water-knifeRésumé : Dans un futur proche, la guerre de l’eau fait rage autour du fleuve Colorado. Le Nevada, l’Arizona et la Californie sont prêts à tout pour l’or bleu, tous les coups sont permis. Détective, assassin et espion, Angel Velasquez « coupe » l’eau ou les jugulaires pour la Southern Nevada Water Authority et sa représentante, Catherine Case, assurant la survie des arcologies de Las Vegas. Envoyé à Phoenix pour tenter de comprendre des rumeurs faisant état de droits sur l’eau antédiluviens, à la recherche de réponses qui s’évaporent à mesure que la chaleur monte et que le paysage devient de plus en plus oppressant, Angel rencontre Lucy Monroe, une journaliste endurcie, et Maria Villarosa, une jeune migrante texane rêvant de fuir vers le nord. Bientôt les corps commencent à s’empiler et ils se découvrent pions d’un jeu bien plus important et corrompu qu’ils l’avaient imaginé. Quand l’eau est plus précieuse que l’or, une seule vérité régit le désert : quelqu’un doit saigner pour qu’un autre boive.

Edition : Au Diable Vauvert

 

Mon Avis : Paolo Bacigalupi fait partie des auteurs que j’apprécie et dont j’attends avec un minimum d’envie les publications, proposant régulièrement des récits intelligents, qui ne laissent pas indifférents et s’avèrent percutants. Il m’avait d’ailleurs beaucoup marqué avec son premier roman La Fille Automate (ma chronique ici). Par conséquent quand on m’a proposé de découvrir le nouveau roman de l’auteur, j’avoue m’être rapidement laissé tenter, surtout que le sujet m’intéresse énormément : la guerre de l’eau que j’ai découvert au lycée et qui me parait peu présenté. Je remercie donc les éditions Au Diable Vauvert pour la découverte de ce roman.

Lire la suite