Mémoires D’un Maître Faussaire – William Heaney

memoires-d-un-maitre-faussaireRésumé : William est un faussaire spécialisé dans les livres. Il est doué pour l’écriture mais préfère griffonner incognito des poèmes pour un ami plus séduisant que lui et fabriquer des exemplaires factices de premières éditions de Jane Austen qu’il vend ensuite à des collectionneurs crédules. Il n’est pas si mauvais, au fond : il reverse l’argent récolté à un foyer pour SDF et ses crimes ne font de mal à personne.
Mais si William n’a rien fait d’autre de sa vie, ce n’est pas sans raison. Il a commis quelque chose qui lui fait honte quand il était étudiant, boit beaucoup trop et ne peut s’engager dans une relation amoureuse. Ah oui, et il voit des démons. Des silhouettes éthérées qui rôdent derrière le dos de ceux qui l’entourent, guettant un instant de faiblesse. À moins que William ne voie simplement la souffrance du monde ? C’est alors qu’une femme extraordinaire, peut-être capable de l’en sauver, entre dans sa vie…

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : William Heaney n’existe pas vraiment, il est bien le narrateur du livre mais aucunement son auteur. L’homme qui a en fait écrit ce roman est Graham Joyce. Je trouve que le travail effectué sur la couverture est magnifique, élégante et soignée, ce qui donne envie de découvrir le livre.

L’histoire suit William Heaney est un homme ordinaire, fonctionnaire dans une organisation pour la jeunesse, divorcé et père de deux enfants et qui est un peu trop porté sur l’alcool. Il est aussi arnaqueur avec ses amis en revendant des faux livres anciens à des collectionneurs. Mais voilà William à un secret, il voit les démons cachés en chacun de nous, prêt a s’installer dans chacun de nos failles. C’est peut être ça qui le rend si généreux, versant une grande partie de ses donc à une association caritative. Mais voilà un jour William va rencontrer Yasmin qui va voir sa vie bouleversée par cette rencontre qui va le remettre en cause.

Je dois dire que j’ai été plus qu’agréablement surpris par ce livre, non pas par l’intrigue qui est comme toute assez convenue, mais sur les personnages et l’ambiance de Londres et de ses pubs parfaitement bien retranscrite, on s’y croirait. Des Flash Back apparaissent décrivant comment le héros s’est mis à voir les démons à l’université Le rythme du livre est lent, on suit la vie de William et ses secrets et pourtant on se retrouve lentement happé par ce livre. On ne sait pas trop pourquoi mais on a envie de savoir ce qui va arriver à travers la routine de cet homme, envie de voir se lever le voile sur la vie de cet homme.

Au fur et a mesure du livre on se demande si il voit vraiment les démons ou si il ne s’agit en fait que de métaphore pour nos défauts, nos vices et nos envies.  A travers ses démons peut être veut il dévoiler nos imperfections. Tout ici est raconté avec sincérité que ce soit la solitude, la guerre, l’amour ou la recherche de rédemption du héros. Ce héros a fleur de peau qui ne m’a pas laissé indifférent.

En résumé : Voilà un bon livre qui me fait pensé à un conte pour adulte traitant de la souffrance, rédemption et de l’amour. Peut être certains le trouveront plat et naïf, mais moi je suis resté accroché à ce livre.

Ma Note : 8,5/10

Précédent

De Fièvre et De Sang – Sire Cédric

Suivant

La Cave – Richard Laymon

  1. J’ai découvert ce titre il y a peu et il a piqué mon intérêt. Du coup, je suis bien contente de lire ton avis (positif qui plus est !). Direction ma PAL ! ^^

  2. C’est vrai que l’ambiance est très intéressante et c’est bien écrit, mais je n’ai pas été convaincue pour ma part par les problèmes du héros qui m’a l’air, comme tu dis, un peu « plat ». Tu as tout à fait raison : c’est un roman qu’on peut apprécier de différentes façons.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :