Étiquette : science-fiction (Page 1 of 42)

La Planète des Singes – Pierre Boulle

Résumé : Y a-t-il des êtres humains ailleurs que dans notre galaxie ? C’est la question que se posent les passagers d’un vaisseau spatial survolant une planète proche de Bételgeuse : on y aperçoit des villes, des routes curieusement semblables à celles de notre Terre. Après s’y être posés, les trois hommes découvrent que la planète est habitée par des singes. Ceux-ci vont les capturer et se livrer sur eux à des expériences. Il faudra, devant les singes, faire la preuve de son humanité…

Edition : Audible

 

Mon Avis : La Planète des Singes est un classique, que ce soit aussi bien d’un point de vue littérature que d’un point de vue cinématographique. Pour ma part, avant de me lancer dans cette lecture audio, je suis toujours passé à côté de la version littéraire, me laissant au final toujours plus facilement laisser tenter par les films. Il fallait bien un jour corriger cette « hérésie » et je profite de lire de plus en plus en audiobook pour sortir ou ressortir des classiques. J’ai donc décidé cette fois de découvrir enfin le roman de Pierre Boulle, de voir ainsi les différences qui peuvent exister entre le livre et le film. Concernant la performance de Bernard Gabay, le narrateur, je l’ai trouvé très convaincante et captivante, offrant une narration fluide et prenante.

Lire la suite

Conséquences d’une Disparition – Christopher Priest

Résumé : 2000. Ben Matson noue une relation passionnée avec Lilian Viklund. Il ne le sait pas encore mais, dans moins d’un an, la jeune femme aura disparu.
Plus de vingt ans après, le décès de Kyril Tatarov, un scientifique de renom que Matson a jadis interviewé, fait la une des journaux, alors que les débris de ce qui ressemble à un avion sont retrouvés dans l’Atlantique, à une centaine de miles des côtes américaines. Ces deux événements, a priori sans rapport, replongent inexorablement Ben dans les souvenirs de son histoire avec Lil. Se pourrait-il qu’il y ait un lien entre la disparition de la jeune femme, celle de Tatarov et celle d’un avion inconnu? Et le monde que nous connaissons serait-il en train d’en subir les conséquences?

Edition : Denoël Lunes d’Encre (publié le 13-09-2018)
Traduction : Jacques Collin

 

Mon Avis : Pour ceux qui suivent mon blog régulièrement, vous devez savoir depuis le temps que je suis un grand admirateur des écrits de Christopher Priest. Pour autant je suis encore loin d’avoir lu toute sa bibliographie et il va falloir que je me bouge un peu. Je suis toujours fasciné par la capacité de l’auteur à jouer sur la réalité, à construire des récits étranges, prenants et envoutants. Il était donc logique, quand j’ai appris que l’auteur publiait un nouveau roman, que je me laisse rapidement tenter. Par conséquent quand on m’a proposé de le découvrir, j’ai rapidement accepté. Concernant la couverture, illustrée par Aurélien Police, je la trouve personnellement très réussie.

Lire la suite

Retour Sur Titan – Stephen Baxter

Résumé : Année 3685. L’humanité a essaimé à travers le Système solaire et un nouvel âge d’or s’offre à elle. Une renaissance qui doit beaucoup à un homme, Michael Poole, ingénieur brillant dont les inventions ont joué un rôle crucial dans l’expansion humaine. Mais Poole voit plus grand. Plus loin. Or pour cela il lui faut des ressources à la mesure de sa démesure — une manne qu’il pourrait bien dénicher sur Titan, l’un des derniers lieux encore inexplorés du Système. Quitte à s’aventurer dans les entrailles glacées du satellite de Saturne… et y découvrir l’impensable.

 

Edition : Le Bélial’

 

Mon Avis : De Stephen Baxter, j’ai commencé à lire son cycle de Xeelees il y a plusieurs années, que j’espère reprendre prochainement (mais j’attends d’être un peu plus posé), le premier tome de son cycle écrit à quatre mains avec Terry Pratchett et son roman Anti-Glace. J’adore le côté très Hard-SF que construit l’auteur dans chacun de ses romans, mais d’un autre côté je trouve qu’il a aussi parfois un peu de mal à construire un récit et des personnages complexes. Pour autant il y a assez de qualité dans ses écrits pour continuer à me donner envie de le découvrir, même si le fameux Anti-Glace ou encore La Longue Terre m’ont légèrement plus frustré, qu’emporté. Ajouter à cela que je n’ai, à ce jour, quasiment pas manqué une seule publication de la collection Une Heure lumière, vu que je suis friand de ce genre de format, il ne pouvait que finir dans ma PAL. À noter la couverture, toujours illustrée par Aurélien Police, que je trouve vraiment superbe.

Lire la suite

Au Nord du Monde – Marcel Theroux

Résumé : Lorsque Makepeace, shérif de la ville nouvelle d’Evangeline, dans le Grand Nord, aperçoit un avion en perdition, le doute n’est plus permis : ailleurs, la vie continue comme avant. Makepeace prend alors la route et traverse un monde post-apocalyptique pour tenter de trouver âme qui vive. L’heure n’est plus à la prudence : de toute évidence, Makepeace n’a rien à perdre.

Edition : Plon
Poche : 10/18

 

Mon avis : En dehors de lire les derniers romans publiés pour la rentrée de L’imaginaire chez les indés, je prends aussi le temps de sortir des roman qui sont allés s’enterrer depuis un long moment dans ma PAL. Ainsi donc j’ai décidé cette fois de laisser sa chance à ce livre, Au Nord du Monde, qui traîne dans ma PAL et m’appelle depuis bien près de quatre ans maintenant. Pourtant à l’époque j’avais très envie de le lire. Je crois que c’était Lelf ou Jae-Lou qui m’avaient énormément donné envie de le découvrir à travers leurs chroniques, mais voilà ma PAL possédant une vie propre qui s’avère particulièrement compliqué à comprendre il a pris son temps avant de se rappeler à moi. Puis, comme souvent lorsque j’ai beaucoup d’attente pour un roman, je préfère qu’elles retombent un peu pour éviter toute désillusion. Concernant la couverture, je la trouve sympathique et, finalement, nous place directement dans l’ambiance du roman.

Lire la suite

Ball Lightning – Cixin Liu

Résumé : When Chen’s parents are incinerated before his eyes by a blast of ball lightning, he devotes his life to cracking the secret of mysterious natural phenomenon. His search takes him to stormy mountaintops, an experimental military weapons lab, and an old Soviet science station. The more he learns, the more he comes to realize that ball lightning is just the tip of an entirely new frontier in particle physics. Although Chen’s quest provides a purpose for his lonely life, his reasons for chasing his elusive quarry come into conflict with soldiers and scientists who have motives of their own: a beautiful army major with an obsession with dangerous weaponry, and a physicist who has no place for ethical considerations in his single-minded pursuit of knowledge.

Edition : Tor Books

 

Mon Avis : J’ai découvert Cixin Liu l’année dernière lors du mini challenge que je m’étais lancé de lire l’ensemble des romans nominés au prix Hugo de 2017. En effet le troisième tome de son cycle Remembrance of Earth’s Past y était nominé. Il s’agit du cycle qui avait pour premier tome Le Problème à Trois Corps en VF. J’avais passé un bon voir un très bon moment de lecture avec cette trilogie, même si je trouvais que l’auteur se perdait un peu dans le dernier tome (chronique Tome 1, Tome 2, Tome 3). Pour ceux qui ne connaitrait pas Cixin Liu il s’agit d’un des auteurs de SF chinoise les plus populaires dans son pays, qui a vu sa dernière trilogie être publiée en Anglais, ce qui lui a permis de devenir le premier chinois à gagner le prix Hugo du meilleur roman pour son livre Le Problème à Trois Corps. Comme souvent quand un auteur « étranger » a du succès, l’éditeur décide alors de publier ses autres œuvres, d’où la publication de ce Ball Lightning qui a été publiée en chinois trois ans avant le premier tome de Remembrance of Earth’s Past, même si la postface de l’auteur nous apprend qu’il avait globalement déjà écrit sa trilogie avant de se lancer dans ce récit.

Lire la suite

Aux Douze Vents du Monde – Ursula K. Le Guin

Résumé : Un double retour dans les îles enchanteresses de l’archipel de Terremer, où connaître le nom véritable de chaque chose octroie un pouvoir crucial… Des voyages temporels dans une chambre de bonne du IVe arrondissement de Paris… Un premier contact avec une intelligence extraterrestre fondamentalement autre… Dans une contrée rongée par l’obscurantisme, un astronome trouve la vérité dans les ténèbres d’une mine… Dix clones identiques vivent en symbiose: quand neuf d’entre eux meurent brutalement, que se passe-t-il pour le survivant? Une ville radieuse dont le bonheur éclatant dépend du malheur d’un seul.

Edition : Le Bélial’

 

Mon Avis : Il y a peu, suite à ma lecture du Bifrost consacré à Ursula K. Le Guin, j’ai décidé de replonger dans la bibliographie de l’autrice vu que j’ai de nombreuses lacunes dans ses écrits. Avant de me lancer dans ses grands cycles, j’ai profité de la publication de ce recueil de nouvelles pour me permettre une incartade dans ses différents univers possibles, surtout que ce recueil couvre une période très vaste d’écriture de l’autrice. Cela permet aussi, d’une certaine façon comme elle le dit, de voir son évolution dans sa façon de raconter et sa plume. Concernant la couverture, illustrée par Aurélien Police, je la trouve très jolie et qui donne envie de plonger dans ce livre. Ce recueil est composé de 17 nouvelles.

Lire la suite

Page 1 of 42

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre