Tag Archives: sharp ends

Sharp Ends – Joe Abercrombie

Résumé : The Union army may be full of bastards, but there’s only one who thinks he can save the day single-handed when the Gurkish come calling: the incomparable Colonel Sand dan Glokta.
Curnden Craw and his dozen are out to recover a mysterious item from beyond the Crinna. Only one small problem: no one seems to know what the item is.
Shevedieh, the self-styled best thief in Styria, lurches from disaster to catastrophe alongside her best friend and greatest enemy, Javre, Lioness of Hoskopp.
And after years of bloodshed, the idealistic chieftain Bethod is desperate to bring peace to the North. There’s only one obstacle left – his own lunatic champion, the most feared man in the North: the Bloody-Nine …

Edition : Gollancz

 

Mon Avis : Pour ceux qui suivent mon blog depuis un petit moment, vous avez du vous rendre compte que je suis fan des différents écrits de Joe Abercrombie. Que ce soit les romans qui se situent dans l’univers de La Première Loi ou même ses romans plus adolescents, j’ai toujours bien accroché à ces récits souvent sombres, bien porté par des personnages charismatiques et efficaces. C’est donc sans surprises que ce recueil de nouvelles, venant s’intégrer à nouveau dans son univers de La Première Loi, ait rapidement trouver une place dans ma PAL. Concernant la couverture, je la trouve très sympathique. A noter que ce livre comporte treize nouvelles et qu’on retrouve certains personnages dans plusieurs textes, ainsi que certains de ses romans.

A Beautiful Bastard : Cette nouvelle nous fait suivre Salem Rews, quartier maître du régiment du colonel Glotka avant la terrible bataille contre les Gurkish qui verra ce dernier se faire capturer, défigurer et torturer avant de le retrouver dans la trilogie de La Première Loi. Une nouvelle sympathique, où l’auteur comme souvent nous montre un peu le côté le moins brillant de l’armée avec des personnages loin d’être des héros, avec leurs forces et leurs faiblesses. Le texte permet surtout de présenter Glotka pas encore tout à fait le monstre manipulateur de la trilogie, mais un personnage arrogant, fier, égoïste et sans scrupules. Le récit reste par contre très linéaire et sans surprises, mais se lit facilement et offre une agréable introduction au recueil.

Small Kindnesses : Ce texte nous présente Shev, une voleuse un peu trop « gentille », qui cherche à se caser et à vivre une vie normale, mais qui va se voir forcer à effectuer une « dernier » larcin. Bien entendu, rien ne va se passer comme prévu. Le texte s’avère efficace, bien porté par un rythme tendu et une gouaille des personnages franchement percutants. On suit les aventures de notre héroïne avec plaisir, de nombreux rebondissements et de nombreuses trahisons vont ainsi parsemer le chemine de Shev. Mais l’élément principal qui va se dégager de ce récit c’est la conclusion et la la rencontre entre Shev et Javre que l’on va retrouver dans plusieurs textes du recueil et qui se démarque clairement, dévoilant un duo captivant.

The Fool Jobs : Avec cette nouvelle, on plonge à nouveau au milieu de la bande de Craw, déjà rencontré dans Les Héros, qui a pour mission d’aller récupérer un objet dans un village ennemi. Alors, j’avoue ça fait plaisir de retrouver cette équipe farfelue, bien porté par des personnages charismatiques et percutants. Un texte qui ne manque pas non plus d’action et de dialogues entrainants. Sauf que voilà cette nouvelle est loin d’être marquante, se révélant finalement prévisible et assez linéaire, même si la fin ne manque pas de faire sourire. Un texte que je classe finalement dans la catégorie vite lu, apprécié, mais finalement vite oubliée.

Skipping Towns : On retrouve dans cette nouvelle le duo Javre et Shev, qui ont pas mal voyagé et ont connu pas mal de déboires. Cette fois Shev veut faire les choses bien et rembourser leurs dettes, sauf que bien entendu ça va tourner mal et le passé de Javre va les rattraper. Une bonne petite nouvelle qui se révèle très classique, mais finalement tiens parfaitement la route, principalement par la force du duo, les mystères liés à Javre et le charisme qu’ils dégagent. Le rythme est tendu, efficace et je me suis facilement laissé porter par ce texte qui permet de développer Javre qui prouve à nouveau la capacité de l’auteur a créer des personnages complexes, mais fascinants.

Hell : Cette nouvelle nous replonge au milieu du siège de Dagoska où l’on suit Temple, perdu au milieu de la ville en ruine, abandonnée par l’Union et les plus aisés. Il ne reste ainsi plus que le peuple pour souffrir aux mains des Gurkish. La nouvelle en soit se révèle plutôt efficace, bien porté par cette ambiance sombre, violente et angoissante, ainsi que la tension qui monte au fil des pages. La détresse est plutôt bien retranscrite et la rencontre avec Mamun offre un final à couper au couteau. Un texte au final que j’ai trouvé réussi et qui ne manque pas d’attrait, même si la fin, finalement un peu convenue, l’empêche d’être encore meilleur.

Two’s Company : On retrouve à nouveau Javre et Shed, perdus dans le nord et qui vont malencontreusement rencontrer Whirrun déjà croisé dans Les Héros. Cette rencontre va ainsi créer des étincelles dans tous les sens du terme. On plonge ici dans une nouvelle qui va offrir son lot de combat et d’humour souvent caustique. J’avoue d’ailleurs m’être bien marré en suivant les péripéties de nos héros ainsi que la « joute » entre Javre et Whirrun devant les yeux ébahis de Shev qui porte porte limite à elle seule cette nouvelle. La plume de l’auteur joue aussi énormément, maîtrisant parfaitement le rythme et la tension sans jamais se révéler trop lourde ou ennuyeuse.

Wrong Place, Wrong Time : Cette nouvelle cherche offrir un visage différent du conflit qui a démarré dans Servir Froid par Monza Murcatto, essayant de montrer l’envers du décor et les effets qu’ont pu avoir sa vengeance sur différents personnages. Le soucis de cette nouvelle c’est qu’elle n’est intéressante que si on a lu le roman auquel elle se raccorde. Ensuite j’ai trouvé qu’elle manquait clairement de force pour franchement marquer le lecteur et réussir à l’emporter. C’est bien simple pour écrire cette chronique j’ai été obligé de la survoler à nouveau pour me rappeler de quoi elle parlait.

Some Desperado : Cette nouvelle a déjà été chroniquée suite à ma lecture de l’anthologie Dangerous Women. Retrouvez ma chronique ici.

Yesterday, Near a Village Call Barden … : Cette nouvelle cherche à nous montrer les conséquences de la guerre, mais du point de vue de deux camps. On se retrouve ainsi dans un épisode qu’on peut situer contectuellement dans le roman Les Héros, où l’on suit Bremer avec ses hommes qui ont installé leur campement dans la ferme de Tinder. Franchement le texte est sympathique, on y retrouve le côté cynique de la guerre, nous présentant différents points de vues et différentes visions de celle-ci. On y trouve aussi quelques scènes épiques avec une dose d’humour, de cynisme ainsi que des personnages assez charismatiques. La chute de la nouvelle fait sourire. Pourtant même si j’ai apprécié ce texte, il lui manquait un petit truc pour se révéler encore plus marquant.

Three’s a Crowd : On retrouve à nouveaux le duo qui s’impose franchement dans cette anthologie : Javre et Shred. On plonge ainsi bien des années après leurs rencontres, Shev va enfin pouvoir vivre honnêtement grâce à une amnistie, sauf que son passé va se rappeler à elle et elle va de nouveau devoir contacter Javre et tous les emmerdements que cela peut provoquer. J’ai apprécié ce texte car en l’associant avec les autres on a une vraie évolution du duo de personnages, bien construite et qui ne manque pas d’intérêt. On ressent ainsi clairement la force de leur amitié, mais aussi cette inimité qui s’est installée que ce soit dans les non-dits comme dans les changements de leur relation. L’auteur manie toujours le côté humour et cynique avec brio et l’intrigue offre son lot de surprises avec une conclusion efficace. J’ai aussi apprécié le travail de l’auteur sur le côté humain et relationnel, pas que pour nos héros, mais aussi pour tous les autres protagonistes qui finalement s’avère complexe. Une très bonne nouvelle selon moi.

Freedom! : Une nouvelle qui nous propose de découvrir une campagne du fameux mercenaire Nicomo Cosca, mais racontée par un historien qui offre clairement un fort parti pris et une vision très romancée de l’aventure. Une nouvelle plutôt sympathique, qui vaut principalement par le décalage entre ce qui nous est présenté, le côté flamboyant et altruiste du mercenaire, alors que l’on sait très bien, à travers les romans, que c’est loin d’être le cas. Cela nous rappelle, de façon un peu exagérée certes, de l’importance du regard de l’historien et de son influence dans ce qu’il raconte, mais aussi que le beau rôle est toujours écrit par les vainqueurs. Maintenant le texte a tout de même du mal à être plus qu’une nouvelle juste divertissante à mon goût, justement parce-qu’elle cherche à en faire trop.

Tough Times All Over : une nouvelle que j’ai trouvé intéressante dans sa construction et sa narration, car elle ne suit pas un ou plusieurs personnages, mais un mystérieux paquet qui va transiter de mains en mains entre vols et échanges. Une nouvelle par contre étrange, car elle fait de nouveau intervenir Shev et Javre quelques temps après Three’s a Crowd, mais sans franchement se servir des éléments de cette dernière. Comme si rien ne s’était passé et c’est frustrant de ne rien savoir, de ne pas comprendre. Ensuite, vu le nombre de personnages que l’on croise, c’est légèrement dommage de ne pas les voir un peu plus développé. Par contre la conclusion légèrement ouverte sur ce mystérieux paquet m’a bien plu.

Made a Monster : Cette nouvelle nous propose de retrouver Logen, mais qui va nous proposer une visage complètement différent du héros « sympathique » que l’on avait découvert dans la trilogie La Première Loi. En effet on le suit ici à l’époque où il était le champion de Bethod. Un texte plutôt réussi, tendu, avec des personnages qui offrent finalement une vision différente de ce que l’on pouvait connaître. Une tension se dégage du début à la fin de ce récit, même si finalement il se révèle un peu trop linéaire et prévisible. Un texte que j’ai trouvé tout de même très sympathique et agréable.

En Résumé : J’ai passé un sympathique moment de lecture avec ce recueil qui m’a fait replonger avec un minimum de plaisir dans l’univers de La Première Loi. Alors après tous les textes ne sont clairement pas au même niveau, certains se détachant plus que d’autres, mais dans l’ensemble ça se lit bien et j’avoue avoir été facilement happé par les aventures de Shev et Javre qui se dégagent vraiment des autres textes. Par contre, j’aurai du mal à recommander ce recueil a quelqu’un qui ne connait pas l’univers et qui souhaiterait le découvrir, certaines des nouvelles étant trop ancrées dans les précédents romans de l’auteur. Au final un recueil qui est loin de révolutionner le genre, mais qui offre un divertissement agréable et dans lequel on retrouve ce qui fait la force de l’auteur avec des moments épiques, du cynisme et certains personnages très charismatiques.

 

Ma Note : 7/10