La Volonté Du Dragon – Lionel Davoust

la-volonte-du-dragon.jpgRésumé : ne reine dont les yeux émeraude lisent l’avenir… Un enfant-roi, passablement fou, gardien d’un savoir oublié… Du déroulement de leur partie d’échecs pourrait bien se décider l’issue de la guerre…

Entre les derniers royaumes libres et les forces d’invasion de l’Empire d’Asreth se dresse l’imprenable Qhmarr, petit pays à peine sorti de l’ère médiévale. Gouverné par un roi trop jeune et un conseiller trop confiant, il ne devrait représenter dans le plan de conquête de l’Empire qu’une note de bas de page. Et alors que le généralissime D’eolus Vasteth s’emploie à négocier les modalités d’une reddition diplomatique, déjà, aux portes de la capitale, se presse l’implacable armada… La conclusion du conflit ne fait aucun doute. D’une manière ou d’une autre, Qhmarr passera sous pavillon asrien. Pourtant, malgré la défaite annoncée, Vasteth découvre des dirigeants qhmarri inflexibles, prêts à confier le destin de leur nation à d’absurdes croyances ancestrales. À travers le défi lancé par l’enfant-roi, ce sont toutes les certitudes du généralissime qui vont se voir ébranlées, tandis que, sur la mer, les soldats meurent, simples pions sur un échiquier qui les dépasse…

Edition : Critic

 

Mon Avis : La volonté du Dragon est le second livre à être publié par les éditions critic. Je trouve la couverture très belle et sobre et correspond parfaitement à l’histoire, le livre est aussi d’une excellente qualité et au travail soigné comme le montre les illustrations à l’intérieur. Il est par contre difficile de situer le roman, longue nouvelle ou court roman chacun se fera son avis sur les 165 pages de l’histoire.

L’histoire va suivre le généralissime Vasteth venu négocier, au noms de l’Empire d’Asreth la capitulation du royaume de Qhmarr. En cas de Refus la guerre sera déclaré et le royaume d’Asreth sera obligé d’envoyer ses derniers fleurons technologiques envahir le royaume de Qhmarr. Mais voilà, les gens du royaume de Qhmarr ne croient pas en la technologie et sa supériorité, ils croient au Lah et surtout ce royaume à la réputation d’être imprenable. Tout ne se passera pas comme prévu pour le généralissime.

Je dois dire que j’ai passé un très bon moment avec ce roman. Ce roman se repose principalement entre l’affrontement entre la magie et la science, le tout sous deux plans différents. L’affrontement entre le roi et le généralissime sur un jeu de plateau et la bataille navale qui en découle. Ce qui m’a plu dans ce livre c’est la difficulté à choisir un camp. On oscille entre ce petit royaume de Qmarr qu’on assimile au début à David contre Goliath, mais qui très vite montre un fanatisme religieux ou chacun à sa place et pas autrement, et cet Empire qui cherche à assouvir tous les royaumes, mais pour défendre la liberté sociale et le libre arbitre. Qui choisir?

Le combat se retrouve être une bataille maritime et je dois dire qu’on ne s’ennuie pas un seul instant. Le tout est mené tambour battant, laissant peu de temps mort. L’auteur à un style fluide, maîtrisé et haletant rendant ce récit guerrier palpitant, et son histoire réaliste. Les batailles sont parfaitement décrites donnant l’impression d’être un spectateur de cette guerre. Les personnages sont bien travaillés, variés même si certains sont un peu caricaturaux. Par exemple le généralissime qui adapte ses choix en fonction de sa stratégie le rend, je trouve, passionant. Je trouve juste dommage qu’on se penche un peu trop sur les héros d’Asreth, en effet il y a très peu de point de vue de personnage représentant le royaume de Qhmarr.

L’univers est particulièrement bien travaillé et original, la technologie et la magie s’intègrent parfaitement dans l’histoire. Le récit est très travaillé et on a du mal à lâcher le livre dès la première ligne entamée. Lionel Davoust à travers ce court roman a su doser parfaitement les mélanges d’actions, de réflexions et de descriptions et la fin tient toutes ses promesses me surprenant.

En Résumé : Je conseille vivement ce roman qui m’a fait passé un très bon moment et qui m’a surpris sur fond d’opposition entre la magie et la technologie. Un roman mené parfaitement où il est difficile de choisir qui mérite de gagner ou de perdre.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

Fils de L’Ombre – Juliet Marillier T2

Suivant

Le Projet Bleiberg – David S. Khara

  1. J’ai également passé un superbe moment de lecture avec ce livre, et je n’ai qu’une envie : découvrir un peu plus l’univers de cet auteur !

  2. Lelf

    Contente que tu l’aies apprécié, j’ai beaucoup aimé aussi. Excellent premier roman, ça donne envie d’en lire d’autres sur cet univers ^^

  3. de.w

    j’ai vraiment hâte de lire ce livre!!!!!! ^^

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :