Zoo City – Lauren Beukes

zoo cityRésumé : Zinzi possède un paresseux symbiotique sur le dos, une sale habitude de faire des arnaques et un talent rare pour trouver les choses perdues. Mais quand les flics lui confisquent sa dernière paie, elle doit se tourner vers le job qu’elle déteste le plus : retrouver les personnes disparues.
Engagée par Odi Huron, un producteur renommé, pour retrouver une pop star pour ado disparue, elle pense avoir son ticket de sortie de Zoo City, la ville où les pires criminels d’Afrique du Sud et leurs compagnons animaliers symbiotiques tentent de survivre.
Au lieu de cela, Zinzi doit s’enfoncer dans les bas-fonds de la ville, ravagés par la magie et la criminalité, où elle devra faire face aux sombres secrets de différentes vies passés… dont la sienne.

Edition : Eclipse

 

Mon Avis : Je ne vais pas le nier, la première chose qui m’a fait me plonger dans ce livre c’est sa couverture, illustrée par Joey Hi-Fi, que je trouve vraiment splendide. Ajoutez à cela un quatrième de couverture qui ne manque pas d’originalité et d’intérêt et la nationalité de l’auteur, Sud-Africaine, ce qui est plutôt rare pour être souligné, il n’en fallait donc pas plus pour que je me laisse tenter par ce livre et qu’il vienne rejoindre ma bibliothèque.

Imaginez un monde où chaque criminel doit vivre avec un animal crée de son crime. Il représente la culpabilité de la personne un peu comme un étendard. Zinzi, elle, possède un paresseux et va être engagée pour retrouver une chanteuse disparue. Préparez vous à entrer dans une histoire très tourné polar noir et sombre, où l’enquête de Zinzi va l’emmener à travers des épreuves et des révélations vraiment étonnantes. L’histoire se révèle nerveux, décapante et on se laisse prendre facilement par ce livre jusqu’à en dévorer les pages. Mais comme souvent dans les romans noir ce n’est pas tant l’intrigue, efficace mais au final peu originale, que le personnage principal et le background qui nous marque.

Car oui Zinzi est une femme qui ne laissera pas indifférent. Déjà elle possède un paresseux ce qui ne la classe pas dans la catégorie des personnes sans reproches. Il s’agit d’une personne qui a connu de terribles épreuves et qui les porte telle une carapace pour ne pas s’ouvrir aux autres. Elle manie l’humour et le sarcasme avec force et pourtant on la sent fragile d’une certains façon, elle ne cherche qu’à s’en sortir et cela par tous les moyens possibles. Le paresseux lié a Zinzi est aussi un personnage à lui tout seul, interagissant avec son héroïne et se révèle vraiment attachant. Les personnages secondaires qui vont graviter autour d’elle se révèlent assez haut en couleur et surtout une image parlante de notre société.

Car oui, autre fait qui marque dans ce live, c’est la société et principalement la ville de Johannesburg qui se révèle proche de ce que l’on connait. Une ville poisseuse, sombre, sanglante et un personnage à part entière comme le dit l’auteur dans la préface. Une ville où le racisme est présent, où en plus de la séparation blanc / noir vient aussi apparaître les zoo qui ont leur propre quartier et ne peuvent vivre autre part sans qu’on les regardent différemment. La ville a une importance capitale, c’est elle qui a fait les personnages, d’une certaine façon, tels qu’ils sont et offre un cadre vraiment réaiste entre drogues, alcools, argent, crimes, arnaques mais aussi paillettes, gloire éphémère, jeux vidéos et télé réalité tout y passe et tout est ancré dans cette ville mais de façon vraiment réaliste et crédible. Pourtant chacun essaye d’y survivre comme il peut, de s’en sortir.

Concernant la magie elle est présente dans ce roman mais pas de façon imposante, elle sert notre héroïne dans sa quête mai ne s’impose pas et surtout l’auteur ne s’en sert pas vraiment pour débloquer des situations empêtrés. Tout paraît logique et soigné et parfaitement intégré dans cette société. Que ce soit la magie des sorcier et autre guérisseurs ou celle fourni par les animaux des Zoo comme la capacité de notre héroïne de retrouver les objets perdus. Finalement un léger reproche qu’on pourrait faire et que l’auteur ne ce soit pas consacré à ce lien entre animaux et personne, mais rien de vraiment dérangeant.

L’écriture de l’auteur est vraiment efficace, simple où la narration à la première personne nous offre une plongée dans les sentiments de cette héroïne à la vie tortueuse Les dialogues sont souvent percutants et cyniques alternant aussi les moments légers avec des réflexions plus soignes. J’ai beaucoup apprécié le fait que l’auteur nous offres des chapitres intermédiaire à la façon d’articles de journaux, de témoignages etc… lui permettant de développer le background de l’histoire et surtout développer les Zoo pour nous permettre de mieux les comprendre. De plus j’ai apprécié que l’auteur ajoute des mots argots sud-africains ce qui donne un côté plus ancré à l’histoire même si ca oblige à se tourner vers le lexique en fin de pages, ce qui pourrait en déranger certains.

La conclusion est efficace même si assez ouverte, on n’a  pas l’impression d’avoir eu toutes les réponses qu’on cherchait, principalement sur ce qui fait que les animaux apparaissent, mais on se rend compte là n’était pas le but ce live et qu’on est happé par cette lecture et content d’avoir suivi un morceau de la vie de Zinzi, de l’avoir découverte. Une vie pas facile, au passé trouble, mais une fille qui a encore plein d’espoir en la vie. Mon seul reproche de ce livre est un petit coup de mou en début de seconde partie.

En Résumé : Je dois dire que j’ai passé un très bon moment avec ce libre, un roman noir ou l’intrigue ne sert finalement qu’à nous montrer une société et une Johannesburg sombre et pleines de contradictions qui changent les personnages. Mais aussi des personnages hauts en couleur tel que Zinzi au passé marqué qui a fait de ses blessures une carapace. Le style de l’auteur est simple, efficace et prenant jonglant avec efficacité entre les moments de légèreté et les réflexions. Mes seuls reproches sont un coup de mou en début de seconde partie et aussi le fait de ne peut être pas obtenir toutes les réponses surtout sur le lien entre les animaux et les criminels.

 

Ma Note : 8,5/10

Précédent

Mes Achats du Mois de Novembre

Suivant

Le Tueur Tome 5, La Mort dans L’Ame – Jacamon & Matz

  1. Hu hu, quelle pas surprise, tu m’intéresses… pas d’achat de livres pour le moment mais il va dans ma wishlist, et je penserai à me laisser tenter quand je le pourrai 😉

  2. Ton avis me donne très envie de lire ce livre. Merci pour la chronique ! ^^

  3. Anésidora

    Ce livre me fait de l’œil depuis longtemps, non seulement comme tu le dis la couverture est superbe (comme souvent chez Eclipse je trouve) mais en plus le thème est assez original. Je le mettrai
    sans doute dans ma liste au Papa Noël 🙂 !

  4. Ludivine

    ah enfin quelqu’un qui l’a lu!! je l’ai vu il y a plusieurs mois en boutique et depuis j’attends de lire des avis!!! Il me tente énormément!

  5. Ludivine

    c’est chose faite! il est maintenant dans ma PAL ^^

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :