Elantris – Brandon Sanderson

elantrisRésumé : Il y a dix ans, la sublime cité d’Elantris, capitale de l’Arélon, a été frappée de malédiction. Ses portes sont désormais closes et nul ne sait ce qui se passe derrière ses murailles. Kae est devenue la première ville de l’Arélon. Quand la princesse Sarène y arrive pour épouser Raoden, l’héritier de la couronne, on lui apprend qu’il vient de mourir. Veuve d’un homme qu’elle n’a jamais vu, Sarène choisit pourtant de rester à la cour, et tente de percer le mystère d’Elantris…

Edition : Orbit (2 Tomes)

Poche : Livre de Poche

 

Mon Avis : Après avoir passer un excellent moment avec la trilogie Fils-Des-Brumes de Brandon Sanderson (Tome1, Tome2, Tome3), je cherchais à me lancer depuis un petit moment dans son premier roman Elantris. Orbit ayant décidé de couper le livre en deux tomes j’ai décidé d’attendre un peu avant de me lancer et donc, quand j’ai vu que le Livre de Poche corrigeait cette erreur et sortait le livre en un seul volume comme l’original je me suis laissé tenter. Je trouve la couverture, illustrée par Stephan Martinière, assez sympathique.

Elantris fut longtemps considéré comme la cité des dieux, une cité merveilleuse où les habitants pouvaient réaliser de grandes choses. Une fois touché par le Shaod on devenait un habitant d’Elantris. Mais voilà un jour tout a changé et le Shaod n’est plus devenu une bénédiction mais une malédiction et Elantris est tombée il y a 10 ans pour devenir une prison pour ses nouveaux maudits. Depuis la chute d’Elantris le Fjorden cherche à imposer sa vision politique et religieuse aux autres pays et seul l’Arélon et le Téod résiste encore.

L’auteur a décider de partir à contre pied des intrigues classiques de Fantasy en évitant les prophéties ou les héros dont la quête va sauver le monde. Il nous offre une intrigue politico-religieuse complexe et bien construite ou vont se débattre les différents personnages pour essayer de s’imposer et d’imposer leurs points de vues. Les rebondissements et retournements de situations sont pour la plupart vraiment bien amenés et surprenants et je dois dire qu’on ne s’ennuie pas vraiment durant ces presque 800 pages.

La narration de ce livre nous permet de suivre trois protagonistes différents et dans les différents camps offrant les différents points de vues et permet ainsi de comprendre les raisons de chacun. Mais voilà ce procédé d’alterner entre les trois personnages rend par certains moments l’histoire trop linéaire. Les personnages sont vraiment denses, développés et attachants mais je dois dire que j’ai trouvé l’histoire d’amour un peu trop du style « hollywoodien ». Le personnage le plus intéressant est, selon moi, Hraten, ce prêtre venu convertir les gens à sa religion, il est un peu le méchant de l’histoire mais on se rend vite compte qu’il est beaucoup plus complexe que cela.

L’univers mis en place est vraiment bien construit et très sympathique, surtout principalement en ce qui concerne Elantris cette ville autrefois sublime. La magie Elantrienne est vraiment intéressante et originale selon moi et les cultures et religions sont très bien développées par l’auteur pour nous offrir un monde solide et vraiment efficace.

La plume de l’auteur est vraiment efficace et simple mais surtout se permet une lecture fluide avec même quelques moments ironiques et mordants. De plus l’auteur à toujours le chic pour nous offrir une conclusion qui ne dépend pas totalement d’un combat final mais de toutes les décisions prises du début à la fin. Un livre qui se lit bien mais qui n’est quand même pas exempts de quelques défauts comme par exemple quelques petites longueurs, l’auteur s’obligeant à alterner entre ses trois personnages il y a des moments ou quelques chapitres n’apportent pas vraiment à l’histoire. De plus j’ai trouvé par moment que les dialogues étaient un peu trop simplistes. Mais rien qui n’empêche de trouver ce livre vraiment sympathique à lire, même si pas au même niveau que sa trilogie Fils-Des-Brumes. Il s’agit tout de même du tout premier roman de l’auteur.

En Résumé : Voilà un livre qui m’a offert un bon moment de lecture avec une intrigue politico-religieuse vraiment complexe et bien construite, des personnages vraiment denses et attachants et une plume toujours aussi fluide et efficace. Alors bien sur ce livre n’atteint pas le niveau de Fils-Des-Brumes principalement à cause d’une histoire d’amour trop « hollywoodienne » à mon goût, quelques petites longueurs et aussi certains dialogues un peu trop simpliste; mais il s’agit tout de même d’un livre qui offre une lecture très agréable dans un univers solide et original.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

James And The Giant Peach – Roald Dahl

Suivant

Les Voies de L’ombre Tome1, Prédation – Jérome Camut & Nathalie Hug

  1. J’attends de le recevoir en part’ tout bientôt, et je viens de finir Warbreaker, alors j’ai très envie de le lire ! J’ai lu ta chronique que en diagonale du coup ^^
    Mais je repasserai après ! 🙂 J’vais essayer de pas avoir de trop hautes attente pour pas être déçue après ce que je viens de lire ^^

  2. Il est dans ma PAL depuis peu (depuis le premier tome de fils des brumes en fait) et j’espère le lire avant l’été (ta chronique me donne envie en tout cas).
    Bonne lecture !

  3. Il me le faut!!!!!!! :))

  4. Anésidora

    Tout comme toi je me suis laissée tentée par la version poche (c’était franchement une aberration de le couper en deux en grand format !) Enfin bref, merci pour ton avis. Je le lirai sans doute
    très prochainement

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :