Vampire Story Tome 4, 23 Heures – David Wellington

23 heuresRésumé : Laura Caxton, passée du mauvais côté de la loi, se retrouve dans une prison haute sécurité pour femmes.
Un lieu sinistre où tout peut arriver. Car le pire danger vient de l’intérieur… Le plus vieux vampire au monde, la sanguinaire Justinia Malvern, a infiltré les lieux et compte bien accroître ses pouvoirs en décimant la population carcérale. Caxton est la seule à pouvoir l’arrêter, et Malvern le sait. Elle lui pose un ultimatum que Caxton ne peut refuser. L’ex-flic n’a que vingt-trois heures pour se sortir de cet enfer et empêcher la terreur de se répandre au-dehors.

Edition : Milady

 

Mon Avis : Voilà le quatrième et dernier tome sorti en français du cycle Vampire Story, lancé par David Wellington qui cherche, avec ces livres, à nous rappeler que les vampires sont des monstres et non des playboy dopés à l’amour. Le premier tome se révélait être énergique et efficace (chronique ici), le second tome restait efficace mais se perdait légèrement dans un contexte historique inutile (chronique ) et le troisième tome se révélait être sympathique mais manquait quand même de renouvellement (chronique ). Ce quatrième tome s’annonçait donc charnière pour moi qui attendait un peu de changement. En tout cas 3 ans que j’attends ce tome et gros changement, nouveau style de couverture sobre mais un peu molle à mon goût et nouveau traducteur.

Finalement je ne suis pas déçu de ce quatrième tome qui apporte quelques changements qui se révèlent les bienvenues. Comme vous le savez, si vous avez lu le tome précédent, Laura se retrouve en prison après avoir failli tuer un témoin pour obtenir des informations et éliminer Arkeley le vampire. Et finalement c’est là le point le plus dur à accepter dans ce livre, comment Laura peut se retrouver en prison pour un tel crime alors qu’elle a sauvé le monde. Elle a bien entendu fortement intimidé ce témoin en question, qui se révélait être un psychopathe. Avec un bon avocat ne me dites pas qu’on ne peut pas faire passer cela en circonstances très atténuantes, comme une démission forcée ou autres. Mais voilà, finalement, après quelques pages on s’en fout.

Car oui on retrouve ce qui faisait la réussite des tomes précédents de l’action, de la souffrance du sang et des vampires démoniaques au plan tordus et machiavéliques. Mais en plus de tout ça l’histoire évolue, ce n’est plus Laura qui part traquer un vampire mais Malvern, vampire présente depuis le premier tome, qui va traquer Laura dans sa prison. Entre action, rebondissements et quelques surprises bien placés je dois dire que j’ai retrouvé pleinement le plaisir du premier. L’auteur a enfin réussi à renouveler son histoire. Alors, bien sûr ça reste assez linéaire et parfois on voit les choses arriver de loin, mais ça reste vraiment distrayant, nerveux et efficace. De plus le côté prison donne un sentiment de huis-clos parfois assez oppressant qui ajoute une pointe de frisson, même si finalement c’est une très grande prison.

Lors du tome précédent Laura m’avait moins accrochée, l’auteur l’ayant transformée en machine à chasser les vampires sans coeur et sans aucun sentiments. Dans ce tome on retrouve une Laura plus attachante et intéressante qui se révèle toujours aussi froide dans sa traque de vampire, mais qui possède des remords et des sentiments. Par contre là où dans les tomes précédents on trouvait d’autres personnages intéressants, tel que Arkeley, là ce tome manque quand même de protagonistes construits autour de l’héroïne. Il y a bien Clara mais pour moi ce personnage manque cruellement de charisme et chouine quand même un peu trop et pour un rien. Sinon il y a Gertrude qui se révèle intéressante mais un peu trop caricatural.

Concernant la plume de l’auteur c’est sans surprise toujours aussi simple, efficace et fluide permettant de facilement se plonger dans cette histoire pleine d’action et de frissons. Comme à son habitude les scènes de combats se révèlent très visuelles et prenantes. La fin cherche à se révéler surprenante et risque d’en étonner peut être quelques-uns, mais j’avoue que j’avais vu les choses arrivées. Par contre je croyais que ce quatrième tome était le dernier et finalement non, un cinquième existe. Ca n’empêche pas que je me suis bien éclaté avec ce tome, certes comme les trois premiers ce n’est pas de la grande littérature et vaut plus pour son côté nerveux et sanglant que pour autre chose et pourtant de temps en temps un peu d’hémoglobine ça fait du bien.

En Résumé : J’attendais du changement dans ce quatrième tome et je dois dire que j’ai été servi, l’auteur inverse la traque ce n’est plus Laura qui traque les vampires mais l’inverse et le tout en huis clos dans une prison de Haute Sécurité. Une histoire qui va se révéler efficace et, comme les tomes précédents, nerveuse et pleine d’actions et de frissons. Le personnage de Laura retrouve son côté plus humain et la rend de nouveau plus attachante et intéressante à suivre par contre sans Arkeley il manque quand même un second rôle travaillé à ses côtés. Le style de l’auteur est toujours aussi fluide et efficace même si l’intrigue se révèle par moment linéaire et sans surprise on se laisse emporter par la déferlante de sang et de combats. Un quatrième tome au niveau du premier et je lirai le cinquième une fois sorti.

 

Ma Note : 7/10

Précédent

Vampire Story Tome 3, Vampire Zéro – David Wellington

Suivant

La Loi des Mages Tome 1 – Henry Lion Oldie

  1. Je l’ai trouvé bien aussi mais finalement je suis restée sur ma faim car finalement, même si la fin m’a un peu surprise, le jeu du chat et de la souris ne débouche finalement sur pas grand chose.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :