Étiquette : veridienne

Fleurs au Creux des Ruines – Chloé Chevalier

fleurs-au-creux-des-ruinesRésumé : Près des forêts anciennes où chassent les premiers hommes, dans le roc des montagnes, on creuse les fondations des royaumes à venir. On y rêve de concorde, d’arts et d’amour, on y bâtit palais, ponts et destinées. Les siècles passent.
Ores vient la fin des temps, le sol tremble, la mer boue, et s’écroulent les cités qu’on croyait éternelles, en une pluie de poussière plus sombre que le jour. Mais des cendres renaît l’espoir, et s’amorce un nouveau cycle. Fleurs au creux des ruines nous conte l’histoire du Demi-Loup.

Edition : Hélios

 

Mon Avis : Chloé Chevalier m’avait agréablement surpris avec les deux premiers tomes de son cycle sur Le Demi-Loup qui m’offraient de très bons moments de lectures, proposant un Fantasy dense, poétique et franchement efficace (Chronique du Tome 1, Tome 2). Par conséquent je n’ai pas attendu longtemps avant de faire rentrer dans ma PAL et me lancer dans la lecture de ce petit recueil de nouvelles qui a pour but densifier l’univers proposé par l’auteur. Il permet aussi de patienter avant la sortie du troisième tome dont la publication est normalement prévue courant de l’année 2017 (j’ai lu un prévisionnel pour Automne 2017 pour être plus précis, mais rien de validé je crois). Concernant la couverture, toujours illustrée par Melchior Ascaride, je la trouve comme toujours très réussie. A noter que ce livre contient quatre nouvelles.

Lire la suite

Récits du Demi-Loup Tome 1, Véridienne – Chloé Chevalier

recits du demi-loup 1 veridienneRésumé : Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi.
Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

Edition : Les Moutons Électriques

 

Mon Avis : Je continue donc ma découverte concernant la rentrée littéraire des Indés de l’Imaginaire, avec cette fois la lecture du dernier arrivé chez les Moutons Électriques. Chloé Chevalier est une nouvelle arrivante dans le domaine de l’écriture, tout du moins de ce que j’en sais, et je dois avouer qu’entre le résumé accrocheur et la couverture, illustrée par Melchior Ascaride, que je trouve sobre et magnifique, j’avais hâte de voir ce qu’allait bien pouvoir proposer ce roman.

On se retrouve plongé dans le monde du Demi-Loup qui, au début du roman, a été séparé en deux par un roi à sa mort entre ses deux fils. On va alors suivre le destin de ce royaume à travers le destin des deux princesses, et plus précisément de leurs suivantes. On oscille ainsi entre récit d’apprentissage et jeux de pouvoir. La grande force du récit, vient, selon moi, de l’angle d’approche que prend l’auteur pour nous présenter son monde et son intrigue. On est ainsi plongé dans une gestion « politique » qu’on découvre de façon plus intimiste, à travers le regard et la vie de ces cinq personnages, les deux princesses et leurs trois suivantes, ne cherchant pas ainsi qu’à mettre en avant manipulations, mais plus de se laisser porter par ses jeunes filles qui grandissent, changent et vont voir leurs visions évoluer au fil de nombreuses rencontres et découvertes, que ce soit aussi bien personnelles que liés à leurs fonctions. On découvre ainsi des intrigues politiques teinté d’une touche « humaine » et surtout évite de tomber dans l’écueil de l’adolescent trop « mature » qu’on retrouve parfois. Cet aspect, si on accroche aux personnages, fait qu’on est ainsi rapidement happé par les différents fils d’intrigue comme par les histoires de chacun.

Le tout est conté sur un rythme lent, prenant, qui colle, je trouve, parfaitement au récit, malgré c’est vrai certains passages qui peuvent paraitre légèrement long. On sent aussi clairement qu’il s’agit ici d’un premier tome, servant principalement d’introduction présentant l’univers, les intrigues et mettant en place les différents protagonistes, mais pour autant évite de trop tomber dans les reproches qu’on pourrait faire souvent à un premier tome. Mon seul regret vient que l’auteur met peut-être un peu trop de temps à mettre en avant son fil rouge central, heureusement vite rattrapé par un dernier tiers intense avec son lot de révélations et de surprises.

L’univers développé au fil des pages se révèle très intéressant à découvrir. Certes dans les grandes lignes il est loin de se révéler révolutionnaire, un monde dans le style médiéval, avec un royaume replié sur lui-même qui ne se rend pas obligatoirement compte des forces qui l’entoure, avec ses jeux de pouvoir et d’intrigues et ses révélations qu’on découvre au fil des pages, mais là ou finalement il se dégage clairement c’est dans l’ambiance que retranscrit l’auteur au fil du récit. Celle d’un royaume en pleine décadence, qui se laisse de plus en plus aller sur lui-même, nonchalant, au bord de l’implosion. Cette vision s’impose facilement et colle parfaitement à l’intrigue et à cette impression que ce pays est en plein bouleversement. La politique sur plus de vingt ans va se révéler assez laxiste, menée par un roi qui parait perdu, mais de nombreux secrets se cachent encore et donne envie d’en apprendre plus. L’autre idée intéressante du récit vient des coutumes qu’on découvre, et plus précisément celle des Suivant(e)s. Chaque membre de la famille royale à sa naissance doit être lié a un autre enfant de même sexe. J’ai trouvé l’idée intéressante dans cette sorte de lien entre un enfant du peuple et de la royauté, mais aussi dans la façon dont s’est présenté avec toutes les possibilités et tous les problèmes que cela peut occasionner. En tout cas un univers qui me donne envie de revenir et d’en apprendre plus, surtout qu’il reste encore de nombreuses zones d’ombres, principalement concernant la situation géo-politique, mais aussi sur les conséquences des actes de certains.

Les personnages se révèlent être le point le plus intéressant du roman selon moi. On se retrouve à suivre ainsi cinq héroïnes, à travers les écrits sous forme de journal des suivantes, qui se révèlent denses, complexes et passionnantes à découvrir. Surtout qu’on les côtoie dans ce premier tome de leurs naissances et sur près de 20 ans, ce qui fait qu’on les voit grandir, s’affermir, évoluer et changer. Passer de l’enfance, à l’adolescente puis l’âge adulte et les voir perdre un peu de leurs candeurs, de leurs visions enfantines, pour découvrir la réalité de la vie politique. Chacun des personnages dévoile ainsi ses forces et ses faiblesses, ses émotions, ses envies et, même ceux qui peuvent paraitre hautains ou légèrement détestables, se révèlent finalement intéressantes, car finalement on peut les comprendre. Certes, j’avoue, parfois on a envie de les secouer, mais finalement c’est ce qui les rend humaines ; leurs erreurs. Les personnages secondaires ne sont pas non plus en reste, se révèlent eux aussi soignés, captivants et prenants, principalement dans la seconde partie du roman où ils viennent alors apporter une notion politique globale et permet aussi, d’une certaine façon, de sortir du groupe des cinq filles pour dévoiler quelque chose de plus large. Je regrette juste un manque de variation dans l’écriture, ce qui fait que malgré les caractères différents des personnages il est difficile des les différencier sur leur plume, ce qui parfois peut se révéler confus, et aussi une narration légèrement froide. Rien de bien méchant, mais il manque un tout petit quelque-chose pour qu’on s’attache pleinement aux héroïnes, un peu comme un filtre entre eux et le lecteur.

La plume de l’auteur se révèle fluide, vivante, efficace et entrainante et nous fait plonger facilement dans ce royaume du Demi-Loup qui donne envie d’en apprendre plus, bien porté, il est vrai, par une conclusion surprenante qui laisse de nombreuses questions en suspens. J’ai lu que l’auteur comptait écrire cinq tomes, en tout cas au vu du très bon moment de lecture que j’ai passé avec ce premier tome je lirai sans soucis la suite pour voir ce que va bien pouvoir proposer l’auteur.

En Résumé : J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome de cette série qui, certes, se révèle un tome d’introduction, mais évite de se perdre nous proposant ainsi de lier son intrigue à l’évolution des personnages, passant de l’enfance à l’âge adulte avec tout ce que cela occasionne. L’auteur offre ainsi une intrigue « humaine » qui se révèle efficace et entrainante, le tout sur un rythme posé, lent. L’univers développé ne manque pas d’attrait, avec une politique décadente et surtout des coutumes vraiment intéressantes et originales comme cette idée de Suivant(e)s qui offre une complexité supplémentaire aux jeux de pouvoirs. Les personnages sont l’un des points forts du récit, se révélant complexes, humains, entrainants et captivants  que ce soit les personnages principaux comme secondaires. Je reprocherai une légère difficulté parfois à reconnaitre la narratrice tant chacun parait avoir le même style, et un certain retrait qui fait qu’on a un peu de mal à complètement s’accrocher à elle. Je regrette par contre que le fil rouge mette un peu de temps à se dévoiler, mais bon rien de trop dérangeant. La plume de l’auteur se révèle fluide, vivant et efficace et je lirai sans soucis la suite de ce cycle.

 

Ma Note : 8/10

&nbsp:

Autres avis : Acr0, Plumeline, Boudicca (Bibliocosme), Ptitelfe, …

© 2010 - 2019 Blog-o-Livre