L’Héritage des Darcer Tome 2, Allégeance – Marie Caillet

l'heritage des darcer allegeanceRésumé : À la mystérieuse mort du souverain Keagan, la cour d’Edrilion est enfin libre de choisir son nouveau maître. Mais la reine, convaincue qu’il s’agit d’un meurtre, refuse d’abandonner son empire. Avec l’aide des Chimères, véritables extensions de son esprit et d’un lointain parent, elle met tout en œuvre pour conserver son trône.

En haut lieu, personne ne se doute que l’héritière des Darcer est encore en vie. Pourtant, dans les faubourgs d’une ville malfamée, Mydria et son compagnon Orest luttent pour subsister. Alors qu’ils se croyaient loin de ces enjeux de pouvoir qui les dépassent, le destin va les ramener à Edrilion plus tôt que prévu. Mais au milieu du chaos qui menace le royaume, une simple jeune fille et un hors-la-loi sans autorité peuvent-ils encore rétablir la dynastie déchue ?

Edition : Michel Lafon

 

Mon Avis : Le premier tome de cette série m’avait agréablement surpris, offrant une histoire pleine de surprises et de rebondissements, avec des personnages intéressants et le tout dans un univers solide et efficace (ma chronique ici). Par conséquent lors des dernières Imaginales j’ai fait entrer le second tome dans ma PAL. Et, vu que le Tome 3 sort prochainement, j’ai décidé de me lancer dans la lecture de ce livre. Par contre, je suis moins fan de la couverture de ce tome que celle du premier tome, la faut à la chimère dont j’ai un peu de mal à accrocher.

Le premier tome nous permettait de découvrir My, sa quête et son héritage, mais surtout avait il possédait sa conclusion propre. Je me demandais comment l’auteur allait pouvoir relancer sa série,
mais j’avoue qu’elle le fait de façon efficace et logique, relançant de façon cohérente la succession d’Edrilion. Le rythme de ce tome va se révéler plus intense que le premier, on quitte la quête initiatique pour entrer dans une sorte de course poursuite haletante pour le pouvoir, ce qui fait qu’on plonge dès les premières pages de ce livre pour ne plus vraiment le lâcher avant la fin. Un tome qui m’a paru plus adulte que le précédent, un peu plus sombre, qui va mettre les personnages devant des choix qui ne vont pas toujours se révéler facile à prendre. L’intrigue gagne aussi un peu en densité, certes il se révèle classique d’une lutte pour le trône, mais se révèle solide et gagne en complexité et aussi en nervosité.

L’auteur maîtrise bien son récit entre révélations, rebondissements, retournements de situations ou des scènes plus calmes servant à poser son univers et ses personnages, le récit est bien mené, de façon vraiment efficace et on est facilement entrainé à travers les aventures de My et ses compères. L’histoire donne par contre l’impression de moins visiter le Monde, mais on le fait de façon plus dense et plus riche. Il est d’ailleurs bien difficile de savoir comment va évoluer l’histoire au fil des pages, même si, il faut bien l’avouer, comme tout jeunesse, des fois, certains problèmes, certains aspects de l’intrigue m’ont paru être résolu un peu trop simplement et facilement. Mais rien de bien grave tant finalement l’histoire se lit d’elle même et se révèle cohérente et agréable au fil des pages qui défilent.

Je reprochai au premier tome de ne pas complètement développer l’univers proposé, ce qui est corrigé dans ce second tome où l’auteur développe un peu plus les différents éléments de son univers que ce soit les guildes, comme celle de fauconniers, mais aussi d’un point de vue de la culture ou bien encore de la faune et de la flore. Un univers vraiment intéressant où l’auteur apporte quelques idées vraiment originales qui sont un vrai plus. On découvre aussi les chimères, ces êtres hybrides qui vont se retrouver au centre de l’intrigue, des personnages intéressants, mais dont je leur reproche un certain côté indestructible et invincible. Un univers que j’espère continuer à découvrir dans le troisième tome.

Concernant les personnages, je dois dire que j’avais une certaine appréhension concernant My, retrouvant les voies de la couronne j’avais peur de la voir retomber dans ses travers de jeune fille hautaine, insouciante et un peu fille gâtée, mais voilà l’auteur a fait évoluer son personnage, la vie dans les rues l’a changé, elle n’est plus la même My, elle a gagné en maturité et on s’attache rapidement à elle. Orest, lui reste le même j’ai trouvé, il n’a pas tant évolué que ça même s’il est attaché à My, mais les évènements risquent de le faire vraiment changer. La relation entre My et Orest gagne aussi en compléxité, une relation surprenante, possédant une certaine distanciation, mais que j’ai trouvé vraiment efficace. On retrouve aussi certains personnages du tome précédent, mais aussi de nouveaux personnages, vraiment intéressants, même si certains manquent encore un peu de profondeur. Par contre la multiplication des personnages fait que parfois My et Orest passent au second plan, rien de bien grave, mais parfois j’ai quand même trouvé que Orest faisait un peu de la figuration.

Concernant la plume de Marie Caillet je dois dire qu’elle a gardée toutes les qualités du premier tome, simple, poétique et entrainante tout en offrant, dans ce second tome, une certaine nervosité dans l’histoire et l’intrigue qui se révèle plaisante. L’auteur ne tombe pas dans le triangle amoureux basique qui aurait pu s’ouvrir et c’est, selon moi, une bonne chose, car n’aurait rien apporté à l’histoire. Au final je dois bien avouer que je trouve ce second tome un peu plus abouti que le premier, plus efficace et captivant. L’auteur a vraiment réussi à relancer sa série, mais contrairement au premier tome le second volume appelle à lire le troisième, il ne possède pas de conclusion propre ce qui fait que maintenant j’ai envie de lire la suite.

En Résumé : J’ai passé un très bon moment de lecture avec le second tome de ce cycle que j’ai trouvé plus abouti, à mon gout, que le premier. L’histoire se révèle plus adulte, plus sombre et surtout plus nerveuse, on se retrouve happé du début à la fin sans véritablement savoir comment va se finir ce livre, même si parfois certains aspects sont résolus trop facilement. L’univers se révèle plus dense que le tome précédent, on en apprend plus, que ce soit sur les guildes, la culture, mais aussi la faune et la flore. On découvre aussi les chimères éléments important de l’intrigue, mais j’avoue que je les ai trouvées un peu trop invincible par moment. Les personnages ont évolués depuis le premier tome, on le ressent, principalement chez My, par contre la multiplication des personnages fait que parfois nos héros, surtout Orest, se révèlent un peu étouffés mais rien de bien grave. La plume de l’auteur est toujours aussi poétique et entrainante au fil des pages. Maintenant il ne me reste plus qu’à attendre la sortie du troisième tome.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

La Maison des Derviches – Ian McDonald

Suivant

Bonne année 2013 à tous et à toutes!

  1. N’oublie pas que Marie Caillet sera notre auteur invitée en février! 😉

  2. Superbe critique ! Avec laquelle je suis tout à fait d’accord ! J’ai hâte de lire la suite aussi ^^

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :