La Trilogie Loredan Tome3, La Forge des Epreuves – K.J. Parker

forge epreuveRésumé : Bardas Loredan est enfin un héros !
Après plusieurs années passées dans les sapes obscures aux portes d’Ap’Escatoy, Bardas triomphe des murailles réputées  infranchissables de la cité.
Et il obtient comme récompense… un poste administratif dans un coin perdu de l’Empire. dans cette forge des épreuves, il regarde les armures subir des tests jusqu’à leur destruction totale.
Passionnant !… Mais la chute d’Ap’Escatoy est une aubaine inespérée pour l’expansion de l’Empire vers les territoires des hommes des plaines.
Et Bardas est la personne que le roi Temrai craint plus que tout au monde. Apparemment, rien ne peut tenir Bardas éloigné de l’arène sanglante de la guerre, de la politique… et de la famille

Edition : Bragelonne

Poche : Folio SF

 

Mon Avis : Après avoir chroniqué le premier tome, Les couleurs de L’Acier, ici, et le second tome, Le Ventre de L’Arc, , voici ma chronique sur le troisième et dernier tome de cette trilogie écrite par K.J. Parker. Les deux premiers tomes furent pour moi une bouffée rafraîchissante dans la fantasy actuelle, portée par des personnages vraiment humains et une écriture mordante et j’espérais retrouver cela dans la conclusion de la trilogie. La couverture, réalisée par Didier Graffet, est dans la même veine que les deux premier offrant ainsi des couverture vraiment originales je trouve.

La guerre est de nouveau présente dans la vie de Baredas qui est engagé dans l’armée de l’Empire et vient d’obtenir un poste important après une grande victoire. Mais voilà qu’un vieil ennemi va apparaître, le roi Temrai qui avait fait tomber la cité de Périmadeia. La guerre est toujours aussi présente dans ce tome-ci, comme dans les deux précédents, pour notre plus grand plaisir, l’auteur continuant à nous manipuler et a distiller ces informations avec une maîtrise certaine nous entraînant dans des sombres machinations. On se laisse emporter de nouveau dans l’histoire comme pour les deux premiers tomes malgré un petit air de déjà vu finalement.

Les personnages sont toujours aussi denses, humains et attachants, on retrouve avec plaisir certains des héros du tome un et de nouveaux protagonistes apparaissent toujours aussi complexes. Les héros sont toujours emportés par les évènements mais voilà dans ce tome j’avais l’impression qu’ils étaient plus spectateurs, qu’acteurs de leurs vies. Comme s’ils étaient tous résignés à subir sans jamais se plaindre ou agir. Par moment je trouvais ça dommage.

L’univers construit par l’auteur est toujours aussi solide et intéressant où l’auteur continue à nous dévoiler des aspects très techniques sur la fabrication des armes et le fonctionnement d’une forge. La magie présente dans les deux premiers volumes appelée Principe est toujours aussi intéressante mais je trouve mal exploité dans ce tome et certaines des réponses fournies par l’auteur me paraissent légèrement décevante. Pas de quoi être vraiment dérangeant mais je trouve ça dommage.

La plume de l’auteur est toujours aussi caractéristique, travaillée et denses nous offrant toujours des moments mordants, caustiques. La conclusion est intéressante et offre un maximum de réponses en laissant certains points libres à l’imagination du lecteur. Mais voilà ce troisième tome malgré toutes les qualités annoncé tel que la noirceur, le cynisme et le coté humain des personnages est un cran en dessous des deux premiers, comme si l’auteur avait eue peur d’aller au bout de son idée première.

En Résumé : Ce troisième tome clôt plutôt bien cette trilogie qui offre un certain renouveau à la fantasy, porté par une intrigue classique de l’histoire mais bien maîtrisée et portée, des personnages toujours aussi humains et entraînés par les évènements, le tout porté par une écriture toujours aussi cynique. Mais voilà, pour ce troisième tome, la magie est mal exploitée et je trouve que ce tome est un ton en-dessous des deux premiers.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

La Trilogie Loredan Tome2, Le Ventre de L’Arc – K.J. Parker

Suivant

Cablé + – Walter Jon Williams

  1. falline

    Voici une trilogie que j’ai beaucoup aimé, au moins autant pour ses couvertures magnifiques que pour son histoire qui sort un peu des sentiers battus!!!

    Connais-tu, du même auteur, La trilogie du charognard?

  2. falline

    Pareil!!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :