Le Coeur du Monde Tome1, Farlander – Col Buchanan

farlanderRésumé : Ash est un farlander, un « homme du lointain » venu d’une île où les hommes ont la peau noire. Il appartient à un ordre d’assassins d’élite, les Roshuns, dont l’arme est la vendetta : quiconque menace leurs clients devient leur cible. Nul ne s’y risque, car nul n’échappe aux Roshuns.
Mais Ash est vieux et malade. Le temps est venu pour lui de prendre un apprenti. Il choisit Nico, un gamin de la cité de Bar-Khos, assiégée depuis dix ans, dernière à résister à un empire d’une atroce cruauté. Affamé, désespéré, Nico n’a pas d’autre choix que de suivre le vieil homme au monastère des Roshuns où il apprendra le meurtre, mais aussi l’amitié et l’amour…
Le jour où l’héritier de l’Empire égorge délibérément une jeune fille portant le sceau des Roshuns, l’ordre exige d’assassiner l’homme le mieux protégé du monde. Jusqu’ici, tous ont échoué. Ash se propose, il n’a plus rien à perdre.

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : Voilà le dernier coup de cœur des éditions Bragelonne, le coup de cœur de l’année 2011. Pour le moment je n’ai jamais été vraiment déçu par les différents coups de cœur déjà édité, que ce soit Jacqueline Carey, Scott Lynch, Patrick Rothfuss ou encore Ken Scholes; j’attendais donc avec impatience la sortie de ce livre. Par contre j’ai l’impression que la maison d’édition se foule de moins en moins pour les couvertures, je la trouve vraiment moyenne; vive Photoshop. A noter que les assassins ont la côte dernièrement chez Bragelonne.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je n’ai pas du tout accroché à ce livre. Pourtant tout commençait bien avec un prologue prenant et bien rythmé mais voilà au fil des pages l’auteur nous
donne l’impression d’avoir piqué ces idées a droite et à gauche et d’en avoir fait un patchwork sans âme qu’il nous balance en espérant qu’on va se laisser convaincre. Tout est du déjà vu et revu. Attention je ne dis pas que j’attendais de ce livre qu’il soit totalement original, j’ai déjà lu des livres ou l’originalité n’était pas de mise mais où l’auteur arrivait à insuffler vie à son histoire. Là j’ai eu l’impression que le livre ne possédait aucune âme propre à lui, d’être simplement des copier coller d’autres histoire sans chercher à les rendre cohérent avec ce que l’auteur cherchai à écrire.

Je dois bien avouer aussi que j’ai bloqué sur le concept des Roshuns qui ne sont pas vraiment des assassins. Ils fournissent à leurs clients un sceau qui est lié à eux, quand le client meurt le sceau meurt aussi et les Roshuns en sont avertis et peuvent retracer les derniers instants de la victime et déterminer contre qui la vengeance sera effectuée. Ce sceau doit être un symbole et une sorte de protection car qui oserait tuer une personne protégée. Mais voilà les lacunes sont flagrantes de ce système, il me suffit de trouver quelqu’un qui n’a rien à perdre pour tuer mon ennemi à ma place ou bien, je peux ne pas tuer mon ennemi mais simplement l’enfermer et le torturer pendant des semaines jusqu’a le rendre inopérant mais toujours vivant ou autre façon de faire, je peux utiliser un des fameux vers présenté dans le livre qui permet de prendre le contrôle d’un corps en lui donnant des ordres et lui demander de se suicider. Franchement qui payerait pour un sceau qui ne te protège pas vraiment mais t’offre simplement une vengeance. Ne pas accrocher au principe c’était déjà mauvais signe.

Concernant les personnages ils sont très binaires; les gentils sont très très gentils et les méchants sont très très méchants. Pendant près des deux tiers du livre il n’y a aucune nuance dans les personnages ils sont manichéens au possible les méchants effectuant des orgies et des massacres pendant que les gentils philosophent sur la vie (j’exagère un peu mais vous voyez ce que je veux dire). Après parlons des personnages en eux même, Ash est un vieil homme malade au caractère aussi changeant qu’une girouette qu’on s’y perd. Kirkus est un méchant il est donc égoïste, prétentieux mais surtout, au final, un idiot. Bahn est le personnage dont j’ai le moins compris l’utilité mais qui devrait prendre de l’ampleur dans le tome 2, en attendant on le voit 5 chapitres dans le livre et la seule chose qu’il apporte au lecteur c’est que la guerre, au final, ce n’est pas joli.

D’ailleurs en parlant de Bahn il est intéressant de se pencher sur sa personnalité. Je ne sais pas si l’auteur s’est rendu que ces personnage étaient un peu trop binaires ou si on lui a fait la remarque mais il a voulu nuancer leurs psychologie, le problème c’est qu’il l’a fait de façon aussi naturelle qu’un tractopelle entrant dans un magasin de porcelaine. Bahn pendant trois chapitres est un guerrier réfléchi, un mari et un père parfait; puis dans les deux derniers chapitres, on ne sait pourquoi, il va devenir limite violent, va aller voir les prostituées et s’engueuler avec sa femme pour un oui ou pour un non. Soit disant les horreurs de la guerre l’ont transformés, mais le problème c’est que c’est vraiment très mal amené, arrivant d’un coup comme ça sans vraiment d’explications.

Je vous ai gardé le meilleur personnage pour la fin, Nico l’apprenti de Ash. On découvre Nico dans la ville de Bar-Khos assiégée et où le peuple commence à mourir de faim. Son chien vient justement de mourir de faim. Là on commence à s’imaginer qu’il a perdu sa famille, qu’il se retrouve seul à survivre dans la rue, rien d’original mais ça reste poignant et rend attachant le personnage. Puis finalement Nico nous raconte son histoire qui est loin d’être ce qu’on imaginait. La mère de Nico est toujours en vie; son père ayant fuit la guerre elle se console dans les bras d’autres hommes. Nico ne supportant plus cela a décidé de s’enfuir à Bar-Khos à 4 heures de chez lui. Attention les amants de sa mère n’étaient ni violents ni monstrueux, il ne supportait juste pas de voir remplacer son père. Donc Nico notre héros décide de se laisser mourir de faim et a laisser mourir son chien pour une simple histoire de fierté mal placé. Difficile donc pour moi de m’attacher à lui.

En plus de tout ça l’univers est vraiment bancal et a du mal à tenir la route. L’auteur nous offre un mélange entre une période de renaissance agrémenté de steampunk avec en plus l’utilisation d’armes à feu et de poudre a canon. Mais voilà les armes a feu sont très mal utilisés, le côté steampunk donne l’impression d’être juste là pour que l’auteur nous fasse une bataille aérienne en
dirigeable sans envergure. Parlons du Culte de Mann qui mène cette fameuse guerre, on apprend quels sont leurs ambitions qui est, textuellement je modifie rien, dominer le monde connu. Pourquoi on ne le sera jamais. J’avais l’impression de voir certains dessins animés de mon enfance ou le méchant cherche à dominer le monde par tous les moyens.

La plume de l’auteur est vraiment soignée et travaillée, dommage qu’il n’arrive pas a donner du coeur à ce qu’il écrit. Alors peut être, je l’avoue, que j’ai lu trop de fantasy et que ce livre pourra plaire à un public qui cherche à découvrir ce genre de lecture. En tout cas moi je n’ai pas accroché malgré que les 150 dernière pages soient un peu plus fluide et pleine d’actions les incohérences étaient toujours présentes. Je ne lirai pas la suite.

En Résumé : Voilà un livre qui m’a énormément déçu, j’en attendais peut être trop. L’intrigue est du copié collé sans vie d’autres histoires et les personnages ne sont pas du tout attachants et trop manichéens. Dommage car l’auteur possède une plume qui n’est pas si mauvaise que ça, soignée et travaillée. Ce livre plaira peut être a une personne voulant découvrir de la fantasy; pour moi qui ai déjà un bagage assez important dans ce genre je n’ai pas accroché du tout à ce livre.

 

Ma Note : 4/10

Précédent

Serpentine – Mélanie Fazi

Suivant

Lost & Found – Shaun Tan

  1. Moi qui voulais l’acheter prochainement, j’avoue que ta chronique me refroidit un peu… voire beaucoup…
    Je crois que je vais passer mon chemin pour l’instant… Peut être plus tard…

  2. Il est dans ma PAL et voici un billet qui ne me suggère pas de l’en faire sortir de manière urgente 😉

  3. Hé bien, tu ne lui fais vraiment pas de cadeau!! Je crois que je ne t’ai jamais vu faire une critique aussi dure et mettre une aussi mauvaise note… C’est le problème aussi lorsqu’on annonce que
    c’est le livre de l’année, on s’attend souvent à un truc génial et parfois on tombe de haut. Ceci dit, tu es le premier que je vois qui est aussi critique ! J’attends donc de le lire à mon tour
    pour me faire une opinion.

  4. Alors là oui en effet tu me refroidis aussi grandement mais bon je suis d’une nature curieuse donc j’essayerai quand même de le découvrir à l’occasion.

  5. Petite douche froide pour moi qui pensais « investir » dans ce livre… J’y réfléchirai à deux fois !

  6. Je comptais le lire un jour vu qu’il fait beaucoup parler de lui mais ton avis m’a sacrément refroidie… Je crois que je vais attendre de le trouver d’occasion ou qu’il sorte en poche pour le lire
    :/

  7. Ah ça me rassure de lire ta chronique 🙂 Je pense tout pareil ^^ Un livre qui m’a énormément déçu, comme toi je m’attendais à quelque chose de la même veine que le nom du vent de Rothfuss ou la
    trilogie « L’ange de la nuit » de Weeks (livres que tu as lus). Sincèrement, j’ai eu du mal à accrocher aux personnages, tout est prévisible et il faut attendre vraiment les toutes dernières pages
    pour que cela se bouge un peu. Mais trop tard, je suis déjà passée à autre chose.

  8. Je viens de rédiger mon avis dessus, il sera publié samedi !
    Et en fait, en me relisant, je te rejoins sur beaucoup de points, et je me rend compte que tu avais raison, il ne mérite pas un 3/5…
    J’ai bien ri en relisant le passage sur Bahn, c’est vrai que moi non plus j’ai pas trop compris l’utilité du personnage, ni son revirement de personnalité. Mais peut-être bien qu’on entendra parler
    de son frère déserteur dans la suite, et donc qu’il était nécessaire de le voir se battre lui aussi pour défendre Bar-Khos ?
    Oui parce que malgré tout, je lirai quand même la suite, il y a certains personnages qui m’ont quand même intrigués et qui ont du potentiel, donc je suis curieuse de voir si l’auteur s’en sort
    mieux une fois son univers mis en place.

  9. Dup

    Ben mince alors !
    Je viens de faire le tour de pas mal de blog et c’est tout l’un ou tout l’autre…

    Bon, je suis sans doute une « jeunette » (comme ça fait plaisir de dire ça !) en Fantasy, mais moi j’ai bien aimé !
    En revanche, il parle de Ché pour le tome 2, et je ne m’en souviens pas du tout ! Oops!

    Moi je serai au rdv pour le tome 2, donc je viendrai te dire ce que j’en pense 😉

  10. Anésidora

    Effectivement s’il voyage je pourrais aisément me laisser tenter 😉

  11. Anésidora

    C’est très intéressant de lire un avis plus négatif sur ce livre. Pour le moment je n’en avais lu que du bien. Du coup mon ardeur à l’acheter s’est légèrement refroidie. Mon compte en banque te dit
    merci 🙂 !
    PS: sympa le nouveau visuel !

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :