Utopiales 2012, Anthologie – Collectif

anthologie-utopiales-2012Résumé : Et si les extraterrestres nous observaient la nuit ? Et si l’on pouvait se concentrer à l’extrême sur un seul sujet ? Ou connaître tout notre avenir depuis l’enfance ? Ou bien avoir des rendez-vous réguliers avec un visiteur du futur ? Et si on pouvait désinventer des inventions ?

 

Edition : Actu SF

 

Mon Avis : Pour ma première participation aux utopiales je suis donc reparti avec l’anthologie du festival qui, il faut bien l’avouer, offrait un sommaire et un panel d’auteurs vraiment intéressant. De plus cette anthologie est aussi un hommage rendu à Roland C. Wagner, auteur connu et reconnu, qui a énormément contribué aux utopiales. Ajouter à cela le thème de cette anthologie qui est « Origines », qui donne vraiment envie de savoir ce que pouvait proposer les auteurs et voilà un livre qui a rapidement rejoint ma PAL. La couverture, illustrée par Nicolas Fructus, est vraiment réussie et magnifique selon moi. Comme d’habitude avec les recueils que je lis, je vais chroniquer chaque
nouvelle.

Origo de Pierre Bordage. Voilà une courte nouvelle qui nous plonge dans l’origine de l’univers à travers le voyage d’un équipage. Un texte, certes peu original sur la forme et le fond, mais qui se révèle plaisant à lire et plutôt bien écrit, mais surtout un texte que j’ai trouvé humain, avec cet équipage abandonné par tous. Une histoire efficace grâce à une conclusion intéressante et possédant sa magie propre. Par contre, selon moi, ce texte aurait mérité peut être d’être plus développé sur certains aspects qui sont justes survolés et m’ont légèrement frustrés de ne pas en savoir plus. Rien de dérangeant en tout cas.

Fae-Space de Sara Doke. Cette nouvelle est un véritable mélange des genres, entre fantasy et SF avec l’association du peuple des Fae (ou fées) dans le space-opera et le voyage spatial à la découverte d’un peuple extra-terrestre. Un texte qui se révèle vraiment efficace et qui va nous faire réfléchir sur l’Humanité, sa relation avec soi-même et surtout avec les autres qu’elle ne comprend pas toujours. Un texte bien écrit, bien amené et qui appelle clairement à la tolérance et à la collaboration entre les différents peuples. Une nouvelle vraiment sympathique et agréable à lire, porté par une très jolie plume.

L’Observatrice de Robert Charles Wilson. Voilà une nouvelle qui va se révéler intrigante jusqu’à sa conclusion.  Tout démarre pourtant de façon classique avec une jeune adolescente amoureuse des étoiles, qui a l’impression de se faire enlever la nuit par un peuple inconnu. L’auteur construit de nouveau, comme à son habitude, un texte profondément humain où on accroche vraiment à cette héroïne, incomprise de quasiment tout le monde, à la recherche de la vérité. Mais c’est aussi une nouvelle surprenante par sa conclusion qui prend un peu à contre-pied ce que j’attendais et qui m’a agréablement surprise.

La Finale de Nancy Kress. Un texte qui aborde le thème de la science et de ses risques, à travers la possibilité de supprimer toutes les pensées parasites pour se consacrer sur un seul sujet et donc par conséquent accroitre fortement son potentiel. Un texte classique sur le fond, concernant la possibilité d’améliorer son cerveau, mais qui se révèle efficace, bien construit et qui fait froid dans le dos sur l’utilisation de la science sans tenir compte de toutes les conséquences imaginables. Une nouvelle vraiment plaisante à lire, bien écrite et pleine de réflexions.

La Chose du Lac de Laurence Suhner. L’auteur nous offre ici un texte qui offre un divertissement efficace et sans temps morts, à défaut de vraiment passionner ou emporter. On retrouve dans cette nouvelle un mélange d’Arsène Lupin avec un aspect plus fantastique et horrifique avec cette Chose du lac. Le texte est bien écrit, construit de façon classique, mais se révèle quand même linéaire et sans surprise. Un texte qui cherche plus les origines de la SF divertissante et sans prise de tête et qui, sur le coup, y réussit parfaitement, mais qui, au milieu des autres nouvelles, ne marquera pas non plus fortement le lecteur.

« Et Pleurer Comme Alexandre » de Neil Gaiman. Encore une fois Neil Gaiman m’a surpris par son imagination sans limite et aussi par sa façon de présenter le texte, jouant sur plusieurs niveaux. On retrouve dans cette histoire un désinventeur qui nous parle de son métier. Un texte court, incisif et surtout bien maîtrisé par l’auteur qui oscille entre folie et normalité du personnage avec son lot de révélations. La nouvelle nous plonge avec facilité dans l’histoire et son univers et surprend jusqu’à cette conclusion efficace et surprenante.

La Fin de Léthé de Claude Ecken. Voilà une nouvelle vraiment intéressante qui traite d’un sujet rare, la maladie d’Alzheimer et de façon surprenante avec ce mélange efficace de SF et de réalité entre une personne malade et cette histoire de voyageur temporel. Un texte que j’ai trouvé vraiment efficace, prenant mais surtout poignant, car il traite de la maladie de façon véritablement humaine, simple et captivante. L’auteur m’a vraiment surpris avec ce texte.

Petite Excursion à L’Endroit des Atomes de Tommaso Pincio. J’ai eu un problème avec ce texte, j’ai parfaitement compris ce que voulait faire l’auteur, se moquant de façon cynique et mordante la politique italienne, de Berlusconi ainsi que l’utilisation du nucléaire et pourtant, j’avoue, malgré le fait que ce texte se lise bien, je n’ai pas été emporté ni même vraiment touché par cette histoire. Mais là, par contre, je le dis tout de suite, cela vient sûrement de moi et non du texte en lui-même, il ne m’a tout simplement pas accroché personnellement.

En Attendant Demain de Laurent Queyssi & Xavier Mauméjean. Avec cette nouvelle, écrite à quatre mains, les auteurs nous plonge dans la vie d’un enfant qui, un jour, va se retrouver à pouvoir lire l’avenir. Comment profiter de la vie quand on sait ce qui va arriver? Peut-on influencer les choses au point de modifier complètement l’histoire et donc ne rien vouloir changer à l’avenir? Un texte surprenant et inquiétant qui offre pas mal de réflexions et d’idées. La conclusion offre aussi son lot de surprise et ajoute un intérêt à l’histoire.

RCW d’Ayerdhal. Le dernier texte de ce recueil, qui est aussi le plus long texte, est un hommage à Roland C. Wagner qui nous a quitté il y a peu. Un texte vraiment poignant, qui rend hommage d’une façon plaisante à l’auteur, mais qui dépend surtout de la connaissance que chaque lecteur a de l’oeuvre de l’auteur. Je pense clairement que si on ne connait rien des écrits de RCW on passe clairement à côté de cette histoire. La preuve, je suis très loin d’avoir tout lu de l’auteur et parfois j’ai eu l’impression de passer complètement à côté de certaines références. Un texte que j’ai trouvé tout de même très sympathique et qui m’a donnée envie d’en savoir encore plus sur les écrits de RCW.

 

Au final je suis content d’avoir découvert cette anthologie qui nous offre des textes vraiment variés sur le thème des « Origines ». Alors, certes, toutes les nouvelles ne sont pas au même niveau, mais dans l’ensemble elles se révèlent toutes plaisantes à lire et surtout, en plus de divertir, offre des axes de réflexions qui se révèlent parfois passionnants. Des nouvelles intelligentes, souvent d’actualités, parfois pleine de magies et de mystères, parfois simplement divertissantes, mais dans tous les cas intéressantes à découvrir selon moi.

En Résumé : J’ai passé un bon moment avec cette anthologie qui nous offre des textes variés et plaisants même si, j’avoue, certains m’ont plus ou moins accrochés. On se laisse tout de même facilement captiver par des textes divertissants, intelligents, nous forçant à réfléchir et à se poser des questions sur des sujets souvent d’actualité et aussi qui ne manquent pas, parfois, de poésie et de magie. Comme je l’ai dit tous les textes ne sont pas au même niveau, mais, au final, on retrouve avec ce livre une anthologie de nouvelles de SF divertissantes et efficaces et qui se laisse lire avec plaisir.

 

Ma Note : 7,5/10

 

 

chalenge

Challenge JLNN 2ème lecture

Précédent

Martyrs, Livre 1 – Oliver Peru

Suivant

Mes Achats du Mois de Mars 2013

  1. Je l’ai lu aussi, je n’ai pas tout aimé, mais ça m’a donné très envie d’explorer la biblio de certains auteurs (genre Bordage que je n’ai toujours pas lu, Nancy Kress, etc.). Un bon menu donc ^^

Laisser un commentaire

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :