Le Sidh Tome 1, Âmes de Verre – Anthelme Hauchecorne

ames de verreEn Résumé : Ce livre vous attendait. Il était écrit que vous feriez sa connaissance. Car peut-être êtes-vous, à votre insu, un(e) Éveillé(e). Auquel cas, vous êtes en grand danger. Les rues de cette ville ne sont pas sûres. Pour vous, moins que pour tout autre.
Car les Streums rôdent, à l’affût d’une âme à briser. Je ne vous mentirai pas : vos options ne sont pas légion. Votre meilleure chance de survie git selon toute probabilité entre ces pages.
Qui sont les Streums, demanderez-vous ? Pourquoi convoitent-ils les fragments du Requiem du Dehors ? Quel avantage espèrent-ils retirer de cette partition funeste ?
Si vous ignorez les réponses à ces questions, vous vous trouvez alors face à un choix. Pour lequel il est de mon devoir de vous aiguiller.
Souhaitez-vous rejoindre la Vigie, risquer votre vie et sans doute plus encore, dans une lutte désespérée pour déjouer les intrigues du Sidh ?
…Ou bien demeurer parmi le troupeau des Dormeurs, à jamais ? Pareille aventure ne se présente qu’une fois. Sachez la saisir.
Enki, enquêteur et logicien de la Vigie

Edition : Midgard

 

Mon Avis : Je ne connaissais pas Anthelme Hauchecorne avant de lire ce roman, même si j’avais  déjà entendu parler de cet auteur en bien sur différents blogs. Il y a quelques mois j’ai été intrigué par ce roman que je retrouvais en librairie et dont je trouvais le 4éme de couverture vraiment accrocheur, puis, lors du festival Zone Franche, j’ai rencontré l’auteur qui a réussi à me convaincre de me laisser tenter par son livre. De plus il faut bien l’avouer je trouve la couverture, illustrée par Pascal Quidault, vraiment réussie et sombre.

Les premières pages de ce roman vont se révéler surprenantes, en effet l’auteur joue sur les codes de la narration et nous fait prendre la place du personnage principal sur quelques pages pour une visite de la Vigie avant de reprendre une narration plus classique sur deux personnages en parallèle. Ce démarrage a beau être déroutant, je l’ai trouvé intéressant et original. L’histoire ensuite démarre fort, pleine d’action, l’auteur nous offrant une intrigue de fantasy urbaine qui ne manque pas de panache à travers un rythme soutenu et efficace même si la narration alternée entre les personnages et le codex casse parfois ce rythme, ce qui crée un peu des passages à vide. L’intrigue principale en elle-même ne manque pas de se révéler complexe avec son lot de surprises et d’idées intéressantes. On se retrouve plonger dans un récit sombre, violent où l’auteur nous rappelle pourquoi il faut parfois avoir peur des ombres et des courants d’air, une récit vraiment efficace et une fantasy urbaine solide et prenante.

Mais pourtant, malgré le fait que le récit soit efficace et à un rythme entrainant, quelques points m’ont dérangés dans ma lecture. Le codex, en plus de hacher parfois le récit, et malgré son importance dans le développement de l’univers, le style m’a parfois décroché. Je ne sais pas trop comment le définir, parfois je l’ai trouvé légèrement lourd et trop percutant. Mais surtout ce qui m’a dérangé, c’est un peu le combat final de l’œuvre, l’auteur donne plutôt l’impression de vouloir toujours en faire plus, de trop jouer sur les retournements de situations, ce qui m’a vraiment donné  l’impression de longueurs et surtout m’a finalement permis de deviner la fin bien en avance, ce qui est dommage. Il faut ajouter à cela l’impression que l’auteur tombe trop facilement dans des stéréotypes amenés de façon trop brusques et sans surprises à mon goût, du genre le personnage disparu qui réapparait pile au moment qu’il faut.

Concernant l’univers je dois dire que là, par contre, l’auteur possède une imagination débordante et sait nous plonger avec intérêt dans les bas-fonds fantastique de Lille. Pas besoin de connaitre Lille pour lire le roman, je préviens d’avance. L’auteur est parti des mythes celtes, y a ajouté une pincée des mythes de nos cauchemars d’enfant, le tout mélangé à une inventivité morbide, foisonnante et surtout véritablement efficace pour ainsi nous offrir un bestiaire des plus sombre, glauque mais vraiment captivant et complexe. Concernant les éveillés, l’auteur nous a crée un clan, la Vigie, qui se révèle vraiment dense, organisé, intéressant et surtout possède des originalités vraiment intéressantes même si j’aurais aimé en savoir plus sur certains points qui, j’espère, seront développés dans les prochains tomes comme par exemple les colombes ou encore les familles. Mais surtout l’auteur nous montre aussi un monde en surface loin d’être reluisant aussi ce qui crée un parallèle vraiment intéressant avec le monde du dessous.

Les personnages sont vraiment travaillés, soignés et complexes avec leurs émotions, leurs envies et leurs blessures et leurs caractères. Pourtant je n’ai pas complètement accroché aux personnages, à vraiment m’attacher à eux, ils possèdent un passé, une histoire et des failles et souffrances qui sont la cause ce qu’ils sont actuellement, mais voilà, je les ai trouvés un peu trop arrogant, limite suffisant comme si tous les personnages éveillés ne se remettaient jamais vraiment en question ou ne remettait jamais en question les autres, ce qui fait qu’ils foncent toujours tête baissée dans les mêmes erreurs, les mêmes pièges, les mêmes rejets, qu’on a, plusieurs fois, envie de les secouer que d’essayer de les comprendre vraiment. Alors, rien de gênant, je ne me suis pas trouvé non plus complètement déconnecté des personnages, mais voilà parfois c’est frustrant.

La plume de l’auteur se révèle fluide, efficace, simple et percutante il sait vraiment faire entrer le lecteur dans son histoire nerveuse et pleine de punch, nous offrant souvent des scènes très visuelles et parfois vraiment prenantes. On sent aussi que l’auteur est engagé, ce qui aurait pu être intéressant si l’auteur développait des axes de réflexion avec un argumentaire, mais voilà l’auteur nous assène plus ses idées qu’il n’essaye de faire réfléchir le lecteur, aspect qui m’a toujours dérangé, pas qu’elles soient mauvaises, juste je n’aime pas avoir l’impression qu’on me force un peu la main. Au final un premier tome solide et efficace qui possède ses bonnes idées, mais aussi ses coups de mou et de moins bien. Une lecture agréable dont les toutes dernières pages, qui offrent un cliffangher passionnant, titillent assez le lecteur pour avoir envie de lire la suite.

En Résumé : J’ai passé un agréable moment de lecture avec ce roman qui, surprendra peut être lors des premières pages l’auteur jouant avec le lecteur, mais qui offre une histoire nerveuse et entrainante, certes, au rythme parfois un peu saccadé la faute aux passages concernant le codex parfois mal imbriqués. L’univers ne manque pas d’intérêt, un univers sombre, angoissant dont l’auteur a vraiment réussi à donner vie et qui est parfaitement étoffé justement avec ce codex. Les personnages ne manquent pas d’intérêt et se révèlent complexes, mais voilà je n’ai pas réussi à vraiment complètement m’accrocher à eux, la faute à une certaine arrogance et une certaine bêtise qui, limite, les force à faire toujours les mêmes conneries. La plume de l’auteur est vraiment fluide et entrainant, dommage que les réflexions sur la société qu’il cherche à mettre en avant sont plus assénées qu’argumentées.Ce premier tome est loin d’être parfait, possède ses passages accrocheur et ses passages plus mous, mais m’a tout de même donner envie de lire la suite.

 

Ma Note : 7/10

Autres avis : Dup, Ptitetrolle, Mariejuliet, Nymeria, …

Précédent

Léviathan Tome 3, Le Pouvoir – Lionel Davoust

Suivant

La Maison des Mages – Adrien Tomas

  1. Je suis tout à fait d’accord avec les coups de mou dans l’histoire. Les personnages, l’ambiance, le mileux m’ont permis de passer outre.

    • BlackWolf

      L’ambiance et l’univers sont top c’est vrai, pour le personnages il y a du potentiel mais certains aspects m’ont pas accrochés justement.

  2. Ah, moi personnellement j’ai bien aimé les passages du codex, je trouvais que ça permettait de faire passer pas mal d’infos sur l’univers et les daedalos sans alourdir l’histoire.

    Je suis d’accord avec toi au sujet du combat final, tout comme sur l’arrogance des personnages. mais, j’ai trouvé que oui, ils sont arrogants et font des erreurs, mais du coup, ils payent très cher leurs préjugés et leurs choix. Pour moi, ça laisse présager d’une évolution intéressante pour le tome 2.

    • BlackWolf

      Concernant le Codex je ne nie pas ses qualités, il apporte beaucoup principalement dans l’univers qu’a voulu créer l’auteur. Mais voilà parfois il vient couper de façon abrupte le récit et de façon illogique j’ai trouvé.

      Concernant les personnages je ne nie pas que je suis intrigué de savoir comme ils vont évoluer dans les prochains tomes, mais voilà j’ai un personnage en tête il arrive quand même a faire 3 à 4 fois la même erreur, c’est parfois frustrant.
      Le roman en lui-même a des qualités et m’a accroché et donc moi aussi je lirai la suite avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :