Résumé : C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est un chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent.
Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait tout annuler, revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors, en guerrière des temps modernes, elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion, passe entre les coups et conserve l’espoir fou que tout s’arrange un jour.

Edition : Audible

 

Mon Avis : J’avoue, dernièrement j’en avais un peu marre, avec mon  abonnement audible, de me lancer ou me relancer dans des classiques de l’imaginaire, surtout que mes dernières « écoutes » ne se sont pas révélés très remarquable. J’ai donc décidé de découvrir d’autres types de romans, ceux sur lesquels je passe à côté sans prendre obligatoirement le temps de m’arrêter. Puis, parfois cela fait du bien de changer de ses habitudes. Ainsi j’ai décidé, pour cette fois, de me laisser tenter par le premier roman d’Adeline Dieudonné, dont j’avais pas mal entendu parler comme l’un des succès de la rentrée littéraire, mais aussi suite au retour plus que positif qu’en faisait le blog Just A Word ici et qui m’avait donné envie de le découvrir. La narration de l’audiobook est faite par l’autrice elle-même et je l’ai trouvé réussi et très prenante.

Lire la suite