Terre de Héros Tome 2, À Pierre Fendre – Richard Morgan

a-pierre-fendreRésumé :Ringil fuit son passé, la famille qui l’a renié, et les magnats du commerce d’esclaves qui veulent sa peau. Il n’a plus qu’un endroit où se réfugier : Yhelteth, coeur de l’empire du Sud. Il y trouve asile auprès d’Archeth, une ancienne soeur d’armes, désormais haute conseillère de l’empereur.

Mais celle-ci a ses propres problèmes, et Ringil se retrouve impliqué dans des allégeances douteuses. Personne ne le sait encore, mais la cité est sur le point d’exploser…

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : Après un premier tome qui se révélait sympathique, ne manquant pas de qualité et qui cherchait à sortir des classiques de la fantasy, mais dont l’auteur avait du mal à vraiment gérer le rythme et se laissait parfois aller un peu trop à la gratuité de violence et de sexe (ma chronique ici), j’avais envie de savoir ce que pouvait bien nous proposer l’auteur pour cette suite. Je trouve la couverture, illustrée par Jon Sullivan, sympathique et fidèle à l’univers. Par contre, à noter que le changement de traducteur n’a pas, selon moi, été bénéfique, certaines phrases manquant clairement de sens, ce qui est vraiment dommage.

On sent que l’auteur commence à prendre ces marques avec ce second tome, que ce soit avec la fantasy ou encore son histoire. En effet on sent que le déroulement de l’intrigue est mieux maîtrisé et moins volatile que dans le premier tome. L’histoire suit un véritable fil conducteur qui se révèle vraiment efficace et prenant, avec des axes de réflexions parfois intéressants sur la vengeance, soi-même ou encore l’esclavage. L’auteur continue aussi à apporter sa propre vision de la fantasy tout au long des pages, prenant les codes classiques du genre pour les remanier à sa sauce, voir les modifiants complètement, ce qui se révèle vraiment intéressant. Mais surtout l’auteur s’est enfin rendu compte que le sexe ou la violence gratuite desservait plus qu’autre chose son premier tome, ce qui n’empêche pas d’en retrouver dans ce second tome, mais pas de façon gratuite, elle apporte quelque chose au récit et à la compréhension des héros, à leurs changements et leurs évolutions.

Alors tout n’est pas encore non plus parfait dans ce second tome, déjà le début met peut-être un peu de temps pour se mettre en place, il faut dire qu’on retrouve nos personnages un an après la fin du premier tome, rien de dérangeant, mais surprenant. On se sent un peu perdu, surtout que l’auteur évite l’omniscience dans son récit pour garder quelques surprises sur les façons dont ont évolués les personnages durant cette année, ce qui est intéressant, mais fait qu’on met parfois un peu de temps à se resituer dans ce récit. De plus on sent tout de même que ce second tome est pour l’auteur un tome de transition, car même si l’intrigue se révèle plus dense, plus complexe et plus soignée que le premier tome l’auteur prend parfois un peu son temps et surtout offre plus de questions que de réponses. Et pourtant je me suis senti happé par ce second tome plus cohérent, offrant pas mal d’action, de stratégies et de trahisons, un tome sans temps morts qui aboutit à une conclusion vraiment surprenante et qui appelle à lire la suite.

L’univers mis en place par l’auteur parait, comme dans le premier tome, classique mais quand on creuse un peu on se rend rapidement compte qu’il ne manque, ni d’intérêt, ni d’originalité, on sent que l’auteur a vraiment voulu nous proposer quelque chose de différent de ce qu’on rencontre d’habitude en Fantasy. On retrouve vraiment une sorte de mélange de fantasy sombre, violente, noire, mais le tout est saupoudré de fantastique voir même de SF, que ce soit à travers les dwendas ou encore les lieux gris. Ce mélange peut aussi bien passionner le lecteur que complètement le dérouter, moi j’avoue j’ai vraiment accroché à ce monde. L’auteur continue aussi à nous présenter les dieux de la Cour Sombre, des dieux encore très mystérieux mais qui ne manquent pas d’intérêt, jouant avec les humains comme des poupées et qui soulèvent pas mal de questions dont j’espère trouver les réponses dans le troisième tome. Un univers toujours aussi sombre, violent et cynique que le premier tome, mais qui se révèle moins étouffant et angoissant que ce que proposait l’auteur dans le premier tome, on a plus envie de lâcher ce tome pour respirer, l’auteur a enfin réussi à trouver l’équilibre.

Les personnages ont eux aussi gagnés en densité et en complexité dans ce tome. Ce sont toujours des héros à la gloire passée, des héros qui avec l’âge s’épuisent mais surtout deviennent de plus en plus cyniques et posent un regard pas toujours très tendre sur le monde, l’humanité et son évolution, des hommes qui ne peuvent vivre sans la haine et la guerre. Rignil est vraiment le personnage qui pour moi a le plus changé dans ce tome, il est devenu plus sombre, plus acerbe, mais surtout il a vraiment gagné un charisme qui l’impose à chaque rencontre dans le roman. Archeth elle aussi se révèle intéressante à suivre, à découvrir au fil des pages, car autant Ringil et Egar apporte le côté guerrier, violent et sanglant, autant elle apporte plus le côté manipulation par sa présence à la cour de l’Empereur. Egar, notre troisième héros, se révèle sympa aussi à suivre mais, je trouve, a du mal à évoluer par rapporte au premier tome restant le guerrier bersek un peu rouillé mais classique. Mais un personnage que j’ai trouvé vraiment intéressant c’est Jhiral, l’Empereur, mélange entre intelligence et folie, qui se révèle vraiment intéressant à découvrir.

Le style de l’auteur est toujours aussi incisif, voilent et efficace, il arrive vraiment à nous emporter dans ce second tome, qui n’est pas encore parfait, mais se révèle vraiment plus dense, complexe et soigné que ce que pouvait proposer premier. Cela vient peut être du fait que l’auteur n’a plus besoin de nous présenter ces personnages et son univers, en tout cas un second tome qui nous offre une conclusion pleine d’intensité, de surprises et qui donne vraiment envie de lire le troisième tome. L’auteur a cette fois pleinement réussi à me convaincre, et même si je trouve qu’on n’est pas encore au niveau de ce que peut proposer l’auteur en SF, j’ai vraiment passé un bon moment de lecture avec ce Tome.

En Résumé : Un second tome qui se révèle vraiment un cran au-dessus du premier et qui m’a fait passer un bon moment de lecture. L’intrigue de ce second tome évite de s’éparpiller dans plusieurs directions et se révèle vraiment dense et complexe, entrainant le lecteur sans temps mort dans une histoire vraiment captivante malgré un début un peu long à se mettre en place et quelques longueurs en milieu de récit. L’univers continue à se développer et à dévoiler son originalité mélange de Fantasy, Fantastique et SF. Les personnages sont toujours aussi intéressants à suivre et se révèle vraiment denses, complexes et travaillés. Des personnages cyniques, des héros à la gloire perdue qui posent un regard sur le monde vraiment intéressant. Le style de l’auteur se révèle toujours aussi incisif et prenant et nous plonge vraiment dans cette histoire efficace et pleine d’action. Dommage que ce soit un tome de transition ce qui se ressent parfois un peu tant les questions s’accumulent, mais rien de vraiment dérangeant, car je lirai le troisième tome avec grand plaisir.

 

Ma Note : 7,5/10

Précédent

Gueule de Truie – Justine Niogret

Suivant

La Légende d’Eli Monpress Tome 2, La Rébellion des Esprits – Rachel Aaron

  1. J’avais lu le premier, il y a longtemps, et j’en ai gardé un bon souvenir, dans l’ensemble. Il faudrait que je le relise, et lise le second tome, pour me le remettre en mémoire.
    Mais ca n’atteignait pas le niveau de Carbone Modifié ou Black Men, je trouve 🙂

  2. Moi au contraire, je n’avais pas vraiment accroché au premier tome… Je vais donc passer mon tour…

  3. pour ma part, si j’en ai gardé un bon souvenir, il me semble, c’est vrai que je peux changer d’avis si je le relis. Ce que je ferais un de ces jours, mais pas en le payant au prix fort je pense 🙂

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :