Terreur – Dan Simmons

TerreurRésumé : Au milieu du XIXe siècle, deux navires de la Marine royale anglaise et leurs cent vingt-neuf hommes d’équipage, commandés par l’orgueilleux Sir John Franklin et son second, le capitaine Francis Crozier, s’engagent dans les eaux de l’Arctique afin de découvrir le mythique passage du Nord-Ouest qui assurerait à l’Empire britannique une domination totale des mers. L’entreprise tourne toutefois au désastre quand l’Erebus et le Terror sont faits prisonniers des glaces, puis lorsque Sir John meurt dans des circonstances dramatiques. Crozier hérite alors d’une expédition en péril, exposée en permanence aux morsures d’un froid extrême, à la faim et à la maladie. L’équipage est en outre assailli par une mystérieuse créature qui transforme la vie à bord en cauchemar. Quel est donc ce monstre polaire aux longues griffes acérées qui massacre l’un après l’autre les marins de l’expédition ? Quel lien l’unit à Silence, jeune Inuit à la langue coupée recueillie par le capitaine Crozier, en qui l’équipage voit une sorcière ? Bientôt une mutinerie éclate, poussant le capitaine à conduire ses hommes sur la terre ferme… sans savoir que ce qui les attend est pire encore…

Edition : Robert Laffont

Poche : Pocket

 

Mon Avis : Ce roman écrit par Dan Simmons est basé sur des faits réels. Le 19 Mais 1849 deux navires quittent l’Angleterre, le HMS Erebus et le HMS Terror , à la recherche du passage du Nord-Ouest entre le Groenland et le Canada. Cette expédition a disparue et à ce jour on a pas encore retrouvé aucun des navires. S’appuyant sur une documentation recherchée (il n’y a qu’à regarder les remerciements de l’auteur à la fin du livre pour voir toute la bibliographie compulser par l’auteur pour étudier le sujet) l’auteur a décidé d’écrire sa propre histoire sur cette expédition comblant les blancs par son imagination comme par exemple la bête, immense ours blanc, qui décime l’équipage.

Que dire de ce roman, une fois en main je n’ai pas pu le lâcher je suis complètement rentré dans l’histoire malgré les presque 700 pages que font le livre. On suit différents personnages au fil du livre et l’écriture de l’auteur donne l’impression de faire parti soi même de l’équipage, de ressentir leur peur. Car oui ce qu’on ressent principalement dans ce livre c’est la frayeur de tous ces hommes. Tous ces hommes doivent lutter, leurs bateaux pris dans les glaces, contre le froid, la faim, la maladie mais aussi contre un prédateur qui veut les dévorer mais aussi contre eux même. En effet dans cet enfer leur pire ennemi reste eux même, au fur et à mesure du livre les rationnements sont de plus en plus stricts, les mutineries grondent, les maladies apparaissent tel que le scorbut et d’autres difficultés viennent empirer leur quotidien; ajouter à tout ça les ténèbres qui durent (au pole nord il peut faire nuit pendant des mois) et vous avez de quoi devenir fou.

Une sensation d’enferment et de claustrophobie vous prends aux tripes durant tout le livre que ce soit à l’intérieur du bateau comme dans ce grand désert blanc où rien ne vit. Les personnages sont bien campès chacun à son histoire propre, sa vie et le tout est parfaitement bien amené par la plume impeccable de Dan Simmons. Personnellement je n’ai pas été dérangé par le découpage de
l’auteur de ne pas être linéaire dans son histoire, mais de jouer sur des flash back nous ramenant des fois plusieurs année en arrière pour nous expliquer certains faits ou actes. Il s’agit plus ici d’un livre historique avec une pointe de fantastique que l’inverse, ne vous attendez donc pas à des phénomènes étranges tout le long du livre.

La fin m’a surpris, je ne m’y attendais pas un instant mais je ne dévoilerai rien vous laissant le plaisir de la découvrir par vous même. Ce livre fut un pur régal, haletant et intriguant, un grand livre d’aventure, de frisson et de fantastique.

En Résumé : Dan Simmons à écrit un excellent livre d’aventure dont on ne s’ennuit pas un seul instant. L’écriture de l’auteur étant prenante et intelligente on retrouve donc ici un grand roman à ne pas louper si on aime frissoner.

Note : 9/10

Précédent

Cellulaire – Stephen King

Suivant

Crimes Temporels – Paul Carta

  1. Bienvenue dans la communauté Salon lecture…à bientôt

  2. Je l’ai dans ma PAL depuis quelques temps mais ton avis me donne envie de dépoussiérer tout ça et de le lire très bientôt !

  3. Je dois avouer que je n’ai jamais lu un Dan Simmons même si j’ai souvent été tentée…
    Là encore, tu me donnes envie de le découvrir !

  4. Penelope

    Je garde un très bon souvenir de la lecture de Terreur. Le récit de Dan Simmons est très prenant.

  5. Anésidora

    Je n’ai jamais eu aussi froid en lisant un livre !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :