Le Déchronologue – Stéphane Beauverger

le déchronologueRésumé : Au XVIIe siècle, sur la mer des Caraïbes, le capitaine Henri Villon et son équipage de pirates luttent pour préserver leur liberté dans un monde déchiré par d’impitoyables perturbations temporelles. Leur arme : le Déchronologue, un navire dont les canons tirent du temps.
Qu’espérait Villon en quittant Port-Margot pour donner la chasse à un gallion espagnol ? Mettre la main, peut-être, sur une maravilla, une des merveilles secrètes, si rares, qui apparaissent quelquefois aux abords du Nouveau Monde. Assurément pas croiser l’impensable : un Léviathan de fer glissant dans l’orage, capable de cracher la foudre et d’abattre la mort !

Edition : La Volte

Poche : Folio SF

 

Mon Avis : Depuis quelques jours est sorti en format poche Le Déchronologue, de Stephane Beauverger, et je me suis rappelé les très bons souvenirs que j’avais eu lors de ma lecture de ce livre. J’ai donc décidé de ressortir mon livre et de m’offrir une nouvelle lecture confirmant ainis toutes les bonnes choses que j’avais ressenties pour ce livre la première fois. Je dois dire que je trouve la couverture du livre, réalisée par Corinne Billon, vraiment très réussie.

Le capitaine Henri Villon est un flibustier français qui vogue à travers les mers des caraïbes et qui cherche à prendre possession de ces nouveaux territoires pour la France permettant d’éviter ainsi l’hégémonie de l’Espagne et du Portugal. Mais tout va changer le jour ou des objets étranges vont apparaître dans ce conflit, des objets apparus à cause de la rupture du temps. C’est sous cette histoire de flibustier que s’ouvre l’intrigue du livre de Stéphane Beauverger où on retrouve la joie des batailles navales, l’odeur de la poudre et des pirates à la gouaille tranchée et efficace. Puis le livre prend une tournure fantastique avec l’apparition des maravillas, tout en gardant ce tonus et cette fougue et si on se laisse embarquer on a du mal à le lâcher ce livre tant l’intrigue est complexe et efficace.

Les personnages sont vraiment bien construits, denses, hauts en couleurs et charismatiques. L’histoire reprend en fait le Journal du capitaine Villon, en chapitre désordonnées dans le temps et on accroche très vite à ce personnage dont la psychologie et son questionnement vis à vis de sa vie, de ses actes et de l’humanité et de sa barbarie sont très bien mis en avant et prenants, le tout contre balancé par le personnage lui même honteux, parfois pathétique et alcoolique. Mais le capitaine n’est pas le seul personnage intéressant, que ce soit le second Baptiste, Féfé de Dieppe au langage exotique ou encore Le Vasseur. Il est vraiment intéressant de suivre les évolutions de chacun à cause de cette brèche temporelle qui change leurs vies.

L’univers de l’auteur est basé sur des faits réels fortement documentés et travaillés par l’auteur, comme par exemple la prise de l’Île de la Tortue par les français. Ces faits historiques son très bien mis en place par l’auteur sans jamais ennuyer le lecteur. Puis arrive le côté fantastique, lentement, sans jamais brusquer ou étonner le lecteur, avec l’apparition de ces objets venus d’époques différentes comme les boîtes à musique, ou la possibilité de faire de la lumière sans flamme. L’association de tout ça et vraiment fluide et efficace, sans jamais choquer le lecteur. Puis arrive les batailles temporelles, les guerriers d’un autre temps qu’il faut renvoyer à leurs époques. Un univers captivant.

Le style de l’auteur est vraiment efficace mais surtout il utilise un langage riche, fleurie propre au flibustier et dans un certain sens raffiné. L’un des grands changement de ce livre, et selon moi une des forces aussi, c’est son chapitrage, ils sont livrés désordonnés dans le temps comme s’il avait été touché par une de ses crises du temps et pourtant tout cela à un sens et une certaine logique une fois la dernière page tournée offrant ainsi un récit dynamique et permettant aussi une progression lente du côté fantastique dans l’histoire. Il évite aussi une certaine linéarité dans son récit. J’ai complètement accroché à ce système mais je comprends parfaitement qu’il puisse rebuter certains.

En Résumé : Un roman efficace offrant un excellent moment de lecture avec une intrigue complexe, dévoilant une histoire de piraterie efficace et à la gouaille fleurie dont les failles du temps vont tout changer. Les personnages sont attachants et travaillés et la plume de l’auteur est efficace et riche. Si on arrive à accrocher au chapitrage désordonnés alors ce livre est un vrai régal à découvrir selon moi.

 

Ma Note : 9/10

Précédent

Les Vestiges de L’automne – Robert Silverberg

Suivant

Waylander – David Gemmell

  1. Personnellement j’ai eu u problème avec le chapitrage désordonné. Ce qui fait que j’ai moins apprécié ce livre que toi. Même si j’avais beaucoup aimé les pesonnages.
    J’avais aussi craqué sur la couverture ^^

  2. Je garde un excellent souvenir de ce livre!

  3. Ah! De la gouaille, j’adore ! J’en avais entendu parler, mais ta chronique fait carrément envie. ^^ Hop, dans ma wishlist !

  4. Ce livre m’a également bien plu même si je l’avoue , le désordre chronologique a fini par me lasser un peu.

  5. Lelf

    J’en avais bavé pour le lire, retournant sans cesse à la table des matières pour voir quelle année j’avais déjà lu et essayer de me remettre en tête les événements précédents, mais j’avais bien
    aimé 😀

Laisser un commentaire

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :