DMZ Tome 3, Travaux Publics – Brian Wood & Riccardo Burchielli

dmz travaux publicsRésumé : Matty Roth, aspirant photographe, continue ses reportages en solitaire sur la guerre derrière la guerre, la lutte des civils piégés dans ce no man’s land pendant la seconde guerre civile américaine.
Dans travaux publics, il se fait passer pour un ouvrier dans le but d’infiltrer les rangs de Trustwell Inc., grand vainqueur de l’appel d’offre fictif du gouvernement pour reconstruire Manhattan.
Evidemment, il se doute que tout cela cache quelque chose, mais est-il vraiment prêt à faire face à ce qu’il va trouver…et à ce qu’il devra faire pour y parvenir?

Edition : Panini Comics

 

Mon Avis : Après deux premiers tomes vraiment efficaces, nous offrant un point de vue plus humain sur les conflits armés (chronique du tome 1 ici, du tome 2 ), j’avais hâte de découvrir ce troisième tome et voir ce qu’allait bien pouvoir nous proposer les auteurs. J’avoue que je m’inquiétais un peu du manque de renouvellement dans l’histoire et aussi que les auteurs s’essoufflent devant la réussite de l’œuvre cherchant à trop prolonger leur histoire sans chercher à nous offrir une intrigue aussi intelligente que précédemment. Par contre je trouve la couverture de ce troisième tome plutôt moyenne, manquant de punch et d’accroche selon moi.

A la fin du second tome on apprenait que l’entreprise Trustwell a été mandatée pour effectuer des travaux dans la zone de Manhattan, la DMZ. Très vite Matty se rend compte que Trustwell n’est pas
tout rose, ce qui occasionne plusieurs accès de violence et de terrorisme. Finalement le scénario de ce troisième tome se révèle toujours aussi intelligent et bien travaillé nous offrant cette fois l’investigation de notre héros pour percer à jour le mystère de cette société. Et pour cela il va tout tenter même se retrouver dans une cellule active terroriste. Entre rebondissements maîtrisés et coups de théâtres soignés on ne s’ennuie pas vraiment dans ce tome.

Les auteurs se concentrent ici sur les à-côtés de la guerre en nous dévoilant les facettes cachées de cette entreprise de construction, qui possède aussi un service de sécurité des plus efficaces. Ils nous dévoilent à travers ce tome les magouilles et l’argent qui peut circuler entre un gouvernement et une telle entreprise, mais ils nous montrent aussi les dérives des services de sécurité privé qui n’ont aucun respect et ne cherchent que l’efficacité pour rendre une zone sûre, même si ça doit aller au détriment de certaines vies. En face les habitants s’organisent dans le terrorisme, ce qui provoque un cercle vicieux de violences, de morts et de souffrances où les grands gagnants ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Un tome efficace et coup de poing qui force à réfléchir.

Ce tome se concentre en grande partie sur Matty, qui a bien changé depuis le premier tome, il se révèle plus mûre et plus mature que précédemment même s’il possède encore pas mal de faiblesses parfois faciles et un peu convenues. Mon seul reproche concernant Matty est son côté un peu indestructible dans ce tome, il va subir pas mal de souffrances mais toujours s’en relever sans véritables traumatismes. Les personnages secondaires sont vraiment efficaces avec, selon moi, une mention spéciale à Amina martyre sauvée par Matty qui n’a aucun goût à la vie. Des personnages vraiment prenants et soignés.

Concernant les graphismes je dois dire que du point de vue des traits et des mouvements ils se révèlent toujours aussi efficaces, nerveux et arrive à vraiment nous faire entrer rapidement dans l’histoire même si, sur quelques cases j’ai remarqué que le dessinateur se laissait un peu aller en nous offrant de cases un peu grossière. Rien de bien méchant mais à surveiller par la suite. Par contre là où ça me dérange, c’est dans la caricature de certains personnages comme par exemple les hommes en costard cravate et gros cigares pour présenter les riches de Trustwell. De plus la fin est, selon moi, un peu trop rapide Matty arrivant à tout réglé en quelques pages à peine. Mais voilà, un tome qui se révèle réussi et intelligent malgré ces quelques petits points noirs.

En Résumé : Ce troisième tome quitte un peu le monde de la guerre et des médias pour se concentrer sur les à-côtés de cette guerre avec les entreprises qui se font de l’argent sur les conflits, le terrorisme, ainsi que les sociétés de sécurité privé qui s’offrent souvent un maximum de libertés. Un tome à l’histoire vraiment intelligente et soignée, porté par des personnages construits et efficaces, malgré un Matty un peu indestructible. Les graphismes sont toujours aussi soignés malgré quelques ratés à sur certaines cases, par contre il n’évite pas certaines caricatures sur la représentation de certains personnages. Par contre il est légèrement dommage que la conclusion se révèle si rapide, en à peine deux pages Matty va réussir à tout changer, ce qui est surprenant. Au final un tome toujours aussi intelligent et captivant mais un léger ton en dessous que les deux premiers.

 

Ma Note : 8/10

Précédent

La Loi des Mages Tome 1 – Henry Lion Oldie

Suivant

Reines et Dragons – Anthologie 2012 des Imaginales Dirigée par Sylvie Miller & Lionel Davoust

  1. Ce que je retiens surtout de ce troisième tome est l’excellent introduction, que j’ai d’ailleurs recopiée et affichée chez moi. Je suis touchée par sa justesse à chaque fois que je la lis !

  2. Yaneck Chareyre

    Moi je retiens surtout la dénonciation de Blackwater, entreprise de sécurité impliquée dans la guerre en Irak. Avec ce tome, Wood nous parle ENCORE plus, je trouve, des USA que sur les précédents.
    Le mélange des genres affaires/ guerre, c’est toute la décennie 2000, les années Bush Jr. J’adore les histoires bien politiques, et j’adore cette série, décidément.

    J’ai chroniqué cet album récemment. N’hésite pas à passer lire et à laisser un commentaire, si ce que je dis te fais régir:
    http://www.chroniquesdelinvisible.com/article-dmz-tome-3-travaux-publics-semaine-bd-americaine-117018938.html

  3. Yaneck Chareyre

    Moi je retiens surtout la dénonciation de Blackwater, entreprise de sécurité impliquée dans la guerre en Irak. Avec ce tome, Wood nous parle ENCORE plus, je trouve, des USA que sur les précédents.
    Le mélange des genres affaires/ guerre, c’est toute la décennie 2000, les années Bush Jr. J’adore les histoires bien politiques, et j’adore cette série, décidément.

    J’ai chroniqué cet album récemment. N’hésite pas à passer lire et à laisser un commentaire, si ce que je dis te fais régir:
    http://www.chroniquesdelinvisible.com/article-dmz-tome-3-travaux-publics-semaine-bd-americaine-117018938.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :