Narcogenèse – Anne Fakhouri

narcogénèse

Résumé : Louise Gaucher travaille dans un service de réanimation. Dès qu’elle le peut, elle s’assoupit auprès de ses malades plongés dans le coma. Elle a le don de voyager dans le « monde des rêves » où les patients choisissent entre la vie et la mort.

Simon Larcher est flic. Il ne boit plus, ne baise plus et ne joue à rien. Il voudrait juste nettoyer le monde de son horreur et de sa tristesse. Une nuit de janvier, un enfant de la DDASS disparu est retrouvé dans le parc du Chais, propriété de la puissante et riche famille de Louise…

Edition : L’Atalante

 

Mon Avis : Voici le dernier roman d’Anne Fakhouri. Après l’excellent diptyque jeunesse, Le Clairvoyage (chronique ici) et La Brume des Jours (chronique ici), l’auteur se lance ici dans un thriller fantastique à la fois plus sombre et plus adulte. Après l’excellent moment de lecture passé avec ces deux premiers romans, j’avais hâte de pouvoir découvrir ce nouveau roman, mais j’ai attendu les Imaginales pour me l’offrir et par la même occasion me le faire dédicacer. Je dois dire que je trouve la couverture, illustrée par Xavier Collette, vraiment magnifique.

Des troubles étranges s’abattent dans la région, des cas de somnambulismes violents ou encore des enfants qui disparaissent. Alors, quand on retrouve un des enfants dans la propriété du Chais l’enquête va donc se tourner vers les Gauchers cette famille riche et influente jalousé par tous. L’auteur décide avec ce livre de mélanger les genres entre thriller, fantastique et drame familial sur plusieurs générations, et je dois avouer qu’elle s’en sort très bien. On sent aussi que ce roman est plus adulte par son atmosphère plus sombre, plus prenante et angoissante. Une atmosphère dérangeante qui colle très bien à l’histoire.

L’intrigue ne se laisse pas cerner facilement, au fil des pages l’auteur laisse entrevoir peu à peu les actions et les conséquences de chacun levant le voile lentement sur ce mystère. Les secrets sont avoués petit à petit et le lecteur se trouve happé dans l’histoire et a du mal à lâcher le livre. Des fois on se pose même des questions, se demandant dans quelle direction va l’auteur, pour être agréablement surpris quelques pages après, en effet les indices laissés par l’auteur au fil des pages prennent de leur importance pour la conclusion. Une histoire et une intrigue prenante et maîtrisée dont on tourne les pages avec envie de savoir lé vérité.

Déjà dans ce deux premiers romans on sentait la passion de l’auteur pour tout ce qui est autre univers voir les mondes parallèles, ici dans ce livre on entre dans le monde des rêves un monde magique et féerique qui est pollué, sombre, un monde dont on ne ressort pas indemne. L’auteur aime aussi reprendre certains contes et histoires de notre enfance comme le « marchand de sable » ou encore le magicien d’oz et s’accaparer ces histoires, les transformer pour les attacher à son histoire de façon originale et sans jamais les dénaturer.

L’auteur utilise la narration à plusieurs voix, on suit différents personnages nous offrant ainsi différents points de vue de l’affaire. Les personnages sont tous complexes, denses et dont les secrets pèsent lourds. On s’attache facilement aux héros qui ne se laissent pas découvrir facilement. Chacun d’eux possède ses propres secrets et ses propres blessures. Je trouve juste que le personnage de Simon, le flic au grand cœur, manque un peu de complexité et de densité, mais rien de vraiment dérangeant.

La plume de l’auteur est vraiment fluide, prenante, sombre et vraiment visuelle, on imagine facilement les scènes décrites. Tout comme son premier diptyque elle continue de nous parler des maux de l’enfance et de leurs souffrances, un thème qui a l’air d’être très chère à l’auteur, mais sans jamais rentrer dans le glauque ou le sordide. Des sujets difficiles tels que le déni de grossesse, l’abandon d’enfants ou encore l’infanticide sont soulevés dans ce livre et elle le fait de façon juste et poignante ce qui offre un côté intimiste et prenant à ce livre. Par contre, je reprocherai à certaines scènes de ne pas apporter grand chose à l’histoire, je pense principalement à la scène du scientifique qui analyse la plume, mais rien de bien dérangeant.

En Résumé : Voilà un livre qui mélange les genres entre thriller, drame familial et fantastique et qui m’a offert un très bon moment de lecture. Une intrigue dense et maîtrisé au service d’une ambiance sombre et angoissante avec des personnages complexes, même si certains sont un peu lisses. La plume de l’auteur est vraiment prenante et traite de sujets graves mais, sans jamais tomber dans le sordide. Je reprocherai juste certains passage qui n’apportent rien à l’histoire, selon moi, mais rien de bien grave dans ce livre difficile à cerner et pourtant intriguant, haletant et prenant dont on a du mal à lâcher la lecture.

 

Ma Note : 8/10

 

Précédent

Bowen Tome1, L’Homme le Plus Haut – Formosa & Rivière & Drouaillet

Suivant

Contes Myalgiques I, Les Terres qui Rêvent – Nathalie Dau

  1. Ah il me tente de plus en plus celui-ci, j’aime bien la couverture 🙂

  2. J’avais lu des reviews qui mettaient plus en avant le côté saga familiale (que j’aime moins) alors que ton approche est bien plus intéressante de mon point de vue, tu me convaincrais presque de
    l’acheter. On verra ça le jour où j’aurais moins de choses à lire, s’il est encore disponible !

  3. un auteur que je ne connais pas encore mais que je vais m’empresser de découvrir grâce à ta critique.

  4. Ah, celui-ci, j’en ai déjà entendu parler, et c’est la deuxième bonne critique. Je le passe en Wish.

    Biz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :