Kel Tome 3, La Ronde de L’Aigle – Andréa Schwartz

kel 3 la ronde de l'aigleRésumé : Amadan du Phénix, souverain suprême de tous les Kel’yon, s’apprête à prendre femme dans la Maison du Dragon.
Du nord au sud du pays de Kaek’tun, les Trois Noblesses se dressent contre une alliance contre-nature. La plus puissante d’entre elles est la Lignée de l’Aigle : la reine des transgressions, la redoutable Maison sai Mordrain. Sang-mêlé de naissance, entraînée par des assassins, Lune est envoyée dans le nord. Elle sera l’œil et l’oreille du Dragon dans le Nid de l’Aigle. Mais sous le toit des sai Mordrain, les trahisons sont multiples ; l’Aigle, suprême dans les cieux kel’yon, a des ennemis plus féroces encore que le Dragon kel’bai.

Edition : Rebelle

 

Mon Avis : Il y a environ deux ans (oui ça date déjà), on m’a proposé de lire le premier tome de cette série et j’avoue avoir été agréablement surpris, car même si l’histoire restait assez classique, l’ensemble se révélait solide et efficace pour se lire avec plaisir (ma chronique ici). La suite, publiée l’année dernière, s’était révélée encore plus intéressante à découvrir, offrant une histoire que je trouvais plus complexe et plus dense (ma chronique ). C’est donc sans surprise que lorsque j’ai vu que le troisième tome était publié, je l’ai rapidement fait rentrer dans ma PAL pour savoir ce qu’allait bien nous proposer l’auteur. À noter aussi une illustration de couverture que je trouve réussie.

Ce qu’il y a d’intéressant, selon moi, avec cette série c’est que l’auteur décide de changer de personnage principal à chaque nouveau tome, ce qui a pour conséquence d’éviter de tomber dans une sorte de routine, tout en diversifiant ainsi les points de vues, les réflexions ainsi que les lignes d’intrigues. Attention cela ne veut pas dire qu’on change complètement d’intrigue à chaque tome, on retrouve au fil des tomes les différents personnages rencontrés dans les volumes précédents ainsi que les lignes d’intrigues principales, principalement politiques, entre Kel’yon et Kel’bai, mais voilà je trouve que cela apporte une certaine fraicheur. Cette fois on se retrouve donc à suivre Lune, jeune espionne formée par les Kel’bai et qui a pour première mission d’aller se lier à Shelun (héroïne du premier tome) pour rentrer dans le clan Mordrain et y découvrir quelle machination il s’y trame.

On se retrouve alors plonger dans une intrigue qui va se révéler encore plus complexe que les deux premiers tomes. On quitte un peu l’aspect, on va dire, « découverte » de cette société, pour plonger en plein dans la politique avec tout ce qui gravite autour. Entre jeu de pouvoir, manipulations, ambitions et trahisons on dévoile ainsi au cours de la lecture une histoire dense, qui révèle ses surprises et ses pièces au compte goutte pour mieux brouiller les pistes du lecteur et jouer avec lui. Sauf que voilà j’ai quand même eu un peu de mal au début, même si rien de bien méchant non plus. Changer de personnage principal fait qu’on est obligé de prendre un peu de temps pour le découvrir, ajouter à cela, comme je l’ai dit, une histoire dense ainsi que de nombreux noms de protagonistes pas toujours faciles à mémoriser, il est parfois un peu compliqué de se rappeler qui est qui et qui fait quoi pour qui. J’aurai aimé, je pense, avoir un lexique des personnages et des différentes familles, je me serai un peu moins perdu durant les premières pages. Car oui, la suite va vite balayer ce défaut, arrivant à m’emporter dans une toile d’araignée qui se resserre doucement autour du lecteur, offrant un récit certes moins guerrier que les précédents, mais plus subtil et plus pernicieux entre jeux de dupes et jeux d’assassins, jouant plus sur les conspirations que l’action, pour tenter de dévoiler une vérité qui se dérobe à chaque nouvelle découverte, poussant ainsi le lecteur à tourner les pages facilement pour en apprendre plus.

Un récit bien porté par un rythme plutôt lent, mais finalement terriblement efficace, jouant sur les révélations et les surprises, même si j’ai trouvé le dernier tiers légèrement trop rapide dans ses révélations et son aboutissement, surtout que vers le milieu quelques longueurs se font ressentir. Je regrette aussi un peu quelques sous-intrigue qui se révèlent un peu oubliées vers la fin. Mais rien de bien méchant non plus tant l’ensemble ne manque pas d’intérêt, que ce soit dans la redécouverte d’anciens personnages et ce qu’ils sont devenus depuis le premier, comme dans la plongée du monde politique de cette contrée divisé par la guerre. L’auteur a ainsi vraiment réussi à rendre son univers vraiment fascinant à découvrir, surtout quand on voit tous les développements qui sont apparus depuis les deux premiers tomes. On en apprend ainsi ici encore plus que ce soit sur les Kel’yon comme les Kel’bai pour de nouveau nous faire réfléchir sur finalement le peu de différence qu’il existe entre ces deux peuples qui se haïssent. L’aspect clairement « asiatique » mis en place par l’auteur ajoute une touche exotique à l’ensemble qui, je trouve, apporte un plus bienvenue, entre honneur, guerre, honte et traditions et le tout porté par des descriptions efficaces. On découvre aussi un aspect différent, celui des assassins, des espions, les jikkai, une caste aux nombreux secrets, qui possède ses propres us et coutumes, élevé dans le grand secret pour servir d’outil aux différentes familles. Un univers qui me passionne de plus en plus tome après tome et qui donne envie d’être découvert.

Concernant les personnages on se retrouve à suivre ici Lune, jeune fille d’une petite vingtaine d’année, jikkai, qui se révèle très rapidement attachante, soignée et intéressante. Elle se révèle complètement différente de Shelun ou de Herdred offrant ainsi plus un côté « humain », moins froid, mis aussi devant les nombreux obstacles qui se retrouvent ou se sont trouvés devant elle et qui la force à voir les choses de façon différente. Les personnages secondaires qui gravitent autour se révèlent eux aussi intéressants à découvrir, entre manipulation et intérêts personnels. Je regretterai juste le fait qu’on ne voit parfois très peu des anciens personnages comme Herdred, dont de nombreuses questions restaient en suspens dans le tome précédent sans obligatoirement tous trouver leurs réponses ici. Mais bon rien de non plus bloquant et je me doute que je trouverai mes réponses par la suite.

La plume de l’auteur se révèle fluide, soignée et terriblement efficace, nous plongeant de façon efficace et avec plaisir dans la découverte de ce troisième tome qui se révèle au final une très bonne lecture, efficace, oscillant entre manipulation, mensonge et trahison. L’auteur n’oublie pas pour autant d’y glisser une romance qui se révèle efficace évitant de tomber dans le trop mielleux. L’auteur arrive à nous surprendre de tome en tome et surtout à construire une intrigue de fond dense et passionnante qui me donne clairement envie de lire la suite.

En Résumé : J’ai passé un très bon moment de lecture avec le troisième tome de ce cycle qui nous fait découvrir une nouvelle héroïne, Lune, espionne Kel’bai qui se révèle un personnage humain et attachant. L’intrigue proposée se révèle complexe, entre trahisons, mensonges et jeu de pouvoir et surtout permet de découvrir plus en profondeur la politique entre Kel’yon et Kel’bai qui ne manque pas de se révéler complexe avec son lot de jalousie et de jeux de pouvoirs. Certes la première partie demande de la concentration devant les nombreuses intrigues qui se dessinent et surtout les différents personnages nommés, et je pense qu’un lexique par famille aurait apporté un plus, mais très vite je me suis retrouvé emporté par ce récit efficace et offrant de nombreuses surprises. L’univers continue à se développer et à se complexifier au fil pour nous dévoiler un monde intriguant et passionnant qui mérite d’être découvert. Les personnages, outre Lune dont j’ai déjà parlé, se révèlent soignés et efficaces même si je suis un peu frustré de ne ne pas beaucoup voir certains des héros des tomes précédents. Je regretterai par contre ce troisième tome quelques longueurs vers le milieu de l’œuvre, un dernier tiers à l’inverse peut-être un peu trop rapide ainsi que quelques intrigues secondaires oubliés, mais bon rien de non plus dérangeant. La plume de l’auteur se révèle fluide, soignée et entrainante, nous happant facilement dans son histoire. Je lirai la suite sans soucis et avec grand plaisir.

 

Ma Note : 8/10

 

Autres avis : Ptitetrolle, …

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *