La Première Loi Livre1, Premier Sang – Joe Abercrombie

premier sangRésumé : Logen Neuf-Doigts, le barbare le plus redouté du Nord, a finalement vu sa chance tourner : son dernier combat risque bien d’être celui de trop. La perspective de ne laisser à ses ennemis hilares qu’une poignée de mauvaises chansons ne l’enchante guère ; aussi, quand les esprits lui révèlent qu’un mystérieux mage l’attend au Sud, se met-il en route. Après tout, qu’a-t-il de mieux à faire ?

Jeune et fringuant officier, le capitaine Jezal dan Luthar n’a rien de plus dangereux en tête qu’arnaquer ses amis aux cartes, s’ennivrer et remporter le tournoi annuel d’escrime. Mais la guerre gronde, et les batailles qu’on livre sur le front du Nord ne s’interrompent pas au premier sang.

Tortionnaire accompli, l’Inquisiteur Glotka ne rêve que de voir l’arrogant capitaine tomber entre ses mains. Mais lui ou un autre… Glotka déteste tout le monde : obtenir des aveux de traîtrise à longueur de journée laisse peu de place à l’amitié. Sa dernière enquête pourrait bien le conduire droit au cœur du gouvernement corrompu… si toutefois il vit assez longtemps pour la suivre.

Edition : Pygmalion Fantasy

 

Mon Avis : J’ai entendu parler de ce livre il y a quelques années, à l’époque il sortait aux éditions J’ai Lu et on m’en avait dit beaucoup de bien de ce premier tome. Mais voilà les éditions J’ai Lu n’ayant jamais pris la peine de continuer le cycle je ne me suis donc jamais lancé. Puis les éditions Pygmalion Fantasy ont décidées de ressortir ce cycle et ma rencontre avec l’auteur aux dernières imaginales m’ont convaincu de me laisser tenter par ce premier tome. Je trouve la couverture vraiment sympathique et qui attire l’oeil.

Je dois dire que, si on ne regarde que l’intrigue, on est dans de la fantasy classique. Une guerre menace d’éclater entre l’Union et les pays du Nord menés par un nouveau roi barbare. Et pourtant
une fois plongé dans l’histoire on se rend compte qu’on est loin d’être dans de la Fantasy classique et que l’auteur s’amuse même a la prendre à contre pied en nous offrant une histoire épique remplie d’ironie, de mordant et d’humour noir où vont se mélanger complots, trahisons et de combats. L’auteur maîtrise parfaitement son intrigue et son histoire ce qui fait que le lecteur se laisse entraîner et fasciner et a du mal à lacher ce livre.

L’auteur utilise comme narration le point de vue de plusieurs personnages qui vont évoluer, avancer jusqu’à se croiser; narration plutôt répandue mais pourtant les personnages sont étonnamment fouillés, denses et sont surtout loin de tout ce qu’on peut trouver dans la fantasy. C’est l’une des forces du livre; les personnages. On retrouve le barbare sympathique et pourtant lui même se dit n’être qu’un monstre sanguinaire bon qu’à se battre, on trouve aussi un Inquisiteur qui s’amuse à torturer pour obtenir des aveux et qui pourtant n’arrête pas de se se poser des questions sur ce qu’il fait là, et aussi d’autres personnages aussi sombres, loin de tout manichéisme et surtout profondément humains.

La plume de l’auteur est simple, efficace et fluide ce qui fait qu’on ne s’ennuie pas un seul instant à travers ce premier tome. De plus l’auteur arrive à glisser un certain soupçon d’humour noir même dans les moments les plus impensables tels que les bagarres sanguinaires. Je reprocherai juste à l’auteur l’utilisation des onomatopées dans les dialogues tel que « Arrrgh » et d’autres.

L’univers, lui, est parfaitement construit et cohérent mais surtout rempli de magie et de complexité que le lecteur n’effleure à peine dans ce premier tome. Que ce soit l’Union royaume bureaucratique embourbé dans ses complots ourdi par les nobles, les Pays du Nord remplis de soi disant barbares ou encore l’Empire du Gurkhul et d’autres à peine dévoilés tout est parfaitement
cohérent et denses et offre une lecture plaisante et haletante.

Quelques petits défauts apparaissent, en effet on avance très peu dans l’intrigue, ce tome sert surtout de tome d’introduction des personnages et l’action est peu présente, pourtant on ne s’ennuie pas un seul instant et on ne voit pas passer les presque 600 pages du livre. Il me reste donc plus qu’à me procurer le second tome qui s’annonce encore meilleur.

En Résumé : Une histoire sombre et dense remplie d’humour noir avec des personnages loin de tout manichéisme et profondément humains et surtout un auteur qui s’amuse à tordre le cou aux clichés de la Fantasy qu’il utilise. Un tome d’introduction qui vous entraînera dans un univers dense, remplis de complots, de barbarie et d’intrigue qui feront passer au lecteur un excellent moment et dont la fin annonce un second tome encore plus intense, en espérant que l’auteur corrige son envie de mettre des onomatopées.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

Arlis Des Forains – Mélanie Fazi

Suivant

La Roue du Temps Tome1 – Robert Jordan

  1. Je prends note du titre.
    Ce que j’aime quand je passe sur ton blog (entre autre), c’est que j’apprends des mots nouveaux ! Là, c’est « manichéisme » !
    Merci BlackWolf ^^

  2. Je suis d’accord avec toi, la couverture attire le regard !

    Merci pour ton article, je le note dans ma liste de livres à lire !

  3. J’ai dégoté ce livre un peu par hasard, et j’avoue que la surprise a été de taille (comme celle de Logen ^^). Les personages sont bourrés de défauts et cela leur donne bcp de charme. Ils font
    « vrai », humains… et j’ai adoré Glotka.

    Biz

  4. Je l’ai acheté aujourd’hui par hasard et ton avis me réconforte dans mon choix. 🙂

  5. J’ai ce livre sur ma pAL depuis 1 mois, et je tourne autour… Le titre m’inspire et me rappelle une règle de duel en escrime ancienne ou le premier touché au sang donnait son accord pour faire
    cesser le combat… Sûrement rien à voir avec cette histoire. Y a t il quand même un peu d’escrime ?
    Ta chronique me donne très envie de m’y atteler comme à chaque fois.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :