Les Attracteurs de Rose Street – Lucius Shepard

Résumé : Londres, fin du XIXe siècle.
Une métropole enfumée, étouffant sous le smog et les remugles de l’industrialisation en pleine explosion… Samuel Prothero est aliéniste. L’un des meilleurs de sa profession. Membre du sélect Club des Inventeurs, jeune homme respecté, son avenir est tout tracé dans cette société victorienne corsetée. Jusqu’à ce que Jeffrey Richmond, inventeur de génie mais personnage sulfureux, sollicite son expertise sur le plus étrange des cas. Troublante mission, en vérité, pour laquelle le jeune Prothero devra se résoudre à embrasser tout entier l’autre côté du miroir, les bas-fonds de la ville-monde impériale et ceux, bien plus effrayants encore, de l’âme humaine…

 

Edition : Le Bélial

 

Mon Avis : Pour ceux qui suivent ce blog depuis le début, vous devez avoir compris que je suis un admirateur des écrits de Lucius Shepard, avec un vrai coup de coeur pour ses écrits tournant autour de Griaule. Concernant cette dernière novella, j’ai aussi été rapidement intrigué par le résumé qui laissait présager un fantastique qui me paraît de moins en moins présent dans les publications. Ajouter à cela le fait que je ne rate jamais une publication de la collection Une Heure Lumière du Bélial’, cette novella ne pouvait donc que terminer dans ma PAL. Concernant la couverture, illustrée par Aurélien Police, je la trouve superbe.

Lire la suite

Sombres Cités Souterraines – Lisa Goldstein

Résumé : Et si tout était vrai ?
Dans son enfance, Jerry avait été pris par sa mère comme modèle pour le héros d’une série d’aventures magiques. Reclus, le vieil homme a été retrouvé par une jeune journaliste, Ruthie, bien décidée a obtenir une interview. Ensemble, ils vont découvrir que la réalité ressemble étrangement à la fiction. Dans les souterrains du métro de la ville, d’anciens mythes rôdent et des dimensions différentes sont reliées.

Edition : Les Moutons Electriques

 

Mon avis : Ce roman, j’en ai entendu parler la première fois c’était quelques mois avant sa parution, il avait été présenté par son éditeur qui l’avait très bien vendu au point que j’ai su qu’il finirait rapidement dans ma PAL. Appréciant les récits Fantasy urbaine, ce mélange de magie, de plongée dans les secrets souterrains et les métros, je ne pouvais ainsi pas passer à côté de ce dernier. Il est d’ailleurs étonnant de voir que Lisa Goldstein est finalement peu publié en France, alors qu’elle paraît plutôt connu et appréciée dans les pays anglo-saxons. Ce récit allait donc, pas la même occasion, me permettre ainsi de la découvrir. A noter aussi que ce livre a gagné le prix Imaginales 2018 du meilleur roman étranger traduit. Concernant la couverture, illustrée par Melchior Ascaride, je la trouve très réussie.

Lire la suite

Coup de Griffe sur le cinéma ! (3)

Troisième édition de ma rubrique concernant les films que je vais voir au cinéma. Bon, ayant à peu près 6 mois de retard, ces films ne sont bien entendu plus visibles dans les salles obscures, mais ils sont normalement disponibles en VOD et DVD. Un jour je trouverai le temps de faire tout ce que je souhaite dans les temps. Aujourd’hui je vous propose donc mon avis sur les films Hostiles, Deadpool 2, Solo : A Star Wars Story.

Lire la suite

Au Nord du Monde – Marcel Theroux

Résumé : Lorsque Makepeace, shérif de la ville nouvelle d’Evangeline, dans le Grand Nord, aperçoit un avion en perdition, le doute n’est plus permis : ailleurs, la vie continue comme avant. Makepeace prend alors la route et traverse un monde post-apocalyptique pour tenter de trouver âme qui vive. L’heure n’est plus à la prudence : de toute évidence, Makepeace n’a rien à perdre.

Edition : Plon
Poche : 10/18

 

Mon avis : En dehors de lire les derniers romans publiés pour la rentrée de L’imaginaire chez les indés, je prends aussi le temps de sortir des roman qui sont allés s’enterrer depuis un long moment dans ma PAL. Ainsi donc j’ai décidé cette fois de laisser sa chance à ce livre, Au Nord du Monde, qui traîne dans ma PAL et m’appelle depuis bien près de quatre ans maintenant. Pourtant à l’époque j’avais très envie de le lire. Je crois que c’était Lelf ou Jae-Lou qui m’avaient énormément donné envie de le découvrir à travers leurs chroniques, mais voilà ma PAL possédant une vie propre qui s’avère particulièrement compliqué à comprendre il a pris son temps avant de se rappeler à moi. Puis, comme souvent lorsque j’ai beaucoup d’attente pour un roman, je préfère qu’elles retombent un peu pour éviter toute désillusion. Concernant la couverture, je la trouve sympathique et, finalement, nous place directement dans l’ambiance du roman.

Lire la suite

Le Dompteur D’Avalanches – Margot Delorme

Résumé : Ditto, quatorze ans, tient lieu de guide à des excursionnistes venus des plaines. Un jour, lors de l’attaque d’un monstre des cimes, il se découvre un don pour déclencher avalanches, coulées et crues. Un don puissant. Or les écouleurs sont craints et haïs par les montagnards. Bientôt, Ditto se retrouve dans la peau d’un paria et contraint à la fuite. En compagnie d’amis inattendus , il va demander son aide à la Lorlaïe, la nymphe du grand glacier. Mais le marché que lui propose cette dernière lui paraît inacceptable…

Edition : Les Moutons Électriques

 

Mon Avis : Je continue ma découverte des romans publiés lors de cette rentrée littéraire des Indés de l’Imaginaire. Après le roman sorti chez ActuSF, c’est cette fois vers les Moutons Électriques que je me tourne et ce livre, Le Dompteur D’Avalanches, de Margot Delorme qui voit ici son premier roman être édité. Bon j’avoue, ce qui m’a convaincu de me lancer dans la lecture de ce roman c’est la notion de Fantasy alpestre, je me demandais ce que cela allait donner, et aussi, je suis faible, la référence à Miyazaki qui est pour l’un des créateurs les plus imaginatifs et les plus poétiques en film anime. La couverture, toujours illustrée par Melchior Ascaride pour les Moutons, est franchement superbe, je trouve, et donne envie de plonger dans cette histoire.

Lire la suite

L’Envolée des Enges, Tome 1 – Claire Krust

Résumé : Depuis des décennies, les Enges vivent en paix en haut de leur pilier, en totale communion avec le vent, exilés du reste du monde dont ils n’ont que faire. L’Envolée est proche, ce rite qui leur permet d’acquérir leurs ailes d’or et de s’élancer vers les cieux. Mais le coeur de Céléno n’est pas à la fête. Rejetée par ses pairs, privée de ce droit, elle est sur le point d’assister au départ de l’homme qu’elle aime en secret. C’est alors que l’impensable se produit. Les hommes, ces êtres qu’ils ne connaissent que dans les légendes, surgissent et mettent leur pilier à feu et à sang.
Précipitée sur la terre ferme, parachutée dans un monde qu’elle ne comprend pas et qui veut sa mort, Céléno est sauvée in extremis par Sujin l’Être de l’eau. Ensemble, ils vont remonter les traces des derniers Enges captifs et tenter de les libérer. Mais que peuvent deux parias contre la folie des hommes ?

Edition : ActuSF

 

Mon Avis : Depuis quelques années maintenant les éditeurs qui composent les Indés de l’Imaginaire ont lancé en septembre leur Rentrée de l’Imaginaire. C’est d’ailleurs lors de cette fameuse rentrée, il y a deux ans maintenant, que j’avais découvert Claire Krust. Elle publiait alors son premier livre, un recueil de nouvelles, dans un Japon imaginaire, qui nous faisait suivre une famille noble. J’avais passé un bon moment de lecture avec ce livre, se révélant efficace, envoutant et poétique (ma chronique ici). Il était donc logique, quand j’ai vu que l’autrice sortait un nouveau récit, laissant de côté le format court pour un diptyque, que je me laisse rapidement et facilement tenter par ce dernier. Concernant la couverture, illustrée par Yana Moskaluk, je la trouve très sympathique.

Lire la suite

Page 1 of 188

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre