Warbreaker – Brandon Sanderson

warbreaker.jpgRésumé : T’telir, capital of Hallandren, is a colorful city by the sea where gaily dressed crowds bustle through sunny streets and worship heroes who have been reborn as gods. Ruled by the silent, mysterious God King, the pantheon is nourished by offerings of Breath, the life force that keeps them alive and youthful.
Exiled in Idris, the former royal family reluctantly betrothed a princess to the God King. Arriving in T’Telir, she finds both the city and the marriage are not at all what she expected. Her only ally is Lightsong, a god who is skeptical of his own divinity, who fears that war with Idris is inevitable.
Meanwhile, another new arrival in T’Telir, one who bears the sentient sword Nightblood, makes cunning plans based on the unique magic of Hallandren, which uses color to focus the power of Breath – plans that, could change the world.

Edition : TOR Fantasy

 

Mon Avis : Je suis un grand fan de l’auteur brandon Sanderson, si vous suivez mon blog vous devez le savoir ayant déjà lu Elantris et la Trilogie Fils-Des-Brumes et n’ayant jamais été déçu. Mis à part les Alcatraz j’ai tout lu de cet auteur qui soit paru en français. Puis il a fallu que Miss Spooky Muffin et Lyra Sullyvan décident de lire ce livre en anglais pour que je me laisse tenter moi aussi. D’ailleurs je suis content de moi, je m’en suis très bien sorti pour ma troisième lecture en anglais si on compte le livre de Roald Dahl. Je trouve la couverture de ce livre vraiment intéressante et en parfaite adéquation avec l’histoire. A noter qu’il s’agit d’un stand alone il n’entre donc pas dans un cycle.

Pour éviter la guerre entre Idris et Hallandren, le roi d’Idris doit envoyer sa fille à T’telir, capitale de Hallandren, pour quelle se marie avec le Roi-Dieu. Le roi a préparé ce jour depuis de nombreuses années et pourtant au dernier moment il décide de changer d’avis en envoyant sa troisième fille, Siri, plutôt la plus grande, Vivenna. Mais voilà, certaines personnes cherchent la guerre et vont saisir toutes les occasions pour la provoquer. Je dois bien avouer que l’intrigue parait classique comme ça, deux royaumes qui se détestent au point d’en arriver à la guerre et pourtant, l’auteur s’en sort parfaitement bien construisant une histoire efficace et qui tient en haleine le lecteur du début à la fin.

On ne s’ennuie pas un seul instant dans ce livre et l’auteur à le chic pour nous surprendre à chaque fois qu’on s’y attends le moins comme cette révélation en milieu de livre qui relance complètement la donne et nous permet de voir l’histoire différemment. En effet à chaque fois que le lecteur prend quelque chose pour acquis l’auteur s’amuse à nous surprendre. Les rebondissements et retournements de situations sont bien maîtrisés pour éviter au lecteur de s’ennuyer. Une intrigue haletante et palpitante qui fait qu’on a du mal à lâcher le livre et franchement si lire en Anglais ne me demandait pas une certaine concentration je l’aurai fini depuis longtemps.

Comme à son habitude avec l’auteur les personnages sont parfaitement construits, denses et attachants que ce soit Vivenna cette princesse qui gagne en profondeur et qui se découvre au fil des pages, Vasher cet homme sombre et mystérieux qui ne se laisse pas facilement apprivoiser et surtout Lightsong personnage vraiment complexe et nonchalant en quête de son identité. Par contre je n’ai pas vraiment accroché plus que cela à Siri qui me donnait plus l’impression de faire valoir à la présentation du Roi-Dieu, personnage surprenant.

L’univers mi en place par l’auteur est vraiment prenant surtout grâce à la magie qui est vraiment surprenante jouant sur la couleur et les « Breaths ». Pourtant au début j’étais un peu inquiet, la magie étant construite comme un jeu de rôle; Chaque personne possède une « Breath » et peut l’offrir à qui il veut, plus on a de « Breaths » plus on monte de niveaux. Mais voilà l’auteur a réussi à la rendre parfaitement crédible et finalement on se laisse emporter. Mais en plus de la magie qui est vraiment originale, le système religieux qui en découle est aussi vraiment intéressant.

La plume de l’auteur est toujours aussi efficace et fluide offrant une lecture prenante et se permettant même une bonne dose d’humour que ce soit avec Lightsong ou encore Denth et Tonk Fah qui offrent de sacrés réparties. La fin est prenante et palpitante mais je reprocherai quand même à l’auteur d’avoir accéléré la fin de son histoire trop rapidement ce qui fait qu’à un moment toutes les révélations arrivent d’un coup et on se retrouve un peu noyé d’informations, mais rien de bien dérangeant. A noter que la fin, même si elle offre une conclusion à cette histoire, reste ouverte pour l’écriture d’une suite.

Pour ceux qui souhaiterai découvrir ce livre en français Mélanie Fazi vient de terminer la traduction de ce livre et pourrait sortir prochainement, chez je ne sais pas quelle maison d’édition, même si je parierai grandement pour Orbit, qui, pour le moment à toujours publié Brandon Sanderson.

En Résumé : J’ai passé un excellent moment avec ce livre à l’intrigue vraiment prenante, palpitante et construite qui nous surprends aux moments où on s’y attends le moins, des personnages denses et attachants, un univers efficace et un système de magie et de religion vraiment originaux et des plus surprenants, le tout porté par une plume toujours aussi fluide et efficace. Je reprocherai juste une accélération de l’histoire un peu trop rapide vers la fin et aussi le personnage de Siri qui m’a paru pas vraiment des plus utiles.

 

Ma Note : 8,5/10

Précédent

Les Psaumes D’Isaak Tome3, Antiphon – Ken Scholes

Suivant

La Loi du Désert – Franck Ferric

  1. Il faut vraiment que je me le procure !!

  2. Contente que tu aies franchis le pas pour le lire en VO !
    Et qu’il t’ait plu !
    Ah, c’est Mélanie Fazi qui traduit Warbreaker ? ^^

  3. Il va sûrement falloir attendre un sacré bout de temps avant qu’ils le sortent en version française…on pourrait peut-être même attendre toute une vie !
    Je pense le tenter en anglais, mais pas tout de suite !

  4. Je viens de voir qu’en plus, il est libre de droits sur le site de Brandon Sanderson 🙂 Je vais pouvoir le mettre dans mon reader^^

  5. En voici une nouvelle qu’elle est bonne : un nouveau Brandon Sanderson !!! Le temps de lire Elantris et je serai prête pour la version française de ce livre.
    Bonne lecture et chapeau pour la lecture en VO !

  6. Je l’ai aussi en VO, il ne reste plus qu’à trouver du temps pour le lire, c’est quand même un pavé !

  7. Quel bonheur de t’influencer à lire de bonne choses 😛
    Siri n’est pas non plus mon personnage préféré mais elle ne se débrouille pas si mal dans son rôle. Je crois que les fins qui vont à cent à l’heure et où tout arrive en même, c’est un peu la
    spécialité de Sanderson… et quand on y pense, c’est toujours l’impression finale qui prédomine, alors la tactique n’est pas mauvaise. Je sais que ça me laisse toujours réjouie et à bout de
    souffle en refermant le livre !
    Allez, maintenant que tu lis comme un chef en VO, on se fait une LC sur The Alloy of Law à sa sortie ? 😉

  8. J’avais déjà commenté à l’époque mais maintenant je l’ai lu et je suis d’accord avec toi sur la fin mais le reste est très bien, j’ai beaucoup aimé.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :