Le Sabre de Sang – Thomas Geha

le-sabre-de-sang.jpgRésumé : Mon nom est Tiric Sherna. J’ai survécu à la guerre. Mais la défaite que vient de   subir mon peuple, les shaos, me laisse un sale goût dans la bouche, comme une envie de   vengeance. Les qivhviens – des reptiliens belliqueux- nous ont massacré ou pire encore, réduit en esclavage. Une caravane nous convoie vers Ferza, la capitale de l’Empire qivhvien. Là-bas, dans ce nid de vipères, les plus forts d’entre-nous seront destinés aux arènes, spectacles dont sont si friands ces satanés serpents. Autant dire que je suis voué à une mort certaine…

Mais je suis un shao ! Et un jour viendra, je le jure, où nous nous relèverons et vaincrons l’ennemi. Oui, un jour, j’aurai ma revanche !

 Edition : Critic

 

Mon Avis : Les éditions Critic est une maison d’édition jeune, crée en 2009 pour le moment elle n’a que trois romans à son actif dont le sabre de sang fut le premier à être publié. Je dois dire que la couverture attire l’oeil, je la trouve sympatique, tout en rouge et noir annonçant le côté sombre, poisseux et sanglant de l’histoire. Puis j’ai été agréablement surpris par le roman en lui même, que ce soit la couvreture ou les pages, pour un premier roman, le tout est d’excellente facture.

Il s’agit ici d’un diptyque, une histoire qui sortira en deux tomes. Le premier tome va donc suivre les aventures de Tiric un membre du peuple Shao, qui vient d’être asservi par le Qivhviens un peuple de reptiles guerriers. Tiric est fait prisonnier lors de cette guerre et va se retrouver vendu comme esclave et deviendra gladiateur. Il va se lier d’amitié avec un autre Shao, esclave aussi, Kardelj Abaskar. Mais Tiric est un Shao et il ne cherche qu’une seule chose; la vengeance.

Comme le démontrait la couverture le ton du roman est poisseux, sanglant et sombre. La mort et la violence sont présentes, surtout dans la patrie des Qivhviens, surtout lors des combats dans les arènes. Les émotions sont plutôt bien retranscrites et on s’attache rapidement aux personnages, souvent complexes. Je dois dire que j’ai été plutôt surpris, vu le résumé je m’attendais à une histoire classique entre deux peuples qui se haïssent avec un héros libérateur. Mais la complexité et l’ambiguïté des personnages m’ont très vite fais changer d’avis.

L’intrigue en elle même est plutôt simpliste mais le tout est très bien écrit et bien mené et fournit son lot de retournement de situations, de combats, de trahisons et de surprises qui font qu’on a du mal à lâcher ce roman. Les peuples sont travaillés et ils ont chacun leur propres coutumes et cultures ceux qui permet d’étoffer le roman et de rendre ainsi le monde plus vivant. Une chose est sure je ne me suis pas ennuyé durant les 248 pages de ce roman.

Alors bien sûre tout n’est pas parfait, comme je l’ai dit l’intrigue est plutôt simpliste, le sabre de sang, qui est le titre du livre, n’est découvert qu’à la toute fin du roman ce qui frustre un peu le lecteur et je trouve que certains passages auraient mérités d’être plus développés.

A noter que si comme moi vous avez dévoré le livre, il va falloir attendre 2011 avant de pouvoir lire la suite.

 En Résumé : Je dois dire que ce roman fut un peu une surprise pour moi. Il s’agit d’un bon roman qui va vite, qui est épique, écrit simplement mais efficacement et qui donne envie de connaître la suite. De la fantasy qui mérite d’y jeter coup d’oeil selon moi.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

Immortel – Traci L. Slatton

Suivant

Fils de L’Ombre – Juliet Marillier T1

  1. Merci beaucoup pour cette chronique qui me fait très plaisir !
    Petiot détail, il ne s’agit pas de mon premier roman 🙂 j’ai publié chez Rivière Blanche 2 post-apocalyptiques : A comme Alone et Alone contre Alone.
    Valà.
    Merci encore !

  2. Dup

    Coucou Blackwolf !
    Je ne sais comment te contacter alors je passe par ici 😳
    Je voulais savoir si tu étais d’accord pour qu’on linke ton billet sur Bookenstock pour le Mois de Thomas Geha ?
    J’espère que tu seras des nôtres pour venir discuter avec cet auteur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :