Avance Rapide – Michael Marshall

avance rapideRésumé : Stark n’est pas un privé comme les autres. Il aime les chats et possède un goût inné pour choisir ses chemises. Plus encore, il a un don qu’il utilise dans les cas d’urgence. Un don tellement incroyable qu’il vaut mieux ne pas en parler. On le prendrait pour un fou.
C’est pourquoi, lorsqu’on lui demande de retrouver un haut-fonctionnaire qui a disparu, il ne s’attend qu’à une enquête banale… Mais voilà, l’affaire est plus compliquée qu’il n’y paraît et la solution tend dangereusement vers le passé de Stark. Un passé qu’il avait oublié, mais qui, en revanche, se souvient bien de lui.
Dans un univers à venir complètement déjanté où les objets parlent, où rêve et réalité règlent leurs comptes à grands coups de poing, Stark est le seul qui peut faire la différence, car il n’y a pas de retour en arrière possible et le temps presse.
Avance rapide…

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : J’ai entendu parler de Michael Marshall depuis qu’on m’a fortement conseillé de lire L’Homme qui Dessinait les Chats, mais voilà, dans ma grande complexité, ce livre traine toujours dans ma PAL et je ne l’ai pas encore lu. En fait plus on me dit de lire un livre moins j’en ai envie; peur de la déception tant j’ai entendu d’éloges. C’est donc pourquoi je me suis plutôt lancé dans la réédition de ce roman lors de l’opération Bragelonne à 10€. Opération vraiment intéressante pour découvrir des livres en grand format pour un prix raisonnable, de plus l’illustration de la couverture est vraiment jolie je trouve.

Décrire Avance Rapide n’est pas des plus facile tant l’œuvre est un patchwork entre polar noir, Science Fiction, roman d’Horreur le tout dans un monde complètement déjanté et loufoque, mais qui possède une logique plus que plausible. Situons déjà le roman : imaginez un Londres qui couvre plus de la moitié du pays, une ville divisée en quartiers qui sont devenus des Etats Libres et où chaque quartier à ses propres codes. Il existe même un quartier pour les chats.

Imaginez une technologie avancée où on peut s’amuser avec la gravité, ou les objets possèdent tous des IA, mais aussi des sentiments propres au point de se sentir persécuter ou déprimé et vous commencerez à toucher l’univers mis en place par l’auteur. Un monde qui se révèle vraiment fascinant, déconcertant et passionnant mais où il faut garder l’esprit ouvert. Un univers barré qui offre des situations vraiment tordantes, je m’y attendais pas à la lecture du quatrième de couverture, mais je dois dire que je ne suis pas déçu tant je me suis laissé emporter par l’exploration et la découverte de cet univers.

Dans cet univers vit Stark, une sorte de détective qui retrouve un peu tout ce qui est perdu. Il va se retrouver avec une histoire d’enlèvement sur le dos qui va l’emmener bien plus loin que prévu et qui pourrait avoir des répercussions avec son passé. Une intrigue qui se révèle vraiment surprenante, pleine de rebondissements et de surprises qui devraient en étonner plus d’un, mais c’est comme l’univers, il faut garder l’esprit ouvert pour naviguer dans cette histoire sous peine de se sentir perdu. Je ne dis pas que le livre est extrêmement complexe, mais si vous n’arrivez pas à imaginer un monde si déjanté et la possibilité que les rêves et la réalité puissent posséder un univers bien distinct alors vous n’accrocherez pas, selon moi, à ce livre.

Les personnages sont vraiment intéressants, denses et possèdent une force qui nous les rendent attachants et sympathiques du début à la fin. Stark est parfait dans son rôle de détective un peu à la manque, au passé pas toujours très glorieux et cynique à souhait. Gravite autour de lui des personnages secondaires vraiment intenses et une reproduction parfaite de ces différents quartiers. On les suit avec plaisir du début à la fin sans jamais s’ennuyer au point d’en redemander une fois la dernière page tournée. De plus l’auteur se penche suffisamment sur eux pour nous offrir des réflexions sur le côté social de ces quartiers, l’acceptation des autres, les codes figés etc…

L’auteur possède une plume vraiment efficace maniant avec perfections les codes de l’horreur, du polar, de la SF et nous faisant basculer avec une facilité déconcertante entre le monde onirique et le monde réel, le tout sans jamais perdre le lecteur. Le rythme se révèle intense et haletant du début à la fin. Je dois dire que j’ai trouvé à la lecture de ce livre une certaine bouffée d’air frais et de fun le tout porté par une histoire vraiment dense et excellente. L’auteur nous offre une conclusion vraiment surprenante et explosive dont le seul défaut est peut-être d’être trop abrupt, comme s’il manquait quelques pages et peut-être quelques légères longueurs sur la fin. Je suis aussi passé à côté de quelques jeux de mots sans vraiment les comprendre, mais là rien de bien méchant.

Autre point surprenant l’auteur utilise la narration à la première personne avec le point de vue de Stark, ce qui n’est pas nouveau, mais là cette narration donne l’impression plus de suivre Stark, il nous présente des informations, en garde certaines nous annonçant qu’il nous expliquera plus tard, il nous ment même parfois; en fait il se joue de nous selon ses envies. Personnellement j’ai adoré cette façon d’écrire mais ça risque d’en surprendre plus d’un.

En Résumé : J’ai été d’une certaine façon bluffé par ce roman qui m’a offert plus que ce que le quatrième de couverture me laissait envisager nous offrant une intrigue vraiment efficaces dans un univers complètement déjanté et un peu fou mais plausible. Les personnages se révèlent vraiment efficaces et prenants et le tout est porté par la plume de l’auteur qui est énergique et qui joue avec les genres entre SF, horreur et polar noir le tout avec grande facilité pour nous offrir cette histoire surprenante. Je regrette juste que la conclusion soit un peu trop abrupt et quelques légères longueurs sur la fin du roman, mais rien de grave. En tout cas si vous comptez lire ce livre vous allez être surpris, pensez à garder l’esprit ouvert.

 

Ma Note : 9/10

Précédent

Blacksad Tome 2, Arctic-Nation – Diaz Canales & Guarnido

Suivant

Greg Mandel Tome 3, Nano – Peter F. Hamilton

  1. falline

    Un roman qui se passe à Londres et qui a un chat en couverture? Déjà cela
    suffise pour que je m’y intéresse!!!!
    Et avec une telle chronique je n’ai plus qu’à me le procurer!!!

  2. Tu m’as convaincue. Hop, je mets ce livre dans la wish ! 😀

  3. falline

    Quand je parle de Londres je devrai peut-être l’humour/le ton anglais : à l’usage je me rends compte que parmi les anglo-saxons ce sont toujours les britanniques que je préfère!!! Tu connais
    « Neverwhere » de Gaiman? Ca se passe à Londres aussi… en quelque sorte…

  4. J’ai également lu ce livre il y a des années et je suis complètement d’accord avec toi.
    Vraiment très bon livre.

  5. Je note la titre car je pense qu’il devrait me plaire :-))
    Et au passage, j’aime beaucoup ton blog, qui est très sympa !!

  6. J’avoue que je ne connaissais pas. Mais, tu m’as donné envie de le lire. Bon ça va, j’ai l’esprit ouvert (je crois :P)

  7. falline

    Terminée la lecture d’Avance Rapide : j’ai beaucoup aimé!!!! Comme toi je l’ai trouvé un peu abrupt à la fin mais j’ai été bluffée par la manipulation quasi constante du lecteur par le narrateur.
    Mon seul petit bémol : de manière générale, je ne suis pas fan des scènes d’horreur donc elles me gênent toujours un peu, mais à part cela je suis tout à fait conquise!!!

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :