Chronique du Tueur de Roi Deuxième Journée, La Peur du Sage Partie 2 – Patrick Rothfuss

la peur du sage 2

Résumé : J’ai dormi des milliers de nuits et parcouru des milliers de kilomètres.

Je m’imaginais que tout serait très facile, une fois que je serais à l’Université. J’y apprendrais la magie et trouverais les réponses à toutes les questions que je me posais. Je croyais que tout se passerait aussi simplement que dans les livres de contes.

Et il aurait pu en être ainsi, si je n’avais pas eu le don de me faire des ennemis et de m’attirer les ennuis.

Cette histoire n’a rien d’une romance enlevée. Ce n’est pas une fable, où l’on revient d’entre les morts. Ce n’est pas un récit épique destiné à galvaniser les esprits.

Non. Nous savons tous de quel genre d’histoire il s’agit.

Quand quelqu’un vous raconte une partie de sa vie, c’est un cadeau qu’il vous fait.

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : Voilà enfin la seconde partie du deuxième tome de la Chronique du Tueur de Roi. Les deux mois d’attente furent longs, mais, la patience a fini par payer et il a fini directement dans ma PAL le jour de sa sortie. Il faut dire que je suis véritablement tombé sous le charme de ces chroniques, sur la vie de Kvothe et après un premier tome excellent (chronique ici) et une première partie de second tome tout aussi réussi (chronique ) j’avais hâte de lire la suite et fin de ce deuxième tome pour découvrir où l’auteur allait nous emmener. A noter une couverture, toujours illustrée par Marc Simonetti, vraiment très réussie. C’est d’ailleurs peut être le seul point positif de ce découpage en deux parties de ce tome, c’est d’avoir deux magnifiques illustrations de couverture.

Pas de surprise au début de ce tome, on se retrouve directement après la fin de la première partie, Kvothe se lance dans la traque de pilleurs et va commencer à vraiment entrer dans la légende. On retrouve notre héros qui va, dans ce tome, traverser le monde et en découvrir énormément, que ce soit sur lui, mais aussi sur sa façon de voir le monde, de l’appréhender. Une quête initiatique qui va définitivement faire quitter Kvothe de l’adolescence pour le faire entrer dans le monde adulte. Un voyage qui va complètement le changer que ce soit dans ces connaissances, dans la découverte d’autres peuples mais aussi qui va le changer intérieurement, il va perdre un peu de cette arrogance qui le caractérisait, il va découvrir de nouveaux aspects sur la vie, la magie et les sentiments et comment l’appréhender. Il va aussi évoluer physiquement, il va apprendre à se battre et découvrir toute une nouvelle philosophie liée au combat et au contrôle qui va se révéler vraiment intéressante.

Comme les tomes précédents le rythme est toujours captivant, sans être non plus un rythme effréné où les combats s’alignent, ce qui convient parfaitement au fait qu’il s’agit de Kvothe qui nous conte sa légende, par conséquent on découvre un peu tous les pans de sa vie. Comme dans les tomes précédents je me suis laissé facilement emporter par le récit de Kvothe, on y retrouve un peu tout, de l’humain, de l’aventure, de l’action, des personnages construits et ambigus et l’auteur sait nous emporter dans son histoire. Le roman ne manque pas non plus de surprises, d’aventures, ni de rebondissements qui se révèlent vraiment captivants et maîtrisés par l’auteur. Par contre, j’aurai juste un léger reproche à faire, j’ai trouvé la partie dans le monde des fae légèrement trop longue à mon goût, mais rien de bien méchant. On a vraiment l’impression de partager la vie du héros, d’être son confident.

Concernant l’univers, il continue à prendre de l’ampleur au fil des pages et vu que Kvothe voyage beaucoup dans ce tome on découvre de nouveaux peuples, de nouvelles coutumes, de nouvelles façons de penser, mais aussi le monde des faes qui est un monde parallèle, féerique, certes peu original, mais traité par l’auteur de façon solide, subtile et efficace et qui, surtout, va se révéler avoir son importance. L’univers continue à se densifier, mais apporte aussi certaines réponses que ce soit dans le conte comme dans la partie à l’auberge. On en apprend encore un peu plus, aussi, sur les Amyrs et les Chandrians. Mais ce que j’ai trouvé de plus intéressant dans ce tome ce sont les Adems, leurs façons de voir le monde, de l’appréhender, de le ressentir qui est complètement différente de ce que peut imaginer Kvothe, mais qui se révèle, pour moi, vraiment plaisante et fascinante. En tout cas un univers toujours aussi riche, foisonnant et travaillé par l’auteur qui donne envie d’être partagé et découvert.

Concernant les personnages Kvothe continue à évoluer, comme je l’ai déjà dit il quitte enfin l’adolescence pour entrer vraiment dans le monde adulte. On découvre aussi au fil des pages un Kvothe différent, il possède une part d’ombre qu’il commence à dévoiler, une colère qui le pousse parfois à faire des erreurs. Il va se retrouver à apprendre de ses erreurs, de ses actions et ainsi évoluer de façon intéressante tout au long du récit. Alors, attention Kvothe ne devient pas un monstre, il se révèle juste humain et attachant avec des sentiments parfois forts. Je reprocherai juste une chose au personnage, son passage de héros timide avec les femmes au héros casanova qui fait tomber toutes les femmes dans son lit, ce qui m’a paru un peu surprenant. Concernant les personnages secondaires ils sont toujours aussi solides, soigné et le fait d’en voir régulièrement de nouveaux apporte une fraicheur au récit et de nouvelles découvertes, le tout sans surcharger son histoire de protagonistes.

Le style de l’auteur se révèle toujours aussi prenant, captivant, riche et entrainant. Comme à son habitude on se laisse facilement emporter par la richesse du récit, mais aussi par la vie de Kvothe, héros finalement humain qui possède ses bons comme ses mauvais côtés. Mélange de quête initiatique, de changement, de magie et d’aventures ce tome se révèle vraiment passionnant. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite, mais je me pose tout de même une question car, au vu de la fin du second tome, je me demande si l’auteur arrivera vraiment à faire tenir ce qu’il a lancé en trois tomes tant il reste encore pas mal de questions sas réponses, mais ça, seul l’avenir nous le dira.

En Résumé : J’ai encore passé un excellent moment avec cette suite des aventures de Kvothe. L’histoire, pleine d’aventure, de surprises et de magie se révèle passionnante et captivante du début à la fin malgré, j’avoue, quelques légères longueurs surtout sur l’épisode des fae. L’univers continue à s’enrichir, à se dévoiler et on découvre de nouveaux lieux, de nouveaux peuples qui se révèlent vraiment intéressants et enthousiasmants malgré parfois un léger manque d’originalité qui est compensée par une efficacité surprenante. Le personnage de Kvothe continue à évoluer au fil des pages et de cette quête initiatique et il quitte l’adolescence pour entrer dans le monde adulte. On découvre aussi un Kvothe parfois ambigu, plein de colère ce qui n’empêche pas le personnage d’être attachant et humain. Les personnages secondaires sont vraiment soignés et riches. Le style de l’auteur se révèle toujours aussi plaisant et entrainant et j’ai eu du mal à lâcher le livre. Juste encore un léger reproche, j’ai eu un peu de mal à accrocher au changement de Kvothe passant du garçon timide avec les filles au casanova charmeur. Dans tous les cas j’ai hâte de lire le troisième, même si je me demande comment l’auteur va réussir à faire tenir toutes les questions en suspens dans un seul et dernier tome.

Ma Note : 8,5/10

Partager

8 Responses to Chronique du Tueur de Roi Deuxième Journée, La Peur du Sage Partie 2 – Patrick Rothfuss

  1. Tome 1, imposant. Tome 2, énorme donc 2 partie. Tome 3, gigantesque? donc 3 partie?^^ c’est vraiment un auteur prolifique, heureusement qu’il écrit vite…Il est en cours d’écriture et il devrait
    sortir en vo milieu 2013

  2. J’invente pas tellement, il me semble qu’il est en cours d’écriture et que ça avance plutôt bien. Sur son blog et ses des forums anglais 2/3 infos ont filtrés^^ Après bien sur ce sera que la VO,
    pour la version fr il faut compter direct 1 an minimum…J’hésite à me mettre à l’anglais, mais c’est quand mm un putain de niveau.

  3. T’inquiète pas j’avais compris ce que tu voulais dire^^
    Mais oui je suis totalement d’accord avec toi, c’est un peu « au bon vouloir » des éditeurs…je me rappelle plus pour quel livre, ils avaient repoussé une sortie de 6 mois car il y avait « trop de
    concurrence sur le marché en ce moment » #PAN# 6mois d’attente de plus^^

  4. Je suis sûre que tu ne m’en voudras pas d’avoir lu en diagonale… car je m’achète cette partie 2 demain ^^

  5. Je n’ai que survolé ton avis, puisque j’attends toujours la version du pauvre ! J’espère qu’elle arrivera bientôt, j’ai hâte 🙂

  6. Franchement, Rothfuss maitrise vraiment son histoire, et c’est très agréable de s’y glisser dedans. J’ai trouvé moi aussi la partie dans le monde des fae un peu longuette : mais elle a sa place
    dans le récit pour faire évoluer Kvothe, c’est sûr.
    J’en suis restée baba concernant le langage des Adem. Mais quelle imagination ! (en plus de leur culture)

  7. ma-vision-du-livre

    Je le veux aussiiiiii *bave*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *