Tag Archives: yoon ha lee

The Machineries of Empire Book 1, Ninefox Gambit – Yoon Ha Lee

Résumé : Captain Kel Cheris of the hexarchate is disgraced for using unconventional methods in a battle against heretics. Kel Command gives her the opportunity to redeem herself by retaking the Fortress of Scattered Needles, a star fortress that has recently been captured by heretics. Cheris’s career isn’t the only thing at stake. If the fortress falls, the hexarchate itself might be next.
Cheris’s best hope is to ally with the undead tactician Shuos Jedao. The good news is that Jedao has never lost a battle, and he may be the only one who can figure out how to successfully besiege the fortress.
The bad news is that Jedao went mad in his first life and massacred two armies, one of them his own. As the siege wears on, Cheris must decide how far she can trust Jedao–because she might be his next victim.

Edition : Solaris

 

Mon Avis :  Je suis toujours plongé dans mes chroniques des livres lus dans le cadre de mon mini challenge qui m’a permis de voter pour le meilleur roman nominé aux Hugo Awards. Cette fois je me lance dans le premier roman de Yoon Ha Lee, auteur que je ne connaissais pas du tout avant de me plonger dans ce livre, malgré plusieurs nouvelles publiées dans différents magazines anglophones. Concernant l’illustration de couverture, je la trouve plutôt jolie et elle met directement dans l’ambiance. Il est à noter que ce roman a déjà gagné le prix locus du premier roman.

Alors autant être clair dès le départ, j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman, pourtant je dois bien admettre que les deux, trois premiers chapitres ont failli avoir de raison de moi. Attention, je ne veux pas dire par là qu’ils soient mauvais ou bien mal écrits, loin de là, mais l’histoire nous plonge directement dans son univers sans nous donner aucune explication. C’est bien simple le premier chapitre est à lui seul représentatif du sentiment déstabilisant que j’ai ressenti à travers ses règles, ses lois scientifiques, ses clans et sa technologie. Pourtant, j’ai décidé de laisser une chance à ce récit et j’ai bien fait, car peu à peu les choses se dessinent, l’intrigue prend forme, une logique se dessine et le lecteur trouve ses marques avec l’univers. Finalement, ce que je prenais pour un point bloquant, dévoile ses atouts, se basant sur le fait qu’on ne plonge pas toujours dans un nouveau lieu guide et clé en main. Il faut parfois un temps d’adaptation. J’avoue le fait de ne pas trop me tenir la main et me pousser à faire mes propres déductions et mes propres analyses pour comprendre cet univers ont aussi joué fortement dans le côté captivant et entraînant du roman, surtout que l’auteur le fait de façon maîtrisé, sans jamais chercher à embrouiller le lecteur plus qu’il l’est déjà.

Mais qu’à-t-il de si étrange cet univers ? Déjà sur le fond il peut paraître classique, on est ainsi dans un monde gouverné par l’Hexarcate, qui cache de nombreux jeux de pouvoirs et qui doit aussi faire face à des hérétiques rebelles. La forteresse de Scattered Needles est d’ailleurs tombée récemment aux mains des rebelles et, pour la récupérer, l’Hexarcate envoie la capitaine Kel Cheris la reconquérir. Jusque-là tout va bien, maintenant imaginer un univers où les lois, l’ensemble des règles qui le définisse ne sont pas immuables, mais sont plutôt basés sur les mathématiques, la cohérence des schémas et aussi les croyances. Imaginez un monde où tant que l’orthodoxie de l’Hexarcate est présente et accepté par la majorité, les technologies fonctionnent, mais où dès que l’hétérodoxie rebelle prend le dessus alors tout est bouleversé. Imaginez un univers où la science et les technologies sont basées sur la manipulation des nombres et l’observation d’un calendrier. La puissance repose ainsi clairement sur l’acceptation et la croyance de tous. On plonge ainsi clairement, selon moi, dans un univers de science-fantasy où la magie est mathématique. Fun et original je trouve, mais qui pourrait peut-être en bloquer plus d’un.

Alors attention, même si je parle de mathématiques, on n’est pas obligatoirement dans de la hard SF, l’ensemble restant ainsi expliqué de façon très simple, claire, succincte, accessible et qui surtout ne tombe jamais dans le côté lourd ou dans l’envie de trop en faire. Cela rend ainsi l’univers assez facilement accessible je trouve, une fois qu’on en a compris les bases, et on se retrouve assez rapidement emporté et fasciné dans la façon dont l’auteur « s’amuse » avec, mais aussi dans l’attente de voir ce qu’il va nous proposer par la suite. L’autre point fort et qu’il rend la logique de son univers sans chercher à expliquer en profondeur le pourquoi comme le système de calendrier ou encore certaines technologies. Il arrive à rendre ses idées réelles et cohérentes dans son univers pour qu’on les accepte sans qu’on cherche à en disséquer leurs existences ce qui démontre une maîtrise du récit qui fait qu’on se laisse facilement emporter. L’aspect politique s’avère aussi captivant à suivre, complexe, avec de nombreux jeux de pouvoirs que ce soit aussi bien en interne de l’hexarcate qu’en externe avec cette guerre contre les hérétiques. Après on est clairement dans un roman de SF militaire, qui est construit de façon un peu classique et même si certains passages sont un peu linéaire, Yoon Ha Lee nous offre rebondissements et surprises de façon maîtrisée et percutante. Un véritable jeu d’échec s’installe où il n’est pas toujours facile de connaître les véritables motivations de tous. Je me suis ainsi retrouvé à tourner les pages avec envie d’en apprendre plus.

Pour mener cette guerre Cheris va demander à ce que soit ressuscité le célèbre général Shuos Jedao qui est connu pour être un génie et n’avoir jamais perdu une bataille, mais aussi pour être un meurtrier de masse ayant permis la mort de deux armées dont la sienne. Sauf qu’on est dans un monde où on ne ramène pas les morts à la vie, on implante plutôt l’esprit de Jedao dans la tête de Cheris. Et là aussi l’idée fonctionne très bien. Pourtant les deux personnages sont finalement assez classiques, Cheris surdouée mais humaine qui doit tout faire pour aider le pouvoir tout en sachant qu’elle peut tout perdre, Jedao héros cynique, mystérieux et froid possédant un passé lourd et ombrageux, pourtant l’auteur arrive à les rendre passionnants non pas à travers ce qu’ils sont, mais dans la façon dont il construit leurs relations, dont il fait avancer leurs interactions et les fait évoluer. On est ainsi happé par leurs différences, par la façon dont ils vont la gérer, mais aussi par les révélations qu’ils vont devoir faire pour mieux se comprendre. On s’attache à Cheris qui se retrouve coincé dans un étau de complots, sans alliés ne pouvant se fier à un traitre comme Jedao, et qui va se retrouver à devoir faire des choix parfois drastiques et sombres pour tenter de continuer à survivre. Une relation à la fois complémentaire et pourtant si différente de deux héros aux points de vues proches mais aux méthodes opposés. De cette relation va aussi voir apparaître les prémices du fil rouge du cycle dont je ne dis rien, mais que je vous laisse découvrir. Concernant les personnages secondaires ils se révèlent eux aussi intéressants que ce soit dans leurs relations avec le pouvoir, leurs croyances, leurs envies, même si je trouve que certains auraient quand même mérité d’être plus développés.

Alors après c’est vrai que certains passages m’ont paru un peu linéaires et certaines transitions un peu convenues, mais franchement rien de bien dérangeant tant j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman, bien porté par une plume efficace, vive et entraînante qui fait que, malgré un démarrage laborieux une fois rentré dans le récit j’ai eu du mal à le lâcher. Je lirai sans soucis la suite qui m’attends d’ailleurs dans ma PAL.

En Résumé : J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce récit qui nous offre un récit de SF militariste que j’ai trouvé efficace, percutante, prenante et originale, malgré c’est vrai 2 ou 3 premiers chapitres un peu laborieux. Il faut dire que le roman nous plonge directement dans son univers étrange sans nous préparer. Mais voilà au final ce que j’ai trouvé dérangeant devenait de plus en plus un point fort du récit, amenant un aspect découverte différent, me laissant faire mes propres explorations. L’univers présenté peut paraitre étranger et perturbant, se reposant sur les mathématiques, les croyances et un calendrier millimétré, mais que j’ai trouvé originale et captivant. Ainsi toute modification dans l’orthodoxie existante amène ses bouleversements dans les lois de ce monde, ce qui permet clairement à l’auteur de « s’amuser ». J’ai trouvé cela fun et original, même si je ne doute pas que certains pourront être bloqués. L’ensemble est aussi finalement bien amené, offrant une construction cohérente et logique sans trop se perdre dans les détails et les explications. Les personnages peuvent paraitre classiques aux premiers abords, mais c’est surtout dans leurs interactions, leurs appréhensions et leurs évolutions qu’ils vont peu à peu nous happer dans leurs aventures. Les personnages secondaires ne manquent pas d’attraits, même si je trouve que certains auraient mérité d’être plus développés.  Après certains passages m’ont paru un peu linéaires et certaines transitions un peu convenues, mais franchement rien de dérangeant. La plume est efficace, entraînante et vive et je lirai la suite avec grand plaisir.

 

Ma Note : 8/10