Le Langage des Pierres Tome1, Le Dit du Sang – Pamela Freeman

le dit du sangRésumé : Voilà mille ans, le peuple d’Acton conquit dans le sang les Onze Domaines, dont il tua ou chassa les habitants légitimes. Ceux qui ne périrent pas survécurent péniblement sur les routes, livrés à la faim, au froid et à la haine des occupants. On appela ces infortunés les Voyageurs.

Aujourd’hui, les Domaines sont gouvernés d’une main de fer par les Seigneurs de Guerre d’Acton. Certaines choses échappent cependant à leur contrôle et menacent leur autorité : les esprits, la magie des éléments, des forces qui dépassent l’entendement… et parfois des êtres humains, lointains descendants des Voyageurs. Comme Ronce, cette jeune fille qui doit fuir les siens pour un crime qu’elle n’a pas commis ; comme Frêne, un apprenti garde du corps contraint de tuer pour le compte d’un employeur tyrannique ; comme Epervier, le noir enchanteur qui a juré vengeance pour son peuple.

Jamais les pierres n’auraient pu prédire qu’un lien puissant unirait un jour leurs trois destins. Un lien de sang venu du fond des âges…

Edition : Pygmalion Fantasy

Poche : J’ai Lu

 

Mon Avis : Je dois dire que j’ai longtemps refusé d’acheter des livres sortant de chez Pygmalion, surtout principalement après le massacre par découpage de l’assassin royal ou les deux cycles de six tomes en VO se sont retrouvés en treize tomes grâce à Pygmalion. Ou comment se faire de l’argent facile. Mais voilà la maison d’édition à l’air de faire son mea culpa en proposant de nouveaux auteurs et je dois dire que ce livre me tentait bien. Après vérification pas de découpage en vue, je me suis donc laissé tenter. Je dois dire que je trouve la couverture sympathique et qui reflète plutôt bien une des héroïne du livre.

On suit ici le destin de trois protagonistes, Ronce tout d’abord jeune fille sauvage qui vit dans un petit village, un jour elle doit fuir les siens car, pour se sauver elle même, elle a été obligé de tuer un des sbires du seigneur locale. Frêne en apprentissage pour devenir protecteur mais qui a du mal à tuer et ensuite Epervier, enchanteur qui cherche à se venger d’une tragédie. Ses trois protagonistes sont des traits des Voyageurs, peuple haï et conquis par Acton il y a des siècles. Et si ces trois destins étaient liés.

L’auteur reprend ici un sujet et une intrigue assez classique dans la fantasy, celui des Voyageurs, des vagabonds, peuple conquis et rejeté qui n’a eu d’autres choix que de parcourir les routes, mais voilà l’auteur s’en sort brillamment tout en posant son histoire sur l’Homme, son quotidien, ses souffrances et ses émotions. Car une des particularités et une des grandes forces du livre est le système de narration de ce livre, l’auteur offrant la parole aux personnages secondaires, intercalant entre chaques chapitre centrés sur un des héros des petit chapitres de quelques pages
intitulés « Le dit de …. » développant un des personnages secondaire qu’on aperçu. Des témoignages passionnants emplis souvent de tristesse et de souffrance de ce peuple haï des autres.

Justement les personnages que ce soit les personnages principaux ou secondaire ils paraissent tout terriblement humain et réel et surtout terriblement attachant, même si Ronce mer paraît un peu
en dessous des deux autres principalement a cause de l’envie de l’auteur de nous faire partager ce que je pense être une passion et un amour pour les chevaux. Pas que ce soit grandement dérangeant, juste que par moment on s’accroche plus a la bête qu’à Ronce elle même qui passe un peu au second plan.

L’écriture de l’auteur est efficace, simple est agréable à lire prônant un récit calme limite intimiste avec les personnages, ici peu d’action ou de combats. Mais une des choses intéressante de ce livre est l’univers et principalement dans sa culture et son mysticisme que ces soit les divinatrices qui lisent l’avenir dans les pierres ou les dieux qui accompagnent nos héros, ou encore cette idée de faire revenir les morts sous forme de fantôme trois jours après leurs morts. Toutes ces idées m’ont paru très originales et sortent vraiment du lot. Puis le rythme s’accélère doucement dans les dernière pages jusqu’à la rencontre de nos héros, en attendant la suite qu’on espère haletante.

En résumé : Un premier roman introductif qui malgré une intrigue, somme toute classique, développe un univers et un mysticisme original et bien trouvé, des personnages intéressants et attachants et surtout un système de narration passionnant permettant de découvrir un peu mieux les personnages secondaires, leurs histoires et ce qui les a être tels qu’ils sont. Un joli premier tome qui appelle à lire le second.

 

Ma Note : 8,5/10

Précédent

Le Don, L’Ultime Héritage – Patrick O’Leary

Suivant

Primal – Robin Baker

  1. merci de ton avis. Je le lirai maintenant avec plaisir
    Bonne lecture et bonne journée

  2. Une auteure que je connaissais mais dont je viens de lire de bonnes critiques dont la tienne. J’espère le lire bientôt. Merci de ton avis ! ^^

  3. Et de deux !
    Ma wish-list ne te dit pas merci …du tout !
    Bonne journée

  4. Euh… Pourquoi Faucon (résumé) devient Epervier (article) ?
    En tous les cas, ce livre a l’air très intéressant !
    Je me laisserai tenter si je le vois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :