Étiquette : fantasy (Page 1 of 51)

Wayward Children Book 1, Every Heart a Doorway – Seanan McGuire

Résumé : Eleanor West’s Home for Wayward Children
No Solicitations
No Visitors
No Quests
Children have always disappeared under the right conditions; slipping through the shadows under a bed or at the back of a wardrobe, tumbling down rabbit holes and into old wells, and emerging somewhere… else.
But magical lands have little need for used-up miracle children.
Nancy tumbled once, but now she’s back. The things she’s experienced… they change a person. The children under Miss West’s care understand all too well. And each of them is seeking a way back to their own fantasy world.
But Nancy’s arrival marks a change at the Home. There’s a darkness just around each corner, and when tragedy strikes, it’s up to Nancy and her new-found schoolmates to get to the heart of the matter.
No matter the cost.

Edition : Tor

 

Mon Avis : Il faut savoir, même si ce n’est pas obligatoirement évident, que j’ai déjà lu des romans de Seanan McGuire. En effet je m’étais laissé tenter, il y a quelques années, par sa trilogie Newsflesh, écrite sous le pseudonyme Mira Grant, composée de Feed, Deadline et Red Flag. J’avoue que j’avais passé un très bon moment de lecture avec le premier tome. Les deux suivants, par contre, m’ont paru moins intéressants, plus dispensables comparé à la qualité du premier tome (chronique Tome 1, Tome 2, Tome 3). Pour autant je n’étais pas plus tenté que cela par ses autres séries, même si elle a l’air de publier une série de Fantasy Urbaine qui marche très bien, puis elle a sorti cette novella. Elle a ainsi rapidement rejoint ma PAL, car j’étais intrigué aussi bien par le sujet du récit, que par tout l’aspect communication de l’éditeur qui a terminé de me convaincre de lui laisser une chance. Bon comme souvent, cette novella a joué à cache-cache dans ma bibliothèque, ce qui fait que j’ai mis un peu de temps avant de me laisser tenter. Concernant la couverture, je la trouve jolie. Il est à noter que ce livre a réalisé le triplé en gagnant le prix Hugo, Nebula et Locus de la meilleure novella.

Lire la suite

Starless – Jacqueline Carey

Résumé : Let your mind be like the eye of the hawk…
Destined from birth to serve as protector of the princess Zariya, Khai is trained in the arts of killing and stealth by a warrior sect in the deep desert; yet there is one profound truth that has been withheld from him.
In the court of the Sun-Blessed, Khai must learn to navigate deadly intrigue and his own conflicted identity…but in the far reaches of the western seas, the dark god Miasmus is rising, intent on nothing less than wholesale destruction.
If Khai is to keep his soul’s twin Zariya alive, their only hope lies with an unlikely crew of prophecy-seekers on a journey that will take them farther beneath the starless skies than anyone can imagine.

Edition : Tor

 

Mon Avis : Vous le savez sûrement si vous suivez ce blog, je suis un fan des écrits de Jacqueline Carey, principalement de ses deux premières trilogies sur l’univers de Kushiel. Que ce soit dans la densité de son intrigue, la complexité de ses personnages, la richesses de son univers et aussi la sensualité de son récit j’ai adoré les deux cycles. Je me suis d’ailleurs fais une raison sur le fait qu’il va falloir que je lise la troisième trilogie en VO, ce qui va dépareiller ma bibliothèque. Je me suis aussi laissé tenter, il y a peu, par sa réécriture de La Tempête de Shakespeare qui m’a offert un très bon moment de lecture (mon avis ici). Il était donc logique que je me laisse tenter par le tout dernier roman de Fantasy de l’autrice, publié en Anglais il y a quelques mois. À noter aussi la couverture que je trouve, pour ma part, très jolie.

Lire la suite

Sombres Cités Souterraines – Lisa Goldstein

Résumé : Et si tout était vrai ?
Dans son enfance, Jerry avait été pris par sa mère comme modèle pour le héros d’une série d’aventures magiques. Reclus, le vieil homme a été retrouvé par une jeune journaliste, Ruthie, bien décidée a obtenir une interview. Ensemble, ils vont découvrir que la réalité ressemble étrangement à la fiction. Dans les souterrains du métro de la ville, d’anciens mythes rôdent et des dimensions différentes sont reliées.

Edition : Les Moutons Electriques

 

Mon avis : Ce roman, j’en ai entendu parler la première fois c’était quelques mois avant sa parution, il avait été présenté par son éditeur qui l’avait très bien vendu au point que j’ai su qu’il finirait rapidement dans ma PAL. Appréciant les récits Fantasy urbaine, ce mélange de magie, de plongée dans les secrets souterrains et les métros, je ne pouvais ainsi pas passer à côté de ce dernier. Il est d’ailleurs étonnant de voir que Lisa Goldstein est finalement peu publié en France, alors qu’elle paraît plutôt connu et appréciée dans les pays anglo-saxons. Ce récit allait donc, pas la même occasion, me permettre ainsi de la découvrir. A noter aussi que ce livre a gagné le prix Imaginales 2018 du meilleur roman étranger traduit. Concernant la couverture, illustrée par Melchior Ascaride, je la trouve très réussie.

Lire la suite

Le Dompteur D’Avalanches – Margot Delorme

Résumé : Ditto, quatorze ans, tient lieu de guide à des excursionnistes venus des plaines. Un jour, lors de l’attaque d’un monstre des cimes, il se découvre un don pour déclencher avalanches, coulées et crues. Un don puissant. Or les écouleurs sont craints et haïs par les montagnards. Bientôt, Ditto se retrouve dans la peau d’un paria et contraint à la fuite. En compagnie d’amis inattendus , il va demander son aide à la Lorlaïe, la nymphe du grand glacier. Mais le marché que lui propose cette dernière lui paraît inacceptable…

Edition : Les Moutons Électriques

 

Mon Avis : Je continue ma découverte des romans publiés lors de cette rentrée littéraire des Indés de l’Imaginaire. Après le roman sorti chez ActuSF, c’est cette fois vers les Moutons Électriques que je me tourne et ce livre, Le Dompteur D’Avalanches, de Margot Delorme qui voit ici son premier roman être édité. Bon j’avoue, ce qui m’a convaincu de me lancer dans la lecture de ce roman c’est la notion de Fantasy alpestre, je me demandais ce que cela allait donner, et aussi, je suis faible, la référence à Miyazaki qui est pour l’un des créateurs les plus imaginatifs et les plus poétiques en film anime. La couverture, toujours illustrée par Melchior Ascaride pour les Moutons, est franchement superbe, je trouve, et donne envie de plonger dans cette histoire.

Lire la suite

L’Envolée des Enges, Tome 1 – Claire Krust

Résumé : Depuis des décennies, les Enges vivent en paix en haut de leur pilier, en totale communion avec le vent, exilés du reste du monde dont ils n’ont que faire. L’Envolée est proche, ce rite qui leur permet d’acquérir leurs ailes d’or et de s’élancer vers les cieux. Mais le coeur de Céléno n’est pas à la fête. Rejetée par ses pairs, privée de ce droit, elle est sur le point d’assister au départ de l’homme qu’elle aime en secret. C’est alors que l’impensable se produit. Les hommes, ces êtres qu’ils ne connaissent que dans les légendes, surgissent et mettent leur pilier à feu et à sang.
Précipitée sur la terre ferme, parachutée dans un monde qu’elle ne comprend pas et qui veut sa mort, Céléno est sauvée in extremis par Sujin l’Être de l’eau. Ensemble, ils vont remonter les traces des derniers Enges captifs et tenter de les libérer. Mais que peuvent deux parias contre la folie des hommes ?

Edition : ActuSF

 

Mon Avis : Depuis quelques années maintenant les éditeurs qui composent les Indés de l’Imaginaire ont lancé en septembre leur Rentrée de l’Imaginaire. C’est d’ailleurs lors de cette fameuse rentrée, il y a deux ans maintenant, que j’avais découvert Claire Krust. Elle publiait alors son premier livre, un recueil de nouvelles, dans un Japon imaginaire, qui nous faisait suivre une famille noble. J’avais passé un bon moment de lecture avec ce livre, se révélant efficace, envoutant et poétique (ma chronique ici). Il était donc logique, quand j’ai vu que l’autrice sortait un nouveau récit, laissant de côté le format court pour un diptyque, que je me laisse rapidement et facilement tenter par ce dernier. Concernant la couverture, illustrée par Yana Moskaluk, je la trouve très sympathique.

Lire la suite

Aux Douze Vents du Monde – Ursula K. Le Guin

Résumé : Un double retour dans les îles enchanteresses de l’archipel de Terremer, où connaître le nom véritable de chaque chose octroie un pouvoir crucial… Des voyages temporels dans une chambre de bonne du IVe arrondissement de Paris… Un premier contact avec une intelligence extraterrestre fondamentalement autre… Dans une contrée rongée par l’obscurantisme, un astronome trouve la vérité dans les ténèbres d’une mine… Dix clones identiques vivent en symbiose: quand neuf d’entre eux meurent brutalement, que se passe-t-il pour le survivant? Une ville radieuse dont le bonheur éclatant dépend du malheur d’un seul.

Edition : Le Bélial’

 

Mon Avis : Il y a peu, suite à ma lecture du Bifrost consacré à Ursula K. Le Guin, j’ai décidé de replonger dans la bibliographie de l’autrice vu que j’ai de nombreuses lacunes dans ses écrits. Avant de me lancer dans ses grands cycles, j’ai profité de la publication de ce recueil de nouvelles pour me permettre une incartade dans ses différents univers possibles, surtout que ce recueil couvre une période très vaste d’écriture de l’autrice. Cela permet aussi, d’une certaine façon comme elle le dit, de voir son évolution dans sa façon de raconter et sa plume. Concernant la couverture, illustrée par Aurélien Police, je la trouve très jolie et qui donne envie de plonger dans ce livre. Ce recueil est composé de 17 nouvelles.

Lire la suite

Page 1 of 51

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre