Résumé : Liz Anderson est l’une des cent vingt personnes vivant au sein de la colonie martienne Endeavour. Entourée de ses collègues représentant les principaux pays du monde, et sous la direction de quatre agences spatiales travaillant de concert, Liz s’est engagée pour une mission de dix ans sur la planète rouge.
Mais la camaraderie martienne vole en éclats lorsque, sur Terre, le feu nucléaire pleut sur plusieurs grandes villes. Les communications sont coupées et les colons se retrouvent isolés à des dizaines de millions de kilomètres de chez eux. Qui croire quand les rumeurs prennent le pas sur l’information? Vers qui se tourner quand les rivalités entre les nations resurgissent? Et comment, malgré le chagrin et l’incompréhension, continuer à agir pour le bien de la colonie et de l’humanité tout entière? D’autant qu’à chaque instant Mars peut vous tuer.

Edition : Denoël Lunes d’Encre (Publié le 11-10-2018)
Traduction : Mathieu Prioux

 

Mon Avis : J’avoue, concernant ce roman, je me suis laissé tenter sur un coup de tête. Je n’en avais quasiment jamais entendu parlé avant qu’on me propose de le découvrir et, de plus, je ne connaissais rien de l’auteur. J’avoue, je me suis surtout laissé tenter par un résumé qui se révélait un minimum accrocheur dans le type Science-Fiction survivaliste et une couverture, certes pas obligatoirement la meilleure d’Aurélien Police à mon goût, mais que je trouve tout de même percutante. C’est donc dans un esprit de total découverte que je me suis lancé dans la lecture de ce roman qui, c’est clairement annoncé sur le quatrième de couverture, surfe sur le succès de Seul sur Mars que j’avais trouvé sympathique et intéressant, mais aussi avec ses défauts (ma chronique ici).

Lire la suite