Le Lion du Caire – Scott Oden

le-lion-du-caireRésumé : Sur les berges du Nil, dans un palais somptueux, le jeune calife Rachid al-Hasan tente de contrôler un empire corrompu. Le roi chrétien de Jérusalem, un homme à l’insatiable cupidité, a envoyé des représentants du célèbre ordre des Templiers au coeur de la ville pour exécuter ses instructions dans un bain de sang. Dans les souks bondés et les ruelles étroites, des factions s’affrontent.
L’Égypte saigne, et l’odeur attire ses ennemis comme autant de requins. Pourtant, il reste un espoir. Le calife fait appel à la plus puissante des armes : un homme seul. Un Assassin à la lame possédée par un démon, dont la sinistre réputation s’étend de Séville à Samarcande. Celui qu’on appelle l’Émir du Couteau…

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : Bragelonne, comme chaque début d’année, nous arrive avec un roman qui profite d’un gros matraquage sur le net et pas mal d’annonces. J’avoue que depuis quelques années je fais plus attention avec ces annonces, la preuve mes dernières lectures des « coup de coeur » de la maison d’édition qui se sont soit révélé ratés, soit tout juste moyens. Mais voilà j’ai décidé de rapidement lire ce roman car, j’avoue, le quatrième de couverture nous plongeant en Egypte ainsi que l’illustration de la couverture, que je trouve vraiment réussi et intrigante, m’ont vraiment donnés envie d’offrir une chance rapide à ce livre au lieu de le laisser s’enfoncer dans les abysses de ma PAL.

Et je dois dire que je ne suis pas déçu de ma lecture. Alors, soyons clair tout de suite ce roman n’est pas un chef d’œuvre, mais il m’a permis de passer un bon moment sans temps mort. L’auteur
s’annonce influencé par les textes de Howard et çela se ressent, car il nous offre un roman d’héroïc fantasy à l’intrigue vraiment nerveuse, violente, pleine de vie et d’action mais aussi, finalement, un peu simpliste avec cet assassin, seul contre tous, et qui doit sauver le Caire de ses ennemis. On ne s’ennuie jamais dans ce roman et, dès le début, le rythme soutenu fait qu’on se laisse emporter par l’histoire, la tension montant doucement au fil des pages pour aboutir à une conclusion pleine de surprises et de rebondissements que l’auteur maîtrise plutôt bien. L’action très présente se révèle très visuelle et ne manque pas de tonus, même si par moment l’auteur en fait un peu trop facilitant un peu trop certains combats de son héros principal, mais rien de bien dérangeant. Là où le roman devient intéressant c’est que l’auteur a réussi à élever son récit par rapport à ce qui se fait d’habitude dans ce domaine.

Car oui, l’auteur ne se limite pas à un héros « bourrin » qui va accumuler les scènes de combats et d’actions et va sauver un peuple entier, non, il cherche à nous offrir une histoire un peu plus intelligente que la moyenne où les intrigues et les trahisons ne manquent pas, densifiant ainsi légèrement son récit, le rendant plus complexe. Alors, bien entendu on est loin de ce que peut proposer certains auteurs, Scott Oden cherchant quand même à nous présenter quelque chose qui se lit facilement et rapidement, mais voilà je trouve cela agréable de ne pas avoir qu’une accumulation d’action, mais de trouver aussi une intrigue un minimum soignée qui révèle son lot de machinations, de surprises et de ruses. Par contre je trouve dommage que parfois l’auteur tombe un peu trop dans la facilité sur son intrigue, surtout vers la fin quand notre héros va infiltrer un camp, je doute que la chose aurait pu se passer aussi facilement et c’est un peu le péché de l’auteur,rendre parfois les choses trop faciles.

L’univers présenté par l’auteur se révèle vraiment intéressant car il est rare, en tout cas de ce que j’ai lu, de se retrouver du côté de l’orient vis-à-vis de la Guerre Sainte. De plus le cadre de la ville du Caire se révèle vraiment soigné, travaillé et donne vraiment envie de visiter cette ville des « Milles et Une Nuits », ensoleillée et magnifique, mais qui possède ses zones d’ombres et de misères. La magie et le fantastique se révèle présente avec parcimonie dans ce roman mais se révèle solide et efficace et donne envie d’en savoir plus, comme par exemple sur cette arme que possède le héros. La culture, la société ainsi que les croyances sont plutôt bien représentées et ne perdent pas trop le lecteur tout en se révélant plaisant à découvrir, même le langage arabe dont se sert légèrement l’auteur ajoute une pointe de réel à son histoire. Par contre il faut avoir un minimum d’attrait pour l’Egypte sous peine de ne pas accrocher au roman. Sinon je tiens à prévenir, ce roman n’a rien d’historique, l’auteur le dit lui-même dans la préface, il s’est donc permis des changements et des modifications.

Concernant les personnages je dois dire que le personnage principal se révèle vraiment charismatique, plaisant à suivre, mais aussi loin d’être manichéen, possédant cette nuance qui fait qu’il oscille un peu entre le bon et le mauvais, par contre, et c’est un reproche que je fais à tous les personnages, c’est que sans être manichéens ils sont tous dans un camp et ne remettent jamais vraiment en cause leurs actions et leurs ordres, ce qui est parfois, pour certains personnages assez surprenants. Concernant les personnages secondaires ils se révèlent solides, intéressants et ne manquent pas de charmes à suivre, que ce soit les bon comme les mauvais malgré certaines simplicités. Par contre, je suis un peu déçu des personnages féminins qui donnent soit parfois l’impression d’être surjouées, soit trop superficielles comme le rôle de la concubine.

Le style de l’auteur se révèle vraiment simple, efficace et vivant sachant nous plonger assez facilement dans son histoire et dans son univers, ce qui fait qu’on a du mal à vraiment lâcher le roman malgré les quelques reproches ici ou là. Un roman nerveux, prenant, violent et efficace qui ne manque d’être un minimum intelligent et complexe. J’ai donc été agréablement surpris par ce roman et, même si on est encore loin de l’excellent roman, je peux comprendre l’enthousiasme que Bragelonne trouve à ce livre d’héroïc fantasy. Un roman qui m’a offert un bon moment de lecture dommage que l’auteur se laisse un peu trop aller à la facilité. Si l’auteur écrit une suite je la lirai sans problème.

En Résumé : J’ai passé un bon moment avec ce livre qui nous offre une histoire d’héroïc fantasy vraiment nerveuse, pleine d’action et sombre ou le lecteur ne s’ennuie jamais tant le rythme est soutenu. De plus l’auteur cherche à rendre son histoire un peu plus intelligente que ce qui se fait habituellement, cherchant à rendre l’intrigue plus complexe qu’il n’y parait tout en gardant le côté fun et nerveux. L’univers situé en Egypte, et plus précisément au Caire, se révèle soigné, solide et intéressant. Le personnage principal ne manque pas de charisme et se révèle passionnant, les personnages secondaires son travaillé, je suis par contre déçu par les personnages féminins qui sont soit surjouées soit superficielles à mon goût. Le Style de l’auteur est vraiment simple, vivant et captivant et nous plonge facilement dans le roman. Un roman, certes, pas parfait mais qui offre un bon moment de lecture et donne envie de découvrir ce que peut proposer d’autres l’auteur.

 

Ma note : 7,5/10

Précédent

Les Peaux-Epaisses – Laurent Genefort

Suivant

Alter Ego, Ultimatum – Renders & Lapières & Reynès & Benéteau

  1. Sia

    Hum, voilà qui donne bien envie ! Je pourrai comparer avec Odalisque, c’est le seul roman fantasy dans un univers oriental que j’aie lu – même si, a priori, l’histoire n’a rien à voir.
    Et… chose rare, mais nous avons là un tome unique?! C’est pas si courant, de nos jours!

  2. Sia

    Ah, je comprends mieux pourquoi tu écrivais que s’il écrivait une suite, ce serait à lire. Je craignais que ce soit une suite artificielle, comme ça arrive parfois (genre tout est résolu, mais on
    continue quand même).

  3. Je ne connaissais pas du tout ce livre ! Moi qui suis totalement fan de l’Egypte, ta chronique m’a donné très envie de le découvrir ! 🙂

  4. gauthier

    Je suis d’accord avec toi, l’intrigue, sans être convenue, réserve assez peu de surprises. Le gros point fort du livre à mon sens , c’est l’ambiance que l’auteur a bien su retranscrire. Ca sent le
    soleil et les épices!
    Il n’en fait pas des caisses avec son héros, sauf effectivement à la toute fin, où c’est un peu gros… quant à la faiblesse des personnages féminins, c’est aussi du fait de cette société plutôt
    machiste! enfin tous les ingrédients sont présents pour une bonne suite… enfin au final, je dirai qu’il ne faut pas bouder son plaisir!

  5. gauthier

    Je suis d’accord avec toi, l’intrigue, sans être convenue, réserve assez peu de surprises. Le gros point fort du livre à mon sens , c’est l’ambiance que l’auteur a bien su retranscrire. Ca sent le
    soleil et les épices!
    Il n’en fait pas des caisses avec son héros, sauf effectivement à la toute fin, où c’est un peu gros… quant à la faiblesse des personnages féminins, c’est aussi du fait de cette société plutôt
    machiste! enfin tous les ingrédients sont présents pour une bonne suite… enfin au final, je dirai qu’il ne faut pas bouder son plaisir!

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :