Résumé : Paris, 1897. Les plus grandes puissances européennes se sont lancées à l’assaut de la Lune et de nouveaux matériaux découverts sur le satellite envahissent peu à peu la Terre. Ces grandes avancées scientifiques révolutionnent l’industrie et la médecine, mais pas pour tout le monde. Et dans les faubourgs, loin de l’hyper-centre protégé par le dôme sous lequel vivent les puissants, le petit peuple de Paris survit tant bien que mal. Violante est une prostituée sans mémoire, ignorant jusqu’à son âge réel. Dans un monde où son désir de vérité passe après celui de ses clients et de ses patrons, la jeune fille tente de retrouver la trace de ses origines perdues. Alors qu’une vague de meurtres particulièrement horribles ensanglante la capitale, Satine, son amie et seul soutien, disparait dans d’étranges circonstances. Violante, elle, se voit offrir une porte de sortie à ce demi-monde violent qui la retient prisonnière, mais décide malgré tout de prendre part aux investigations.

Edition : Scrinéo

 

Mon Avis : J’avoue, honte à moi, je pensais découvrir l’autrice avec ce roman et c’est lorsque j’ai commencé à écrire cette chronique que je me suis rendu compte que j’avais déjà lu une nouvelle d’elle dans l’anthologie Ex-Machina. Comme quoi ma mémoire des noms est toujours aussi mauvaise. Concernant ce roman j’en entends parler depuis quelques mois maintenant, je crois depuis l’annonce de l’autrice de sa publication chez Scrinéo qui m’avait été relayée. Je me suis ainsi retrouvé à suivre de loin les avancées du projet, intéressé par le sujet de ce roman de fantasy Steampunk. Sauf que voilà, malgré la magnifique couverture d’Aurélien Police, je ne savais pas trop si j’allais me laisser tenter, ayant un peu peur de trouver un roman qui annonçait pas mal de bonnes choses, mais qui ne répondait pas obligatoirement à ce que je peux rechercher. Une discussion avec l’autrice lors des dernières Imaginales m’a tout de même convaincu de lui laisser une chance et de me faire mon propre avis.

Lire la suite