Léviathan tome1 – Scott Westerfeld

leviathanRésumé : « – Chargez le canon ! rugit maître Klopp.
Alek se retrouva projeté dans le siège du commandant tandis que la machine s’ébranlait. Il s’efforça de boucler ses sangles, mais une pensée terrible l’occupait tout entier et lui engourdissait les doigts.
S’ils essayent de me tuer… c’est que tout est vrai.
Le comte Volger s’accroupit près de lui, criant pour couvrir le vacarme des moteurs et des coups de canons.
– Voyez le bon côté des choses, Alek. Si on vous tire dessus, c’est bien que vous représentez une menace pour le trône ! »

Edition : Pocket Jeunesse

 

Mon Avis : Je continue ma plongée dans la découverte des romans de Scott Westerfeld. Après le correct premier tome de Uglies que j’ai chroniqué ici, me voilà lancé dans la lecture de Léviathan. Je dois dire que j’ai été tenté par ce roman dès que j’en ai entendu parler, ça fait bien longtemps que le Steampunk n’était pas mis en avant, je n’allais pas manquer cela. Le Steampunk est un genre littéraire dans lequel l’action se situe dans un univers industrielle où les machines à vapeur ont une grande importance, même si ici on retrouve un petit air de Mécha. Je trouve la couverture du livre superbe et la carte et les différentes illustrations réalisée par Keith Thompson rendent ce livre encore plus plaisant.

L’auteur a décidé ici de réécrire la première guerre mondiale, après la mort de l’archiduc François-Ferdinand et de sa femme, leur fils unique Alek doit s’enfuir à travers un mécanopode. Il va se retrouver dans un conflit qui va commencer à prendre de l’Ampleur et diviser l’Europe entre les Clankers et les Darwinistes. L’auteur s’offre un mélange entre fiction et réalité vraiment intéressante qui nous offre une histoire alternative Fantastique de la première guerre mondiale palpitante et prenante où on tourne les pages avec envie. L’auteur fait évoluer son intrigue efficacement mélangeant aventure et action, le lecteur ne s’ennuie jamais. Je reprocherai juste à l’intrigue finalement d’être trop linéaire, de ne jamais vraiment nous prendre par surprise. Une intrigue tout de même vraiment efficace.

Les personnages, contrairement à Uglies, sont plus travaillés et offrent plus de profondeurs et sont très attachants. L’auteur joue sur la dualité de nos deux héros, Alek qui a toujours vécu dans la noblesse et Deryn jeune fille qui doit se battre pour se faire respecter et se déguiser en garçon pour intégrer l’armée. Alors bien sur on voit facilement les intéractions entre chacun arriver, mais rien de dérangeant dans la lecture. L’auteur nous offre ainsi une vue de l’Europe au début des années 1900 sur la position des femmes, mais aussi sur les clivages dus aux rangs de chacun. Par contre les personnages secondaires sont un peu mornes, sans profondeur je trouve.

On sent que l’auteur a complètement lâché son imagination pour pouvoir créer son univers que ce soit pour les machines créer par les Clankers mais aussi les créatures des Darwinistes. En effet les Darwinistes, à l’opposé des Clankers, manipulent les fils de la vie pour modifier des animaux et ainsi leur fournir une utilité. Imaginer un lézard messager qui enregistre votre message et va le transmettre. L’auteur a imaginé quantité d’animaux et de machines qui rendent l’univers vraiment fantastique et impressionnant mais nous fait aussi nous poser des questions sur la sur-utilisation de la technologie et sur la manipulation des gènes.

L’écriture de l’auteur est toujours simple mais, ici, terriblement efficace, créant une ambiance vraiment haletante et surtout sans temps morts ni longueurs, au contraire de Uglies que j’avais trouvé trop basique. Les descriptions sont parfaitement accompagnées par les illustrations qu’on trouve régulièrement dans le livre et qui apportent un certain charme. Un style tout en gigantisme avec toutes ses machines et crétaures, mais aussi teinté d’un certain humour, d’un mordant entre nos deux héros. Je lirai le second tome avec plaisir.

En Résumé : Un très bon roman qui réécrit la première guerre mondial dans un univers Steampunk à travers une intrigue palpitante, un univers vraiment impressionnant et grandiose, des personnages attachants et une plume efficace tout en nous offrant certaines réflexions. Je reprocherai juste des personnages secondaires trop ternes et finalement une histoire trop linéaire. Un roman efficace en tout cas qui offre une lecture vraiment plaisante, j’attends le second tome avec impatience.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

Les Lames du Cardinal Tome2, L’Alchimiste Des ombres – Pierre Pevel

Suivant

Mes Achats du Mois de Mars

  1. Ton article m’a donné envie de le lire. Et hop un livre en plus dans ma wish list xD!

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :