Étiquette : laurent genefort

Spire Tome 1 : Ce Qui Relie – Laurent Genefort

Résumé : Lorsque leur vaisseau s’écrase sur Arrhenius, Lenoor et Hummel découvrent une colonie sous-développée, éloignée des grands axes interstellaires, dédaignée par les lignes principales. Une fois guéris, reconnaissants envers les colons, les deux pilotes repartent.
Mais plus rien n’est comme avant car une idée poursuit désormais Lenoor. Un projet génial autant que dangereux et difficile à mettre en uvre : monter une compagnie de transport interstellaire indépendante !
Ainsi naît la Spire, alliance de rêveurs visionnaires et de casse-cou sans peur, prêts à tout pour relier entre elles les planètes des Confins. Mais son acte de naissance ne s’écrira pas sans heurts : alertées, les grandes compagnies déploieront toute leur puissance pour empêcher son essor. Luttes intestines, ligues et trahisons : un chemin semé d’embûches attend les navis de la Spire, véritables aventuriers des étoiles !

Edition : Critic

 

Mon Avis : Ce cycle Spire n’est pas ma première incursion dans l’univers de Laurent Genefort. J’ai ainsi lu, depuis quelques années, plusieurs de ces romans et nouvelles. A chaque fois soit j’ai été captivé par la richesse du texte, soit j’ai trouvé l’ensemble un peu trop classique, trop simple pour complètement m’emporter. C’est cette ambiguïté qui fait que je continue à découvrir les écrits de l’auteur. J’ai ainsi encore quelques livres de l’auteur dans ma PAL, mais pour cette fois j’ai décidé de laisser une chance à ce premier tome de cette série annoncée comme une trilogie. Concernant la couverture, illustrée par Manchu, je la trouve franchement magnifique.

Les Peaux-Epaisses – Laurent Genefort

les-peaux-epaissesRésumé : Lark et Roko : deux mercenaires parmi les plus doués et les plus chers.
Le premier est un ancien peau-épaisse, un humain modifié pour résister aux conditions de travail dans l’espace. Après trente ans de métier, il décide de raccrocher et de rejoindre les siens.
Le second, formé par Lark, déteste les Peaux-Épaisses. Depuis une affaire qui a mal tourné, il les chasse pour revendre leurs peaux, véritables combinaisons spatiales vivantes. Quand on l’engage pour éliminer le clan de Lark, son chemin va à nouveau croiser celui de son ancien mentor.
Lark parviendra-t-il à retrouver et sauver son clan ? Et Roko assouvira-t-il enfin sa vengeance ? Une seule certitude : il y a des comptes à solder… d’un côté comme de l’autre.

Edition : Critic

 

Mon Avis : Cela fait un petit moment que je n’ai pas lu de roman de la maison d’édition Critic et pourtant je n’ai jamais été déçu par ce qu’ils publient depuis leur création. Avec deux, trois romans en retard j’ai décidé de me laisse tenter par ce roman de SF Space Opera dont la couverture, illustrée par Ronan Toulhoat, attire vraiment l’oeil par son côté efficace et pleine de punch. A noter qu’il s’agit d’une réédition d’un roman qui avait déjà été publié en 1992 chez Fleuve Noir Anticipation et en 1998 chez Mnémos.

L’histoire se révèle dans le fond simple entre deux mercenaires, le maître et l’élève, qui vont se mener une traque sans merci. Qui va en sortir vivant? Une intrigue musclée qui ne manque pas de
charme si on est friand de ce genre de récit, l’auteur nous offrant ainsi une histoire solide, efficace, mais surtout nerveuse, pleine d’action, couillu et brutale. On ne s’ennuie jamais vraiment dans cette intrigue même s’il ne faut pas le cacher le tout va très vite, se révèle assez linéaire et pas mal simpliste dans ce court roman explosif. Deux héros, deux façons différentes de voir la vie de mercenaire, deux façons de se battre pour un seul vainqueur, que d’ailleurs on devine assez facilement. Donc si vous cherchez un livre soigné, construit et plein d’intrigues passez votre chemin mais si vous cherchez un roman qui offre un simple moment de détente sans se prendre la tête alors ce livre est surement fait pour vous. En effet les scènes d’action très cinématographiques et pleines de vies font qu’on tourne les pages de ce livre rapidement pour aboutir à une conclusion efficace mais sans surprises selon moi.

L’univers présenté par l’auteur est vraiment intéressant, on sent bien qu’il n’a pas envie de nous offrir de simples planètes lambdas et qu’il cherche à développer un univers travaillé et dense, des planètes qui ont l’air toutes différentes les unes des autres avec leurs propres systèmes, leurs propres cultures et leurs propres fonctionnements. Mais voilà l’auteur ne fait qu’effleurer cet univers qui parait complexe, se consacrant plus sur l’action et ses personnages ce qui est dommage, car le récit ne donne jamais l’impression de sortir de ce carcan de simple divertissement
plein de testostérone. La technologie, mais aussi les armes, présentés par l’auteur ne manquent pas d’imagination et d’efficacité et collent parfaitement à ce space opera, nous offrant des machines vraiment efficaces, intelligentes et intéressantes.

L’auteur cherche aussi à élever le niveau de son histoire, ne se voulant pas se limiter simplement à l’action mais cherchant aussi à faire réfléchir le lecteur, principalement en nous offrant des axes de réflexion sur la tolérance et l’acceptation des autres avec ces peaux-épaisses, humains génétiquement modifiés pour en faire des travailleurs, rejeté par le reste de l’humanité et dont on
les chasse pour leurs peaux. Ca rappelle certes certains passages de l’histoire humaine, mais voilà l’auteur ne cherche pas à pousser sa réflexion, il nous offre quelque chose d’assez simple et qui, parfois, possède des ficelles un peu trop grosses et manichéennes, ce qui n’empêche tout de même cet appel à la tolérance de se révéler solide et parfois efficace.

L’auteur nous offre deux personnages principaux intéressants et développés qui ont chacun leur histoire, leur sentiment ainsi que leur façon de penser. Le passé de chacun les a influencé et a fait d’eux ce qu’ils sont au moment du roman. Ils se révèlent assez attachants et plaisant, mais on se rend très vite compte de quel côté va pencher les personnages et qui en sortira vivant. Par contre j’ai trouvé que les personnages secondaires manquaient de profondeurs et avaient parfois des réactions surprenantes, je vais prendre l’exemple de l’histoire entre un des personnages et la peau-épaisse qui m’a fortement surpris devant sa rapidité, ils se désirent et tombent amoureux en deux pages, j’ai trouvé cela assez déroutant et frustrant. De plus certains personnages secondaires qui paraissent intéressants manquent cruellement de développement. Alors, je sais bien que l’auteur cherchait à nous offrir un roman court et explosif, mais par moment j’aurai aimé en savoir plus.

Car voilà, ce roman finalement se révèle être un roman honnête, qui offrira un moment de lecture agréable à ceux qui recherche un roman couillu et bourré d’action, qui se laisse lire, mais sans non plus se révéler transcendant. Le genre de roman que je classe dans la catégorie vite lu, apprécié et sûrement vite oublié tant il ne révolutionne pas le genre. Je trouve ça dommage car on sent bien que l’auteur possède tellement d’idées elles n’aboutissent jamais vraiment et donnant l’impression  qu’il ne cherche pas à les pousser à fond. Le style de l’auteur, par contre, se révèle simple, efficace et prenant. Au finale un roman distrayant, mais loin d’être indispensable, a vous de voir, il m’a quand même offert une lecture sympathique.

En Résumé : Sans être le roman de l’année ce livre se révèle honnête et agréable à lire, offrant une histoire pleine de testostérone, d’action et qui se révèle nerveuse du début à la fin, le tout sans temps mort. L’univers présenté se révèle agréable, on sent toute l’imagination de l’auteur, mais il est dommage qu’il ne cherche pas à pousser plus la découverte de ces mondes et leurs systèmes, ne faisant que l’effleurer tout au long de ce court roman. La technologie se révèle efficace, pleine d’imagination et de surprise. L’auteur nous offre quelques axes de réflexions, certes amenés de façon parfois un peu simpliste et possédant certaines ficelles grossières, mais qui se révèlent solides et intéressantes sans non plus trop s’imposer. Les personnages principaux sont intéressants à découvrir mais j’ai eu un peu plus de mal avec les personnages secondaires qui manquent clairement de profondeurs. Le style de l’auteur se révèle incisif et efficace, mais voilà, au final, il s’agit d’un livre explosif qui offre un divertissement honnête pour une lecture sympathique mais qui ne marque pas plus que cela.

 

Ma Note : 6,5/10

© 2010 - 2020 Blog-o-Livre