La Légende d’Eli Monpress Tome 1, Le Voleur aux Esprits – Rachel Aaron

la legende d'eli monpress le voleur aux espritsRésumé : Eli Monpress est un incorrigible voleur. Mais pas n’importe quel voleur : il est le plus grand de son temps. Car Eli est aussi un magicien puissant, capable d’animer les objets. Aujourd’hui, il est sur le point de tenter le plus gros hold-up jamais réalisé : voler le roi de Mellinor, un pays dont les lois interdisent la magie. Le plan d’Eli est audacieux, mais c’est sans compter sur la magicienne Miranda Lyonet : déterminée à protéger le royaume, elle veut faire arrêter Eli. Et quand le frère aîné du souverain, un magicien banni de Mellinor, décide de conquérir le trône, les affaires se corsent…

Edition : Orbit

 

Mon Avis : Alors, concernant ce livre, je dois bien avouer que si Orbit n’avais pas mis en place une assez grosse campagne de promotion, je ne me serai pas vraiment penché dessus. Il faut dire que je ne trouve pas vraiment la couverture exceptionnelle, principalement la photo du personnage qui, je l’avoue, aux premiers abords me refroidit. Puis plusieurs chroniques sur le net ont fait que j’ai que je me suis un peu plus penché sur ce roman au point de me laisser tenter par sa lecture.

Bon alors, je vais déjà commencer par être clair, malgré le fait que le quatrième de couverture fasse référence à Locke Lamora, ce livre est quand même très loin d’avoir le charisme, la profondeur et la densité de Locke; ce qui est parfait, car à la lecture de ce livre je pense que l’auteur ne cherchait nullement cet effet. Cette référence est juste un gros coup de pub pour attirer les fans de Locke, ce ne sera pas la première et dernière fois qu’un éditeur offre ce genre de petites phrases, mais voilà à un moment il faut penser à arrêter.

Mais alors, justement, que cherche exactement à nous offrir l’auteur? Une histoire divertissante, fun, sans temps morts, pleine de divertissements et de rebondissements. Une histoire bien rythmée
du début à la fin ou le lecteur ne s’ennuie jamais vraiment tant il est emporté par les péripéties des personnages et les retournements de situation. L’intrigue se révèle assez simpliste et pas vraiment des plus originale, et pourtant on se laisse embarquer avec facilité par cette histoire au rythme enlevé et haletant. Par contre ce qui m’a surpris c’est le soit disant côté « voleur » de Eli. Dans ce tome il va kidnapper un roi pour demander une rançon, alors certes de façon spectaculaire, brillante et assez surprenante, mais on est loin de ce que je me fais comme idée sur un voleur. D’ailleurs au final j’ai trouvé que les plans d’Eli se révèlent assez souvent simplistes et manquent parfois de discrétion, surtout en comparaison de la complexité d’un plan de Locke Lamora.

L’univers mis en place par l’auteur est vraiment intéressant, original et attrayant, même si j’aurai aimé en découvrir plus par moments. Selon moi, son idée la plus intéressante et la plus originale c’est sa magie. En effet les magiciens ne font pas vraiment de « magie pure », ils se servent d’esprits. Chaque chose, objet, élément, être etc… possèdent un esprit. Par exemple il est possible demander à l’esprit d’un vent de surveiller une région ou encore à l’esprit d’un feu de chauffer. Il existe différentes façons de commander aux esprits, certaines plus violentes que d’autres, mais en tout cas j’ai vraiment trouvé cette idée intrigante et bien travaillée par l’auteur.

Les personnages sont vraiment intéressants, charismatiques et hauts en couleurs même s’ils manquent un peu de profondeur et surtout, dans ce premier tome, d’histoire. Leurs interactions sont souvent pleines d’humour et de mordant, surtout dans les dialogues. Par contre, j’ai trouvé une certaine ressemblance entre Eli et Luffy, mais aussi entre Josef et Zorro du manga One Piece et Nico m’a faite légèrement pensée à Lucy/Nyu du manga Elfen Lied (si tu ne connais pas Elfen Lied et que tu as moins de 16 ans ou que tu as le coeur sensible, ce manga n’est pas fait pour toi).
Par contre, l’auteur a eue un peu de mal avec le méchant de cette histoire qui est trop caricatural dans sas gestes, son esprit et ses réactions pour vraiment gagner en charisme et « effrayer ». De plus la cohésion de l’équipe Eli/Joseph/Nico a du mal à vraiment éclater avant les 2/3 du livre.

La plume de l’auteur se révèle au final assez simpliste, nous offrant des scènes très visuelles même si parfois j’ai trouvé qu’elle en faisait justement un peu trop dans le visuel, surtout dans les blessures au combat où on redécouvre un peu l’anatomie humaine. Elle nous plonge avec efficacité dans une histoire qui, à défaut de nous surprendre par son originalité ou autre, se révèle efficace, plein de vivacité et fun. Un premier tome qui laisse un sentiment assez sympathique avec un fil rouge qui se dévoile légèrement dans ce premier tome, mais qui reste tout de même assez mystérieux et accrocheur pour me donner envie de lire la suite.

En Résumé : J’ai passé un moment de lecture sympathique et agréable avec ce livre. Alors, certes, on est loin du chef d’œuvre, l’intrigue est loin d’être des plus originales et manque parfois de densité, mais l’histoire se révèle prenante, fluide et pleine de fun, le tout porté par des personnages vraiment charismatiques et hauts en couleurs malgré un méchant un peu trop caricatural. L’idée de la magie des esprits est vraiment intéressante et assez développer pour nous fasciner. Un livre qui remplit son rôle de distraction et détente sans prise de tête et offre une histoire assez intéressante pour me donner envie de lire la suite.

 

Ma Note : 7/10

Précédent

American Vampire Tome 1, Sang Neuf – Snyder & Albuquerque & King

Suivant

Le Chant des Âmes – Frédérick Rapilly

  1. falline

    J’ai trouvé ce premier tome sympathique mais je pense (j’espère ) qu’il ne s’agit que d’une mise en place et que les choses sérieuses commenceront dans le deuxième volume 🙂

  2. Je trouve décidemment la couverture trop belle, elle donne envie de se plonger dans ce récit, le titre est sympa aussi et laisse présager un beau programme. Je le mets au programme mais j’ai Locke
    Lamora à lire d’abord.

  3. Je suis contente que ça t’ai plu 😉 Et si on a (largement) plus de 16 ans et le coeur (à peu près) bien accroché, Elfen Lied c’est bien ? ^^

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :