un monde idéal ou c'est la finRésumé : Bienvenue dans un monde idéal!
Un monde idéal où la civilisation telle que nous la connaissons n’existe plus. Dérèglement du temps? Avènement de la magie ? Crise climatique irréversible? Épidémie mondiale de mort subite? Extra-terrestres maladroits? Invasion de poireaux découpeurs de cervelles? Crise de déprime globale? Robots hors de contrôle? Zombies entreprenants?
Découvrez 100 histoires drôles, émouvantes, tragiques ou absurdes qui mènent à notre perte!
Mais c’est quoi Un monde idéal ?

Edition : Éditions Seconde Chance

 

Mon Avis : Je dois bien avouer qu’avant de me lancer dans la lecture de ce livre je ne connaissais que peu de choses concernant cet auteur. J’avais bien vu passer quelques chroniques sur ces livres à droite à gauche, souvent positive, mais je ne me suis pas non plus trop pencher sur ses livres. Alors, quand on m’a proposé de découvrir ce recueil de nouvelles autour de la fin du monde, je me suis dit pourquoi pas, surtout que le résumé avait l’air vraiment intéressant et donnait envie d’en savoir plus sur ses innombrables récits apocalyptiques.

Et pourtant, autant le dire tout de suite, je n’ai pas accroché plus que cela à ce recueil de courts textes. Pourtant, il y a un certain potentiel qui se dégage de l’ensemble, déjà on ne peut pas imaginer une centaine de nouvelles sur la fin du monde sans avoir une imagination débordante, ce qui est clairement le cas de l’auteur. Entre science-fiction, fantastique ou encore fantasy l’auteur varie vraiment les genres et développe une variété d’intrigue vraiment conséquente, parfois classiques avec du voyage dans l’espace, un travail de conscience sur l’environnement ou par exemple sur les zombies ; et parfois originales comme ces légumes modifiés génétiquement qui se découvrent une conscience ou encore la domination des chats mignons. C’est une des force de ce recueil traiter d’un éventail de sujet assez large pour accrocher différents lecteurs. Dommage que le reste ne suit pas vraiment selon moi.

Certes, le format court, voir très court, apporte un véritable dynamisme à l’ensemble chaque nouvelle ne durant qu’une ou deux pages on tourne donc les pages rapidement découvrant ainsi chaque récits. Surtout l’auteur traite souvent de sujets d’actualités, de sujet que tout le monde a déjà entendu parler et connait à minima, mais le tout de façon souvent cynique et ironique. Mais comme souvent dans les nouvelles très courtes ce sont des textes à chute où la conclusion doit normalement venir secouer le lecteur, lui faire prendre conscience de certains aspects, de certains problèmes et, ici, doit amener une fin du monde souvent avec le sourire et c’est un des points qui fait que je n’ai pas complètement accroché à ce recueil. L’auteur cherche un peu trop la chute au détriment de son histoire, ce qui fait que parfois l’histoire en devient complètement incohérente, comme l’exemple de cette nouvelle ou Justin Bieber est informaticien créateur de la Matrice qui m’a laissé totalement de marbre. Ce genre de récits, qui cherchent à montrer les conséquences sans obligatoirement travailler la cause, marchent mieux, selon moi, en vidéo. J’attends plus de développement d’un livre ou d’une nouvelle.

Comme je l’ai dit le format court apporte, certes, une éner