Étiquette : science-fiction Page 1 of 45

Le Meilleur des Mondes – Aldous Huxley

Résumé : 632 après Ford : désormais on compte les années à partir de l’invention de la voiture à moteur. La technologie et la science ont remplacé la liberté et Dieu. La vie humaine, anesthésiée, est une suite de satisfactions, les êtres naissent in vitro, les désirs s’assouvissent sans risque de reproduction, les émotions et les sentiments ont été remplacés par des sensations et des instincts programmés. La société de ce Meilleur des mondes est organisée, hiérarchisée et uniformisée, chaque être, rangé par catégorie, a sa vocation, ses capacités et ses envies, maîtrisées, disciplinées, accomplies. Chacun concourt à l’ordre général, c’est-à-dire travaille, consomme et meurt, sans jamais revendiquer, apprendre ou exulter.
Mais un homme pourtant est né dans cette société, avec, chose affreuse, un père et une mère et, pire encore, des sentiments et des rêves. Ce « Sauvage », qui a lu tout Shakespeare et le cite comme une Bible, peut-il être un danger pour le « monde civilisé » ?

Edition : Audible

 

Mon Avis : Je continue ma plongée dans les classiques, entamée avec ma découverte des audiobooks. Cela me permet ainsi découvrir, ou de redécouvrir des œuvres tout en menant des activités qui ne sont normalement pas propices à la lecture. J’ai cette fois décidé de me lancer dans l’écoute d’un livre que j’avais déjà lu quand j’étais plus jeune, qui est considéré comme un classique de la SF et dont j’avais de bons souvenirs dans les thématiques qu’il proposait, mais dont je n’avais plus en tête qu’une image très vague. Concernant la narration, portée par la voix de Thibault de Montalembert, je l’ai trouvé sobre et efficace.

Lire la suite

Swastika Night – Katharine Burdekin

Résumé : Sept cents ans après la victoire d’Hitler, le Saint Empire germanique a soumis la moitié du monde à l’idéologie nazie. La nouvelle société, empreinte de mythologie et d’ignorance, repose sur une stricte hiérarchie : les chevaliers et les nazis en occupent le sommet, tandis que les étrangers servent de main d’œuvre servile et les femmes, uniquement destinées à la perpétuation de la race, sont réduites à l’état animal. Lorsqu’Alfred, mécanicien anglais en pèlerinage en Allemagne, est impliqué dans une rixe, il est conduit devant le chevalier von Hess, gouverneur du comté. Séduit par sa personnalité, von Hess ne tarde pas à lui révéler un secret qui le bouleverse. Mais la connaissance a un prix : celui du sang.

Edition : Piranha

 

Mon Avis : Je continue un peu, non pas un challenge, mais plus un travail, de sortir des romans qui trainent depuis un certain temps dans ma PAL. C’est le cas de ce roman Swastika Night, qui traine dans ma bibliothèque depuis bien deux ans maintenant je pense. Pourtant, à l’époque j’étais très motivé pour le lire rapidement ; un roman inédit présenté par l’éditeur comme l’une des premières mise en garde contre le Nazisme et le comparant, du point de vue des idées, à 1984 ou Le Meilleur des Mondes, ça donnait envie. Après comme toujours avec ma PAL qui possède une vie propre, il est finalement rester en attente plus longtemps que prévu. Concernant la couverture, elle colle bien au récit.

Lire la suite

One of Us – Craig DiLouie

RésuméThey call it the plague
A generation of children born with extreme genetic mutations.

They call it a home
But it’s a place of neglect and forced labour.

They call him a Freak
But Dog is just a boy who wants to be treated as normal.

They call them dangerous
They might be right.

Edition : Orbit

 

Mon Avis : Ce roman, j’en entends parler depuis plusieurs mois maintenant, mais sans jamais trouver la motivation pour le faire entrer dans ma PAL. Pourtant il avait globalement de bons voir de très bons retours, mais avec une PAL ingérable je résistais à la tentation, n’étant pas tout à fait sûr qu’il pourrait m’accrocher dans son côté un peu super-pouvoirs. Puis, à la fin de l’année dernière, Orbit a décidé de faire une promotion numérique sur leurs auteurs à découvrir de l’année 2018, ce qui a fait que j’ai alors craqué pour quelques livres, dont ce One Of Us. A noter que je ne connaissais rien de l’auteur avant de me lancer dans la lecture de ce livre. Concernant la couverture, je la trouve plutôt sympathique.

Lire la suite

Les Dieux Verts – Nathalie Henneberg

Résumé : Frappée par le grand cataclysme il y a bien longtemps, la Terre abrite désormais un empire de l’Homme au bord de l’extinction. Les plantes, véritables souveraines de cette nouvelle ère, règnent à présent en maîtresses sur ce monde à la dérive. Seuls la reine Atléna et le suffète Argo, derniers des Solaires, portent en eux l’espoir d’une humanité aux abois. Et pour tenir tête à ses ennemis, Argo devra plonger dans l’enfer des ténèbres émeraude et faire face aux dieux verts.

Editions : Callidor

 

Mon Avis : Depuis quelques temps maintenant je suis tombé sous le charme du travail de redécouverte effectué par la maison d’édition Callidor. Leur créneau est clairement annoncé, ils cherchent à remettre en avant des « anciens » romans qui, soit n’ont pas été encore publiés en France, soit ont été « oubliés » avec le temps. Ils m’ont ainsi permis de découvrir d’excellents romans et je n’ai encore jamais été déçu par l’un de leurs choix de publication. J’apprécie aussi énormément le travail fait par l’éditeur pour expliquer et revenir sur l’histoire des romans et aussi, d’une certaine façon, l’histoire du genre. On apprend ainsi à travers la préface de ce roman la difficulté d’être autrice dans les années 40-50, Nathalie Henneberg se voyant régulièrement refuser ses romans, laissant entendre qu’elle ne pouvait avoir écrit cela, et qu’elle a dû alors publier sous le nom de son mari qui est devenu un prête-nom. Il a fallu attendre bien des années avant qu’elle puisse faire reconnaitre ses romans à son nom. Concernant le livre en lui-même, comme toujours avec la maison d’édition on a là un magnifique objet avec des illustrations, réalisée par Ludovic Robin, elle sont clairement superbes et apportent un vrai plus à l’ensemble.

Lire la suite

The Subjugate – Amanda Bridgeman

Résumé : In a small religious community rocked by a spree of shocking murders, Detectives Salvi Brentt and Mitch Grenville find themselves surrounded by suspects. The Children of Christ have a tight grip on their people, and the Solme Complex neurally edit violent criminals – Subjugates – into placid servants called Serenes. In a town where purity and sin, temptation and repression live side by side, everyone has a motive. But as the bodies mount up, the frustrated detectives begin to crack under the pressure: their demons are coming to light, and who knows where that blurred line between man and monster truly lies.

Edition : Angry Robot

 

Mon Avis : Je me suis lancé dans la lecture de ce roman un peu sur un coup de tête. C’est bien simple, je ne connaissais rien de l’autrice avant de me lancer dans la lecture de ce livre, alors qu’elle a pourtant déjà plusieurs romans à son actif. J’ai ainsi été d’abord attiré par le résumé proposé qui avait un petit côté SF-Thriller-Cyberpunk que j’apprécie beaucoup. Deux retours m’ont aussi très rapidement convaincu de le commencer, celui du Guardian et celui de Locus qui ne manquaient pas de s’avérer positifs. Concernant l’illustration de couverture, là par contre je dois bien admettre que j’ai du mal à accrocher, même si finalement elle répond à l’intrigue du livre j’avoue qu’elle me laisse assez froid.

Lire la suite

Green Jay and Crow – DJ Daniels

Résumé : The half-forgotten streets of Barlewin, in the shadow of the High Track, are a good place to hide: among the aliens and the couriers, the robots and the doubles, where everyone has secrets.

Like Eva, a 3D-printed copy of another woman, built to be disposable.She should have disintegrated days ago… and she hasn’t.

And now her creator wants her back.

Edition : Abaddon

Mon Avis : Dernièrement, j’ai l’impression d’être dans ma phase découverte qui se font sur un coup de tête. En effet, comme ce fût le cas pour Bedfellow, que j’ai chroniqué il y a quelques jours, j’ai fais entré ce Green Jay and Crow dans ma PAL, un peu sans savoir clairement dans quoi je me lancer. J’ai été surtout rapidement intrigué par les différents messages que j’ai vu passer dans mes fils de réseaux sociaux, ou sur différent blogs qui présentent chaque mois les livres les plus intéressants à découvrir. J’ai ainsi été rapidement attiré par l’univers présenté dans le quatrième de couverture, par son côté assez bizarre et étrange, mais aussi, c’est vrai, par la couverture, illustrée par Pye Parr, que je trouve superbe.

Lire la suite

Page 1 of 45

© 2010 - 2019 Blog-o-Livre