The Rain Wild Chronicles Book 2, Dragon Haven – Robin Hobb

Dragon-Haven.jpgRésumé : The dragon keepers and the fledgling dragons are forging a passage through the uncharted and treacherous waters of the Rain Wild River, supported by the liveship Tarman, its captain, Leftrin, and Alise Finbok, who has escaped her cruel marriage in Bingtown. They are searching for the mythical city of Kelsingra, hoping to find a safe haven away from the society that has rejected them.

When a vial of dragon blood can earn a man enough gold to last a lifetime, there may be some in the party who see the growing dragons as more valuable as body parts than whole and alive. But it is the Rain Wilds themselves – mysterious, unstable and ever perilous – that may provide the deadliest danger, one that will push them all to the very brink of survival.

Edition : Harper Collins

 

Mon Avis : Encore une nouvelle lecture en anglais, il s’agit cette fois de Dragon Haven le second livre du cycle The Rain Wild Chronicles, soit La Cité des Anciens en français. Je dois dire que je suis bien content de suivre cette série en Anglais, déjà pour éviter le découpage commercial de Pygmalion, et aussi ça me permet de me trouver au plus près de l’oeuvre. En plus j’ai l’impression de m’améliorer en Anglais. En tout cas la couverture, illustrée par Jackie Morris, se révèle être dans la lignée du premier tome et je la trouve vraiment sympathique.

L’histoire reprend juste après la fin du premier tome sans véritable coupure ni résumé, d’ailleurs il est à se demander si il aurait pas été plus logique de ne sortir au final qu’un livre plus épais. Mais bon là n’est pas la question. L’intrigue que l’auteur avait commencé à construire lentement lors du premier tome prend peu à peu de l’ampleur et les actes et les actions de chacun commencent à avoir des conséquences. Comme à son habitude l’auteur arrive à happé son lecteur et on a du mal à lâcher ce livre avant d’en connaître la fin.

L’univers mis en place par l’auteur est toujours aussi dense, soigné et travaillé alternant selon les scènes entre des paysages vraiment éclatant et resplendissant  mais aussi des lieux sombres, oppressants et pleins de dangers. Les descriptions rendent à chaque fois ces scènes vivantes et réelles offrant ainsi des lieux foisonnants. Les règles propre au peuple du désert des pluies n’ont plus lieux d’être durant ce voyage et les jeunes gardiens de dragons vont tenter vivre leurs vies, créant leurs propres règles mais vont se heurter, et parfois brutalement, aux manipulations mais aussi à leurs propres envies mais aussi aux conditions de leurs mondes. Une réflexion vraiment intéressante.

La grande force de ce livre est, comme d’habitude avec Robin Hobb, à travers les personnages. Il se révèlent toujours aussi soignés, travaillés et complètement attachants, l’auteur sachant créer des personnages qui se révèlent vraiment complexes qu’on peut aimer puis détester et aimer de nouveau. Chaque personnage à ses propres envies, ses propres sentiments et tentent de gérer leurs voyages de la meilleur façon qu’il soit pour eux. Comme dans le premier tome les héroïnes sont très présente que ce soit Alise ou Thymara mais Sedric prend de plus en plus d’ampleur surtout depuis son acte à la fin du tome un. Par contre Leftrin reste un peu en retrait et manque peut être de complexité face aux autres protagonistes, de plus son personnage paraît simplment survolé. Mais rien de vraiment dérangeant.

Les dragons se révèlent aussi des personnages à part entières et plus ils évoluent dans l’histoire plus ils grandissent et perdent des leurs difformités. Ils deviennent enfin de véritables dragons et régissent donc en tant que tels, prenant les Hommes de hauts et le plus souvent croient que tout leur est du. Ce comportement me rappelle un peu celui de notre société ou l’Homme se croit tout permis car il est au dessus de la chaîne. J’ai beaucoup aimé ce parallèle qui, même si il n’est pas imposé par l’auteur, offre une certaine réflexion. De plus l’auteur nous permet d’en apprendre plus sur le lien entre les humains et les dragons ce qui est vraiment intéressant.

La plume de l’auteur se révèle, comme à son habitude, fluide, vivante et soignée. Dans ce tome elle évite les longueurs aperçus lors du premier tome pour rendre ce second livre plus intense et prenant jusqu’à cette conclusion assez ouverte qui appelle a lire la suite qui devrait être publiée début de l’année prochaine. J’ai encore une fois passé un bon moment avec ce livre de Robin Hobb et même si on n’atteint pas le niveau de L’Assassin Royal je dois dire qu’il s’agit quand même d’une très bonne lecture que je conseille fortement au fan de l’auteur. Aux autres il serait peut être plus intéressant de lire Les Aventuriers de la Mer avant.

En Résumé : J’ai passé un très bon moment avec ce ivre qui évite les légères longueurs aperçues dans le Tome 1 pour intensifier son intrigue et la rendre plus prenante et captivante. L’univers est toujours aussi soigné et riche mais surtout ce sont les personnages qui se révèlent, comme d’habitude avec l’auteur, complexes, denses et travaillés et même parfois surprenants. La plume de l’auteur est toujours aussi fluide, vivante et efficace. Reste cette conclusion vraiment ouverte qui appelle à une suite qui devrait être publiée début 2012.

 

Ma Note : 8,5/10

Précédent

La Fortune de L’orbiviate Tome 1, L’Offrande Secrète – Roland Vartogue

Suivant

Sur la Piste des Dragons Oublié, Intégrale Tome 1: Premier Cycle – Elian Black’ Mor & Carine M

  1. J’ose pas me lancer pour l’instant parce que je sais que je suis trop occupée pour prendre vraiment plaisir à lire ce genre de livre en anglais, j’avais galéré pour le 1 parce que j’avais pas le
    temps, je referai pas la même erreur.. p’tet l’été prochain du coup.. même si j’ai hâte de le lire !
    Contente de voir qu’il y a moins de longueur dans celui-ci en tout cas ! 😀

Laisser un commentaire

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :