Julian – Robert-Charles Wilson

julianRésumé : Il s’appelle Julian Comstock ; il est le neveu du président des États-Unis.

Son père, le général Bryce Comstock, a été pendu pour trahison (on murmure qu’il était innocent de ce crime).

Julian est né dans une Amérique à jamais privée de pétrole, une Amérique étendue à soixante États, tenue de main de maître par l’Église du Dominion. Un pays en ruine, exsangue, en guerre au Labrador contre les forces mitteleuropéennes. Un combat acharné pour exploiter les ultimes ressources naturelles nord-américaines.

On le connaît désormais sous le nom de Julian l’agnostique ou (comme son oncle) de Julian le Conquérant.

Ceci est l’histoire de ce qu’il a cru bon et juste, l’histoire de ses victoires et défaites, militaires et politiques.

Edition : Denoël

 

Mon Avis : Robert-Charles Wilson fait partie des auteurs de Science-Fiction que j’apprécie énormément et dont les deux derniers livres, Spin et Axis, m’ont fait forte impression. Alors quand j’ai vu que sortait le dernier livre de l’auteur, et une fois lu le quatrième de couverture, je me suis précipité chez mon libraire pour le faire entrer dans ma PAL. Je dois dire que je trouve la photographie de la couverture sympathique.

Une chose est sûre, très vite lors de cette lecture on se rend compte que cette oeuvre se démarque des autres de l’auteur par un aspect encore plus humain et intimiste et, en contrepartie, moins poussé d’un point de vue explication SF. Imaginez un monde ou le pétrole a disparu, la guerre a eue lieu réduisant drastiquement la population, pour s’en sortir les peuples ont régressé dans une sorte de 19ème siècle, esclave inclus, et où domine les riche et surtout l’église de Jésus Christ à travers le Dominion. Dans ce monde vit Julian, neveu du président, philosophe qui croit à l’évolution et à une sorte de liberté. Le narrateur de l’histoire s’appelle Adam Hazzard, a été un de meilleurs amis de Julian, et écrit ici son histoire et celle de Julian.

Car oui ne cherchez pas vraiment d’intrigue de quête ou autre, ce roman va nous faire suivre la vie de Julian et son ascension dans un monde qu’il rêve de pouvoir changer. Il va connaitre l’insouciance, la guerre, les complots et aussi les luttes de pouvoir. Dans un monde ou les gens puissants sont devenus encore plus puissants et les pauvres encore plus pauvres, où le Dominion choisi quelle église mérite d’être suivi ou non, quel art d’être accepté etc… où les gens savent à peine lire et encore moins écrire Julian, à travers ses idées et ses déclarations, fait plutôt penser à un rêveur.

Les personnages sont vraiment intéressant, construits et attachants, que ce soit Julian idéaliste, intelligent et philosophe qui vit dans un monde qui va le changer, le transformer, ou encore Adam, le narrateur et ami de Julian élevé sous le précepte du Dominion qui apporte un contre poids à Julian et ses idées et qui se révèle un personnage assez naïf, innocent, gentil et pourtant attachant, ou bien encore Sam leur éducateur qui va jouer un rôle de père. Ne croyez pas que les femmes sont mises de côté, Calyxa est une femme forte, intègre, qui aime dire ce qu’elle pense et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Des personnages vraiment prenants et qui évoluent de façon vraiment intéressantes au contact de la société mais aussi au contact de Julian.

L’auteur nous offre à travers ce livre une critique vive de la société actuelle et de ce qu’elle pourrait devenir. Ce n’est pas la première fois que l’auteur nous offre des réflexions sur l’église en parrallèle de l’art et la science mais cette fois les critiques sont plus vives et prononcés sur cette église dominatrice qu’est le Dominion. L’auteur ne cherche pas à nous imposer ses idées, il fait passer un message à travers des dialogues qui souvent n’aboutissent à aucune vérité mais qui poussent à réfléchir et à se faire son propre avis sur notre surconsommation de pétrole, notre société actuelle, l’environnement ou encore la religion et la guerre. Des thèmes peut utiliser par l’auteur d’habitude mais qui ici font mouche et d’excellent manière.

La plume de l’auteur est toujours aussi prenante et captivante, jouant facilement avec le lecteur pour nous offrir une histoire en 5 actes qui démarre, c’est vrai, lentement, pour finir en tragédie. L’auteur nous offre un univers du 22ème siècle vraiment efficace, réussi et ressemblant fortement à notre 19ème siècle. De plus l’auteur joue sur les styles passant du western, à la guerre ou encore au récit du 19eme à la Mark Twain, et malgré ça la lecture et fluide et on a du mal à poser le livre, voulant connaitre la fin. De plus comme l’auteur porte moins son histoire sur l’aspect SF et plus sur l’aspect humain ce livre devrait plaire à un public plus large que les amoureux de la SF.

En Résumé : Robert-Charles Wilson a décidé de sortir complètement de ses écrits habituels et il a eue raison, un roman sans concession offrant une critique de la société et des gestions des ressources à travers l’ascension de Julian. Une histoire vraiment captivante, des personnages attachants, le tout porté par une plume efficace et offrant des thèmes de réflexion intéressants. Un roman qui devrait plaire à beaucoup de monde, même ceux qui ne sont pas adepte de la SF peuvent lire ce livre. Seul petite remarque le début un peu lent, mais rien de gênant tant le livre est vite prenant.

 

Ma Note : 9/10

Précédent

Siegfried Tome1 – Alex Alice

Suivant

Mes Achats du Mois d’Octobre

  1. Tiens, j’ai entendu parlé de ce livre plusieurs fois, sans savoir ce que c’était, et ton article tombe donc à pic.

    Ca a l’air drolement intéressant en tout cas, faudra que je regarde ça de plus près ^^

  2. La lenteur des mises en place de Wilson sont un peu sa marque de fabrique et ce afin de décourager certains lecteurs…Les autres savent.(niark-niark)

  3. J’avais hésité à l’acheter lors de sa sortie, après avoir lu ton article, je regrette de ne pas l’avoir fait !

  4. Lelf

    jeveuxjeveuxjeveuxjeveuxjeveuxjeveuxjeveux ? ^-^

Laisser un commentaire

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :