas manqué une seule publication de la collection Une Heure lumière, vu que je suis friand de ce genre de format, il ne pouvait que finir dans ma PAL. À noter la couverture, toujours illustrée par Aurélien Police, que je trouve vraiment superbe.

Lire la suite