Tous Malades – Anthologie dirigée par Neil Gaiman & Stephen Jones

tous maladesRésumé : Neil Gaiman et Stephen Jones ont réuni dans cet ouvrage exceptionnel une trentaine de poèmes humoristiques et effrayants par les plus grands maîtres de l’horreur, de la fantasy et de la SF
anglo-saxonne.
Dans la plus grande tradition des comptines d’enfants, ces auteurs s’en donnent à cœur joie, et vous livrent leurs créations les plus macabres dans l’espoir de vous faire rire.

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : Dernièrement dès que je vois Neil Gaiman j’ai l’habitude de me pencher sur le livre en question. Là j’ai été surpris de découvrir un recueil de poèmes dirigé par Neil Gaiman et Stepehen Jones. C’est rare de voir un tel recueil de poèmes plutôt macabres et humoristiques publiés en France et après avoir feuilleté quelques pages, je me suis laissé tenter. D’ailleurs Bragelonne a sorti une belle édition de ce livre avec reliure et couverture en cuir. J’aime beaucoup la couverture de la jaquette réalisée par Boulet, et à noter que la gravure sur la couverture en cuir a été réalisée par Clive Barker, qui, comme il n’a pas fourni de poèmes a été forcé de réaliser la couverture.

Mettez les enfants au lit avant d’entamer la lecture de ces poèmes, car oui le contenu est bien un contenu pour les plus grands. Des poèmes macabres, des poèmes horribles, des poèmes glaçant, des poèmes effrayants et le tout fortement humoristique et caustique, de quoi vous faire passer de très bons moments si la poésie ne vous dérange pas. On y retrouve les poèmes des plus grands auteurs de l’imaginaire anglo-saxon avec Terry Pratchett, Alan Moore, James Herbert, Robert Bloch, et pleins d’autres, de quoi ne pas s’ennuyer pendant ces trente poèmes.

Alors bien sur tous les trente poèmes ne sont pas au même niveau, certains se détachent fortement du lot par leur humour caustique et leur côté glaçant ou lugubre tandis que d’autres sont très humoristiques et délirants, bien sur quelques uns restent très moyens n’arrivant pas à vraiment toucher le lecteur, mais dans l’ensemble la majorité des poèmes sont vraiment réussis et efficaces. Mais je pense que cet ouvrage ne plaira pas à tout le monde; donc si la poésie ne vous effraie pas et que l’humour noir et l’humour anglais ne vous dérange pas voilà un très bon livre, les autres passer votre chemin.

Je tiens d’ailleurs à souligner l’excellent travail des traducteurs, Gudule et Alain Névant avec un grand respect des rimes. De plus les illustrations à l’intérieur du livre, dessinées par Boulet, Mélake et Reno, sont vraiment jolies et efficaces et ajoute un petit plus à l’ambiance de ce livre. Maintenant je regrette que ce soit si court, 30 poèmes remplissant 130 pages d’un livre ca se lit vite et même si ça se relit avec plaisir c’est un peu court. Peut être qu’en y ajoutant les poèmes en VO l’oeuvre aurait été encore plus dense et intéressante. Autre point noir, son prix, même si l’oeuvre est de qualité et l’édition magnifique je l’ai trouvé un peu cher, ce qui devrait bloquer certains acheteurs.

En Résumé : Voilà un très bon recueil de poésie qui m’a fait passe un très bon moments de lectures avec des poèmes remplis d’humour noir et caustique mais aussi effrayant, glaçant et prenant. Alors si la poésie et ce genre d’humour ne vous dérange pas ce genre de livre est tellement rare sur le marché actuel qu’il faut en profiter. La majorité des poèmes sont vraiment agréable à lire et prenant, alternant le côté effrayant et le côté humoristique, seul deux ou trois poèmes m’ont paru moyens. Par contre point noir ce livre est très court et le prix peut rebuter certain malgré la très belle édition proposée.

 

Ma Note : 7,5/10

Précédent

Cycle Sorceleur, Le Dernier Voeu – Andrzej Sapkowski

Suivant

La Saga des Ibars – Daniel Piret

  1. J’aime la poésie mais j’aurai un peu peur de l’humour caustique… Et même si j’ai des soucis en anglais, j’aime avoir la VO car j’ai des soucis avec les traductions (comme pour Bombadil) qui font
    perdre la musicalité parfois…

  2. Je serais passée au dessus si tu n’avais pas mentionné la couverture de Barker mais là, une antho de Gaiman et une couverture de mon chouchou, la groupie qui est en moi a du mal à ne pas céder. Je
    n’arrive pas à voir si l’édition VO possède la même couverture sous sa jaquette, qui contrairement à celle de Boulet, et d’une horreur effarante…

  3. On verra si je le trouve à vendre alors 😉 Celle de boulet est bien mais je préfère la poésie (et la lecture) en VO alors je m’en passerai !

  4. Tu sais quoi ? Tu viens de me sauver la vie xD. Je cherchais un cadeau pour un ami qui apprécie la poésie, l’humour noir, Pratchett et qui est en admiration devant le site de Boulet… merci
    :’)

    A l’origine, je passais ici pour te dire que j’avais ajouté un lien vers ton blog dans l’article que je viens de publier (sur De Bons Présages). Si tu souhaites que je l’enlève, il n’y a qu’à
    demander ^^

  5. Eh bien on dirait que tu viens de me faire découvrir un livre dans lequel tous les ingrédients sont réunis pour me plaire ! J’adore l’humour noir ^^
    Il faut que je le trouve !

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :