Étiquette : david s khara

Le Projet Morgenstern – David S. Khara

le-projet-morgenstern Résumé : Berlin, 1942. Le chef de la Gestapo, Reinhardt Heydrich, charge un colonel SS d’éliminer un enfant au centre du plus important projet du 3e Reich. Pologne, 1943. Un groupe de résistants hérite bien malgré lui d’un adolescent, évadé du camp de Stutthof. Très vite, le fugitif déploie des qualités exceptionnelles au combat. Irak, 2003. Une unité de reconnaissance des Marines, tombée dans une embuscade, est récupérée par l’armée américaine.
États-Unis, de nos jours. Jeremy Corbin et Jacqueline Walls mènent une vie tranquille en compagnie de leur fille dans une petite ville du New Jersey. Mais un jour, tout bascule. De Londres à Tel Aviv, des forêts polonaises aux gratte-ciel de Manhattan, un homme se bat pour protéger ses amis de la malédiction qui le poursuit obstinément. Entre complots, luttes de pouvoir et dérives scientifiques passées et actuelles, Eytan Morgenstern s’apprête à livrer son ultime combat.

Edition : Critic

 

Mon Avis : Après un premier tome qui se révélait incisif, percutant et qui nous offrait une histoire efficace et un second tome, peut être un léger ton en dessous, mais tout aussi captivant et passionnant (ma chronique du Tome 1 ici, du Tome 2 ), j’avais hâte de retrouver les aventures de Eytan Morgenster et de voir ce qu’allait nous proposer l’auteur pour ce dernier tome de cette trilogie. La couverture, toujours illustrée par Ronan Toulhoat, se révèle toujours aussi efficace et agréable.

Retrouver les aventures d’Eytan c’est un peu comme retrouver une valeur sûre du Thriller d’action percutant, on va avoir une histoire qui va clairement se révéler sans temps morts, efficace, pleine d’adrénaline où on ne s’ennuie jamais vraiment avec ce livre, dont on tourne les pages facilement pour essayer de savoir comment va se terminer cette histoire et suivre les aventures efficaces de nos héros. L’intrigue principale est parfaitement maîtrisée et l’auteur sait toujours aussi bien manier les rebondissements et l’humour, parfois cynique, avec efficacité pour garder ce rythme haletant du début à la fin. L’histoire possède toujours ce côté très visuel, que ce soit dans les aspects descriptions ou le côté plus action, qui colle parfaitement à un scénario de film et qui finalement facilite la plongée du lecteur dans cette histoire. L’intrigue ne manque pas de se révéler toujours aussi efficace et attrayante, dévoilant une nouvelle conspiration où on retrouve ce fameux Consortium et qui offre un ou deux axes de réflexions intéressants même si, j’ai trouvé, peu poussés.

Mais voilà retrouver les aventures de Eytan c’est aussi retrouver la même construction de l’histoire que les deux premiers tomes, l’aspect nouveauté en moins, ce qui fait que parfois on manque de surprises, voyant les choses arriver. Les grosses ficelles commencent aussi un peu à se faire remarquer, et l’intrigue, sans être mauvaise je l’ai déjà dit, essaye de pousser plus loin sa conspiration que dans les deux premiers tomes ce qui fait que parfois on a l’impression d’invraisemblance et de surenchère parfois improbable, mais rien de bien dérangeant. L’auteur essaye de rendre son tome plus humain que les précédents, de dévoiler le mystère sur Eytan mais, j’avoue, je n’ai pas complètement accroché. C’est surtout les passages où on revient sur la jeunesse du héros, j’ai trouvé ça trop balisé, trop prévisible, le coup de la vengeance ne doit pas être un moteur et n’apporte aucun plaisir, c’est bien écrit et efficace, là-dessus pas de soucis, mais
voilà, Eytan ne méritait peut être pas de dévoiler son passé, c’est un personnage que le lecteur façonne un peu lui-même et trop en dire est parfois frustrant.

Les personnages ne manquent pas de charme et on s’accroche facilement à eux tout au long de l’histoire même si, parfois, l’auteur en fait un peu trop dans les interactions, comme par exemple de
répéter le fait qu’ils se considèrent tous comme une famille au bout de trois jours ce qui donne une impression que tout est livré au lecteur, il n’a pas besoin de réfléchir sur l’aspect émotionnel. Eytan est toujours aussi intéressant à suivre, car c’est un personnage vraiment ambigu, sombre et qui révèle de plus en plus son côté humain au fil des pages, même si je l’ai déjà dit son passé, par contre, n’apporte que peu de choses au personnage. On retrouve aussi avec plaisir des personnages des deux anciens tomes qui ont évolué et vont continuer à changer au fil des pages, sauf Jeremy qui m’a moins accroché qu’au premier tome, le trouvant un peu trop lourd par moment, même si on essaye de nous faire comprendre que son humour est une défense j’avais moi aussi envie parfois de le mettre dans le coffre de la voiture. Par contre j’ai trouvé le personnage du Chasseur un personnage vraiment intéressant qui offre un sacré ennemi à Eytan.

La plume de l’auteur est toujours aussi efficace, prenante et incisive et colle parfaitement à ce thriller nerveux aux aventures sans temps morts où notre héros va devoir livrer une dernière bataille. Ce dernier tome nous offre une conclusion sympathique pour Eytan même si, clairement, je pense que l’auteur écrira sûrement d’autres romans car tout n’est pas terminé à mon goût. En tout cas voilà un troisième tome dans la lignée des deux premiers, mais dont j’ai quand même au final moins accroché et qui reste clairement sympathique à lire et nerveux. Si jamais une suite devait paraitre un jour je la lirai sûrement.

En Résumé : Un troisième tome que j’ai trouvé en dessous des deux premiers, mais qui m’a tout de même fait passer un agréable moment de lecture offrant une histoire toujours aussi nerveuse, efficace et sans temps morts qui fait qu’on tourne les pages rapidement pour connaitre la fin. Mais voilà l’aspect nouveauté c’est clairement estompé depuis les deux premiers tomes et certaines grosses ficelles apparaissent, de plus la tentative de l’auteur de dévoiler le passé de Eytan ne m’a pas touché plus que cela. Concernant les personnages on retrouve des personnages des deux premiers tomes avec plaisirs, même si parfois certains sont un peu lourds, et de nouveaux personnages efficaces. La plume de l’auteur est toujours aussi incisive et prenante et offre avec ce troisième tome une conclusion satisfaisante à Eytan même si la possibilité d’écrire d’autres tomes reste ouverte.

 

Ma Note : 7/10

Le Projet Bleiberg – David S. Khara

projet-bleiberg.pngRésumé : 1942. Pologne. Camp de Stutthof. Le chef suprême de la SS rencontre secrètement le scientifique en charge du plus important projet du 3e Reich. De nos jours. États-Unis. Jay Novacek, jeune trader new-yorkais, dépressif et alcoolique, reçoit la visite de deux émissaires de l’armée. Son père, haut gradé de l’US Air Force, vient d’être assassiné. Aussitôt, la C.I.A. dépêche une pétillante recrue pour protéger le fils du défunt. Au même moment, près de la base de Langley en Virginie, un agent du Mossad abat un espion à l’issue d’un interrogatoire musclé. Muni de nouvelles informations, il se rend vers son prochain objectif : un certain Jay Novacek. Venue des heures les plus sombres de l’Histoire, une terrible machination se met en branle, menaçant l’humanité tout entière. N’est-il pas déjà trop tard pour l’arrêter ?

Edition : Critic

 

Lire la suite

© 2010 - 2019 Blog-o-Livre